L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    CES 2020: l’application anti-tabac Kwit se met en quête de partenaires à Las Vegas

    PARIS (TICpharma) - La start-up Kwit, qui développe une application ludique pour arrêter de fumer, se rendra au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas en janvier pour "gagner de la visibilité" et "chercher des partenaires aux Etats-Unis", a expliqué à TICpharma son co-fondateur, Geoffrey Kretz.

    Les sites d'information du groupe APM international couvriront le Consumer Electronics Show (CES), qui se tiendra du 7 au 10 janvier 2020 à Las Vegas. D'ici-là, TICpharma.com vous présente des start-up françaises du domaine de la santé et du numérique qui feront le voyage aux Etats-Unis pour présenter leurs innovations.

    Kwit (prononcez comme le verbe anglais to quit, arrêter) est une application "qui aide les fumeurs à arrêter dans la durée ou à surmonter leurs rechutes", a expliqué Geoffrey Kretz à TICpharma.

    Il développe l’application depuis 2012 et a créé la start-up en 2017. Lui-même ancien fumeur, il n’a pas trouvé d’application lui convenant pour l’aider à arrêter et a décidé d’en créer une.

    Kwit se présente sous la forme d’un tableau de bord qui présente les progrès de l’utilisateur et l’évolution de son sevrage: le nombre de cigarettes non fumées, les jours sans tabac, l’argent économisé, l’espérance de vie gagnée,...

    "Au fur et à mesure qu’il entre ses habitudes et sa consommation, l’utilisateur va débloquer plein de petits succès qui vont maintenir sa motivation", a expliqué le co-fondateur de la start-up. "Il va commencer comme apprenti puis gagner des points, des grades."

    "Kwit n’est pas un jeu, mais c’est construit comme un jeu." L'application met en avant son côté ludique et dépourvu de jugement, même en cas de rechute, grâce à la gamification.

    Geoffrey Kretz cite une étude de l’Imperial College of London publiée en 2016 dans la revue JMIR Serious Games qui "a comparé Kwit à une application pour arrêter de fumer non gamifiée, et a conclu que Kwit avait plus de succès."

    Selon une étude rétrospective conduite par la société sur un millier d’utilisateurs, 21% d'entre eux avaient arrêté de fumer après trois mois. "On a considéré que ceux qui n’avaient pas répondu ont recommencé", a précisé Geoffrey Kretz.

    D’autres études, disponibles sur le site de la start-up, tendent à montrer une corrélation positive entre le sevrage tabagique et l’utilisation d’une application mobile.

    En janvier 2020, Kwit sera au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas pour la première fois.

    "Nous sommes à la recherche de visibilité: étant une application grand public, nous avons besoin d’être connus" pour gagner des utilisateurs, a expliqué le fondateur de la jeune pousse. "Nous cherchons aussi des partenaires, entreprises, mutuelles ou assurances, pour nous développer aux Etats-Unis."

    Kwit est déjà disponible aux Etats-Unis, où elle a été téléchargée 100.000 fois, ce qui représente 8% du total des téléchargements mondiaux, a confié à TICpharma le fondateur de la jeune pousse. "Nous n’avons pas d’objectif chiffré de téléchargements. Ce n’est pas forcément un indicateur pertinent car nous sommes confrontés au même problème que toutes les applications. Une fois installée, une application sur deux n’est plus utilisée dès le lendemain, même si nous faisons mieux avec 50% à 60% d’utilisateurs qui continuent à ouvrir Kwit."

    Un programme de récompenses pour les anciens fumeurs

    Kwit est disponible en 15 langues et cumule 1,5 million de téléchargements dans le monde dont "30% à 40% en France", a-t-il détaillé.

    Kwit peut être utilisé gratuitement mais propose des "fonctionnalités complémentaires: cinq fois plus de motivation, plus de statistiques et de détails". Le tout "pour 8 euros par mois ou 50 euros par an, soit moins qu’un paquet de cigarettes par mois.

    Les abonnements et une levée de fonds de 200.000 euros réalisée en 2018 constituent son modèle économique.

    Pour sa prochaine étape, Kwit déclinera son service de sevrage pour les substituts à la nicotine et les cigarettes électroniques "à très court terme".

    Mi-2020, la start-up lancera un programme de "rewards", "des récompenses associées aux conséquences du sevrage tabagique comme la prise de poids, la perte de sommeil, le blanchissement des dents...", a expliqué Geoffrey Kretz. "Le principe, c’est 'arrêtez de fumer, soyez récompensés'."

    Léo Caravagna
    leo.caravagna@apmnews.com

    À suivre

    L'accélérateur lillois Eurasanté lance son premier appel à projets

    Acteurs

    CES 2020: comment la santé prépare son show à Las Vegas

    PARIS (TICpharma) - Année après année, la santé se taille la part belle au Consumer Electronics Show (CES) et pour cette édition 2020, ce sont une cinquantaine de start-up françaises du monde de la santé qui feront le voyage à Las Vegas pour dévoiler leurs innovations et se mettre en quête de partenaires.

    0 667

    Acteurs

    CES 2020: Moon, la plateforme de télésurveillance du diabète qui mise sur l'IA pour renforcer le suivi du patient

    STRASBOURG (TICpharma) - Présente au CES de Las Vegas en janvier prochain, la start-up strasbourgeoise Moon va présenter son application destinée à renforcer le suivi, la communication et l'accompagnement personnalisé des patients diabétiques par leurs médecins grâce à une plateforme de télésurveillance dotée d'intelligence artificielle (IA), a expliqué à TICpharma Jean-Vianney Massin, cofondateur et directeur général de la jeune pousse.

    0 645

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    4 + 2 =