L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    CES 2020: Moon, la plateforme de télésurveillance du diabète qui mise sur l'IA pour renforcer le suivi du patient

    STRASBOURG (TICpharma) - Présente au CES de Las Vegas en janvier prochain, la start-up strasbourgeoise Moon va présenter son application destinée à renforcer le suivi, la communication et l'accompagnement personnalisé des patients diabétiques par leurs médecins grâce à une plateforme de télésurveillance dotée d'intelligence artificielle (IA), a expliqué à TICpharma Jean-Vianney Massin, cofondateur et directeur général de la jeune pousse.

    Les sites d'information du groupe APM international couvriront le Consumer Electronics Show (CES), qui se tiendra du 7 au 10 janvier 2020 à Las Vegas. D'ici là, TICpharma.com vous présente déjà des start-up françaises du domaine de la santé et du numérique qui feront le voyage aux Etats-Unis pour présenter leurs innovations.

    Née de la rencontre entre le "studio de start-up" français spécialisé dans l'intelligence artificielle (IA) Anova et le Centre européen d'étude du diabète (Ceed) basé à Strasbourg, la jeune pousse Moon veut "utiliser les données issues des dispositifs médicaux (DM) des patients diabétiques pour les aider à aller mieux et individualiser leur accompagnement", a expliqué à TICpharma Jean-Vianney Massin.

    Pour cela, ce trentenaire a choisi de miser sur l'IA, la centralisation des données et la communication entre les patients et les professionnels de santé. Ces trois "piliers" ont mené à la création d'une application mobile (pour les patients) et web (pour les médecins) récemment mise sur le marché.

    Téléchargeable gratuitement, elle permet à un patient de renseigner quotidiennement ses données (taux de glycémie, constantes physiologiques, état général) pour le suivi de sa santé.

    Les équipes médicales en télésurveillance peuvent ainsi suivre plus assidûment l'état de santé des patients diabétiques entre deux rendez-vous médicaux et adapter leurs recommandations en se fondant sur les informations communiquées par le patient.

    "Le diabète nécessite un suivi très spécifique. Il demande une observance importante et un patient mieux suivi sera moins hospitalisé", a souligné Jean-Vianney Massin.

    Les informations renseignées par le patient sont centralisées sur une plateforme accessible via une application web par les médecins.

    "Si le patient a d'autres besoins, nous nous adaptons. Nous embarquons tous les acteurs de la télésurveillance: patients, médecins et infirmiers", a précisé le cofondateur de la start-up.

    C'est cette application qui sera présentée à Las Vegas en janvier. En attendant, la start-up adresse son innovation aux médecins généralistes, endocrinologues, diabétologues auprès desquels elle va directement "prospecter" et aux centres de santé "qui pratiquent une activité de télésurveillance".

    Intégration au programme Etapes

    Si Moon prospecte encore auprès de professionnels, la jeune pousse peut compter sur le Ceed pour l'introduire auprès de ses patients diabétiques.

    "Le Ceed nous apporte son expertise médicale et nous introduit auprès de son réseau de patients et, notamment, les associations de patients", a précisé Jean-Vianney Massin. Parallèlement, le Ceed accompagne Moon dans sa réflexion pour adapter la plateforme à d'autres pathologies.

    En attendant, le patron de la start-up va profiter du CES pour "lancer un tour de financement".

    L'entreprise qui "s'autofinance" depuis sa création -pour des montants investis non précisés- compte sur l'événement pour "accélérer" et "prendre des contacts" en vue d'intégrer, à terme, le marché américain.

    "Le CES est une bonne rampe de lancement. C'est un lieu privilégié pour rencontrer de potentiels partenaires", s'est enthousiasmé Jean-Vianney Massin.

    Pour se financer, la start-up compte aussi sur le remboursement de leur solution grâce à leur intégration ce mois-ci au programme Etapes.

    Pour rappel, l’article 54 de la loi de financement de la sécurité sociale (LFSS) pour 2018 a reconduit le programme Etapes (expérimentations de financement de la télémédecine pour l'amélioration des parcours en santé) pour une durée de quatre ans (2018-2022). Ces expérimentations portent sur cinq pathologies: l'insuffisance cardiaque, l'insuffisance rénale, l'insuffisance respiratoire, le diabète et la télésurveillance des prothèses cardiaques implantables.

    Leurs cahiers des charges ont été republiés au Journal officiel le 27 octobre 2018. Ils précisent le cadre des expérimentations et les rémunérations prévues pour les professionnels de santé et les fournisseurs de solutions techniques de télésurveillance.

    Le dernier décompte des fournisseurs de solutions techniques du programme Etapes, établi par la direction générale de l'offre de soins (DGOS) en septembre, faisait état de 81 acteurs. Moon devient ainsi le 82e fournisseur répertorié avec sa plateforme.

    Une étude clinique et des recrutements à venir

    La jeune pousse, baptisée Moon "pour ne pas stigmatiser les patients et se garder l'opportunité de s'ouvrir à d'autres pathologies", héberge ses données sur le cloud de Microsoft Azure (hébergeur certifié données de santé, HDS) et se prépare à "y faire tourner" ses algorithmes pour personnaliser le suivi patient et paramétrer les notifications pour les professionnels.

    Jean-Vianney Massin a également confié à TICpharma le lancement "post-CES" d'une étude pour évaluer cliniquement sa solution.

    Marquée CE, "créée by design" conformément au règlement général relatif à la protection des données (RGPD), cette étude apportera une reconnaissance scientifique supplémentaire à leur solution. Elle sera menée "avec des industriels, des éditeurs et le Ceed", a-t-il été indiqué.

    Enfin, la société composée de ses deux cofondateurs, Jean-Vianney Massin, directeur général et Omar Essaid, chief technical officer (CTO) ou directeur des nouvelles technologies, et du Pr Michel Pinget, diabétologue, président fondateur du Ceed, va étoffer ses équipes

    "Nous cherchons actuellement à recruter des développeurs, des chefs de produits et des ingénieurs logiciel". Nul doute que le CES devrait leur permettre d'attirer de nouvelles recrues.

    Wassinia Zirar
    Wassinia.Zirar@apmnews.com

    À suivre

    Pancréas artificiel: Diabeloop annonce une levée de fonds de 31 millions d'euros

    Acteurs

    CES 2020: comment la santé prépare son show à Las Vegas

    PARIS (TICpharma) - Année après année, la santé se taille la part belle au Consumer Electronics Show (CES) et pour cette édition 2020, ce sont une cinquantaine de start-up françaises du monde de la santé qui feront le voyage à Las Vegas pour dévoiler leurs innovations et se mettre en quête de partenaires.

    0 505

    Acteurs

    CES 2020: l’application anti-tabac Kwit se met en quête de partenaires à Las Vegas

    PARIS (TICpharma) - La start-up Kwit, qui développe une application ludique pour arrêter de fumer, se rendra au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas en janvier pour "gagner de la visibilité" et "chercher des partenaires aux Etats-Unis", a expliqué à TICpharma son co-fondateur, Geoffrey Kretz.

    0 551

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    3 + 2 =