L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Etudes

    Epilepsie: l'enregistrement vidéo des crises sur smartphone utile pour améliorer la pose du diagnostic

    WASHINGTON (TICpharma) - La chance de poser un diagnostic correct de crises épileptiques était multipliée par plus de 5 lorsque la consultation médicale était complétée de l'analyse d'une vidéo réalisée grâce à une application pour smartphones, selon une étude publiée dans JAMA Neurology.

    La vidéo-encéphalographie (vidéo-EEG) permet de fournir des preuves objectives pour poser un diagnostic définitif d'épilepsie, mais elle est peu pratique pour beaucoup de patients, rappellent William Tatum de la Mayo Clinic à Jacksonville (Floride) et ses collègues.

    Dans cette étude, ils ont eu pour objectif d'évaluer la précision des vidéos enregistrées par les applications smartphone pour prédire le diagnostic final d'épilepsie donné par la vidéo-EEG.

    Plusieurs applications permettant de collecter ce type d'informations sont disponibles, comme par exemple Seizure Tracker (Seizure Tracker LLC), My Seizure Dairy (Epilepsy Foundation) et Epidairy (Irody Inc), précisent les auteurs.

    L'évaluation a été menée chez 44 patients non consécutifs recrutés dans 8 centres d'épilepsie aux Etats-Unis, qui se sont portés volontaires pour fournir une vidéo smartphone lors de l'évaluation puis pour réaliser une vidéo-EEG. Chaque vidéo smartphone devait durer environ 2 minutes et l'ensemble du corps du patient devait être filmé.

    La vidéo-EEG a permis de diagnostiquer 11 crises épileptiques, 30 crises psychogènes non épileptiques et 3 événements physiologiques non épileptiques.

    L'interprétation des vidéos enregistrées sur les smartphones a été réalisée par 10 experts en épilepsie et 9 internes en neurologie, chaque expert et chaque interne évaluant respectivement 6,6 et 5,5 vidéos en moyenne (soit 530 évaluations au total).

    Ces vidéos ont permis de prédire le résultat des vidéos-EEG, en cas de diagnostic de crise épileptique, avec une précision de 82% et une spécificité de 91%. Les résultats étaient meilleurs lorsque l'analyse était menée par les experts en épilepsie (89% de précision et 93% de spécificité) plutôt que par les internes (75% de précision et 88% de spécificité).

    Une haute valeur diagnostique a été permise par la vidéo smartphone dans un quart des cas (11 vidéos sur 44), avec 100% des médecins qui ont pu prédire le diagnostic final à partir de la vidéo -il s'agissait, dans ces 11 cas, de crises psychogènes non épileptiques. Pour les crises épileptiques et les événements physiologiques non épileptiques, il y avait des divergences dans le diagnostic lorsqu'il était posé à partir de la seule vidéo smartphone.

    La combinaison entre les vidéos smartphone et une consultation (comprenant un examen médical et une discussion pour relater les crises) a permis de faire augmenter la part de diagnostics corrects de 79% à 95%.

    Par rapport à la consultation seule, la chance de poser un diagnostic correct était significativement multipliée par 5,45 lorsqu'étaient combinées la vidéo smartphone et la consultation.

    Les chercheurs en concluent que l'analyse de vidéos smartphone par des experts est un complément utile à la consultation et que cela constitue un outil de santé mobile et moderne.

    "La possibilité d'identifier les patients ne souffrant pas d'épilepsie avant une hospitalisation pour vidéo-EEG pourrait permettre le triage et la réorientation des ressources au profit des patients pour qui le besoin est élevé", estiment-ils.

    (JAMA Neurology, publication en ligne du 21 janvier)

    Sylvie Burnouf

    À suivre

    Inato lève 14 millions d'euros pour développer son IA dans la recherche clinique

    Etudes

    Diabeloop: la HAS ouvre la voie au remboursement du "pancréas artificiel DBLG1" doté d'IA auto-apprenante

    PARIS (TICpharma) - La commission nationale d'évaluation des dispositifs médicaux et des technologies de santé (Cnedimts) de la Haute autorité de santé (HAS) a estimé dans un avis publié le 7 février que projet de "pancréas artificiel DBLG1" de la société française Diabeloop apportait un service attendu suffisant avec un niveau d'amélioration du service attendu de niveau III.

    0 1786

    Etudes

    Les montres connectées permettraient de détecter plus vite les épidémies de grippe

    LONDRES (TICpharma) - Les données de fréquence cardiaque et de sommeil collectées par les montres connectées de type Fitbit pourraient permettre d'améliorer la surveillance de la grippe saisonnière à l'échelle des populations, selon une étude américaine publiée le 15 janvier dans The Lancet Digital Health.

    0 1767

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    8 + 7 =