L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    Chiesi et IBM s'allient pour améliorer l'éducation thérapeutique et l'observance des patients

    BOIS-COLOMBES (Hauts-de-Seine) (TICpharma) - Le laboratoire pharmaceutique Chiesi et l'entreprise technologique IBM lancent "WeStart", un programme commun pour "industrialiser des innovations destinées à améliorer l'éducation thérapeutique et l'observance des patients", ont expliqué à TICpharma deux responsables du programme.

    Chiesi et IBM partageaient déjà un campus à Bois-Colombes (Hauts-de-Seine). C'est là que les patrons des deux entreprises ont imaginé construire un programme commun autour de l'innovation en santé.

    "L'innovation est dans l'ADN de Chiesi. 'WeStart', c'est l'histoire d'une rencontre entre nos deux PDG qui, au cours d'une discussion pendant l'été 2019, ont abordé la question de l'innovation. En septembre, ils ont décidé d'aller plus loin et c'est ainsi qu'est né le programme", a expliqué à TICpharma Camille Lemaître, business development manager du laboratoire pharmaceutique, chargée du programme WeStart.

    "Chiesi était à la recherche d'innovations pouvant permettre l'augmentation de l'observance et améliorer l'éducation thérapeutique des patients. L'idée était de pouvoir travailler sur ces problématiques avec des start-up", a-t-elle complété.

    Pour cela, le laboratoire, qui lance son premier programme d'innovation, a choisi de s'adosser à la "Scale Zone" d'IBM. Cet espace destiné à "booster" les projets d’innovation entre start-ups et entreprises a été lancé en février 2017.

    "La Scale Zone n'est ni un accélérateur, ni un incubateur, ni une pépinière de start-up. Notre objectif est d'industrialiser les innovations", a souligné Stéphane Coche, directeur de cette entité.

    Dans un espace de 300 mètres carrés consacré à ce programme, cinq start-up vont développer leurs innovations pour répondre aux enjeux d’amélioration de la qualité de vie et de la pertinence des soins des patients, avec l'accompagnement de Chiesi et IBM.

    Les cinq start-up de la première promotion

    Au terme d'un processus de sélection, les start-up retenues sont:

    • Aqsitania, qui développe un ventilomètre connecté pour évaluer et télésuivre des patients atteints de maladies chroniques respiratoires
    • Calmedica, qui a mis au point une solution de suivi automatisé du patient ambulatoire par intelligence artificielle
    • Kap Code, qui propose un inhalateur connecté pour accompagner les patients dans le contrôle de l'asthme et des maladies respiratoires
    • Biosency, qui développe une solution de télésuivi et de prévention via un dispositif médical connecté dédié aux patients insuffisants respiratoires
    • Tessan, qui propose une cabine de téléconsultation pour lutter contre les déserts médicaux.

    "Après une première phase de sourcing, nous avions repéré une centaine de start-up, puis après une première pré-sélection, nous avons proposé 40 start-up qui développent des innovations relevant de différents thèmes pouvant répondre à la problématique de l'observance thérapeutique. Nous avons ensuite organisé des sessions de travail avec les porteurs du programme 'WeStart' chez Chiesi et IBM à l'issue desquelles nous avons finalement sélectionné cinq start-up", a détaillé Stéphane Coche.

    Pendant six mois, les start-up collaboreront avec les experts métiers du laboratoire pharmaceutique, accompagnées de coaches business et techniques IBM afin de développer des innovations destinées à améliorer l'éducation thérapeutique et l'observance des patients.

    Outre cette période d'accompagnement jusqu'au 21 juillet, "la Scale Zone met à disposition des start-up sélectionnées un studio de design thinking, des experts santé, l'accès au cloud d'IBM, un service d'hébergement de données de santé (IBM est certifié "hébergeur de données de santé depuis décembre dernier, ndlr) ou encore un crédit pouvant atteindre 10.000 dollars par mois, jusqu'à 12 mois, à chacune des start-up", a expliqué le responsable de la Scale Zone d'IBM.

    "Par ailleurs, le programme permet également aux start-up de se rencontrer et de nouer des partenariats entre elles", a-t-il complété.

    Les équipes communes du programme 'WeStart' se réunissent "au moins une fois par semaine et plus, si besoin", ont précisé Stéphane Coche et Camille Lemaître.

