L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    Le gendarme européen de la protection des données s'inquiète du rachat de Fitbit par Google

    BRUXELLES (TICpharma) - Dans un avis publié le 21 février, le comité européen de la protection des données (CEPD) a fait part de ses inquiétudes concernant le traitement et l'utilisation des données personnelles des utilisateurs des montres et bracelets connectés de Fitbit après le rachat de la société américaine par le géant Google.

    Annoncée en novembre dernier, l'acquisition de Fitbit par Google pour 2,1 milliards de dollars est en cours de finalisation.

    Dans un avis publié le 21 février, le gendarme européen de la protection des données personnelles, qui compte notamment parmi ses membres la Commission nationale informatique et libertés (Cnil) et ses homologues européens, a alerté sur "la poursuite de la combinaison et de l'accumulation de données personnelles sensibles concernant les personnes en Europe par une grande entreprise de technologie".

    "Cela peut entraîner un haut niveau de risque pour les droits fondamentaux au respect de la vie privée et à la protection des données personnelles", a prévenu le CEPD.

    Le comité européen a rappelé qu'il était essentiel "d'évaluer les implications à plus long terme pour la protection des droits économiques, des données et des consommateurs chaque fois qu'une fusion importante est proposée".

    Le CEPD a également a exhorté Google et Fitbit à mener une évaluation transparente des implications de leur fusion pour la vie privée "conformément au principe de responsabilité et à leurs obligations en vertu du règlement européen relatif à la protection des données (RGPD)".

    Le régulateur européen s'est dit prêt à aider la Commission européenne qui devra statuer sur cette opération d'envergure.

    Coté à la Bourse de New York depuis 2015, Fitbit a collecté des données concernant 7,5 milliards de nuits de sommeil, plus de 9.000 milliards de données de fréquence cardiaque et 157.000 milliards de pas effectués par les quelque 28 millions d'utilisateurs de ses produits dans 87 pays.

    La montagne de données détenues par Fitbit intéresse évidemment Google, qui s'est engagé à ne pas s'en servir sans le consentement des utilisateurs mais qui compte aussi sur cette précieuse ressource pour améliorer ses montres connectées et parfaire son Wear OS.

    En rachetant Fitbit, le géant Google s'offre le pionnier des wearables (dispositifs connectés portables) et espère faire (enfin) décoller son système d'exploitation dédié aux montres connectées, Wear OS, qui peine à s'imposer face à son concurrent Apple.

    Wassinia Zirar
    Wassinia.Zirar@apmnews.com

    À suivre

    La télémédecine aussi efficace que la consultation en présentiel dans le suivi des diabétiques de type 1

    Etudes

    Les montres connectées permettraient de détecter plus vite les épidémies de grippe

    LONDRES (TICpharma) - Les données de fréquence cardiaque et de sommeil collectées par les montres connectées de type Fitbit pourraient permettre d'améliorer la surveillance de la grippe saisonnière à l'échelle des populations, selon une étude américaine publiée le 15 janvier dans The Lancet Digital Health.

    0 899

    Acteurs

    Google acquiert Fitbit pour 2,1 milliards de dollars

    SAN FRANCISCO (TICpharma) - Le géant de la tech Google a annoncé le 1er novembre l'acquisition de l'entreprise américaine Fitbit, spécialisée dans les bracelets d'activité connectés, pour un montant de 2,1 milliards de dollars, confirmant ainsi son ambition de concurrencer la montre connectée d'Apple.

    0 514

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    7 + 5 =