    Pour Chiesi, "l'idée d'un tel programme est de travailler au contact de start-up pour apporter de nouveaux services aux patients, autour de l'éducation thérapeutique et de l'observance, et aller au-delà de [leur] métier premier qui est de développer des médicaments", a souligné la responsable du programme "WeStart" au sein du laboratoire pharmaceutique.

    Par ailleurs, l'industriel entend s'appuyer sur ce programme pour "découvrir de nouvelles méthodes de travail, plus agiles, et [se] reconnecter avec les méthodes entrepreneuriales qui ont fait Chiesi", a également noté Camille Lemaître, rappelant que le laboratoire pharmaceutique est une entreprise familiale.

    IBM et la pharma, déjà une longue histoire

    IBM travaille avec les industriels de la pharma depuis plusieurs années. Qu'il s'agisse d'alliances portées par IBM, en son nom propre, ou par IBM Watson Health, sa division spécialisée dans l'IA en santé, le géant américain a multiplié les partenariats depuis cinq ans.

    Dès décembre 2016, Pfizer et Watson Health (groupe IBM) avaient noué un accord de collaboration pour utiliser la plateforme Watson for Drug Discovery afin d'"aider à accélérer" la recherche du laboratoire en immuno-oncologie, rappelle-t-on.

    Plus récemment, en mars 2019, les filiales canadiennes du laboratoire Boehringer Ingelheim et d'IBM  ont présenté une nouvelle collaboration afin d'utiliser la blockchain d'IBM dans le cadre d'essais cliniques outre-Atlantique et, en septembre dernier, le groupe français Guerbet, spécialisé dans les produits d'imagerie, et IBM Watson Health, ont dévoilé un nouvel accord stratégique pour développer et commercialiser une solution logicielle d’aide au diagnostic et au suivi des cancers de la prostate.

    Si la Scale Zone est encore récente, "elle a déjà accompagné 32 start-up et lancé six projets" depuis son lancement officiel en février 2017, a précisé son directeur, Stéphane Coche.

    Catalyseur des innovations des starts-up et des entreprises, la Scale Zone poursuit quatre objectifs:

    • apporter une valeur métier effective aux jeunes pousses qu'elle accompagne
    • accompagner les start-up dans le déploiement de leur solution sur une zone géographique ou sur un périmètre à forte volumétrie
    • garantir la sécurité (certifications, accréditations...) pour passer à l'étape industrielle
    • accompagner le changement et la gestion des impacts sur les processus métier et sur les organisations.

    "Après les six mois du programme 'WeStart', l'idée est de continuer, certaines aventures pourront continuer", a indiqué le directeur de la Scale Zone.

    "Nous irons au bout de cette première saison du programme avant d'envisager de renouveler l'expérience avec d'autre aires thérapeutiques mais pourquoi ne pas le faire avec d'autres filiales de Chiesi aussi?", s'est interrogée Camille Lemaître.

    Les deux partenaires n'ont pas souhaité communiquer sur les montants investis dans ce programme.

    Wassinia Zirar
    Wassinia.Zirar@apmnews.com

    À suivre

    Sérialisation: les officines en retard, les hôpitaux attendent les codes consolidés

    Acteurs

    Guerbet et IBM Watson Health nouent une deuxième alliance dans l'imagerie médicale et l'IA autour des cancers de la prostate

    VILLEPINTE (Seine-Saint-Denis), CAMBRIDGE (Massachusetts) (TICpharma) - Le groupe français Guerbet, spécialisé dans les produits d'imagerie, et IBM Watson Health, la division d'IBM spécialisée dans l'intelligence artificielle (IA) en santé, ont noué un nouvel accord stratégique pour développer et commercialiser une solution logicielle d’aide au diagnostic et au suivi des cancers de la prostate, ont-ils annoncé le 24 septembre dans un communiqué commun.

    0 473

    Acteurs

    Boehringer Ingelheim s'allie à IBM pour intégrer la blockchain à ses essais cliniques

    ORLANDO (Floride) (TICpharma) - Les filiales canadiennes du laboratoire Boehringer Ingelheim et d'IBM ont annoncé le 12 février leur collaboration afin d'utiliser la blockchain dans le cadre d'essais cliniques outre-Atlantique.

    0 813

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    9 + 5 =