L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    Remedee Labs lève 11 millions d'euros pour son stimulateur électronique d'endorphine

    PARIS (TICpharma) - Fondée en décembre 2016, la medtech Remedee Labs a annoncé le 14 novembre dans un communiqué avoir bouclé une levée de fonds de 11 millions d'euros pour "développer le premier stimulateur d’endorphine par ondes millimétriques à usage individuel permettant de gérer la douleur".

    Ce levée de série A a été menée par le fonds d'investissement Hardware Club, avec la participation de Habert-Dassault Finance, Partech, C4 Ventures, Supernova Invest, "ainsi qu’une sélection d’investisseurs privés", a détaillé la start-up française.

    Elle va permettre à Remedee Labs "d'accélérer et d'élargir les essais cliniques de sa solution à différents types de douleurs ciblées". Elle permettra aussi de "poursuivre les développements de sa technologie afin de répondre de manière encore plus adaptée au besoin du patient".

    Créée par Jacques Husser, David Crouzier et Michael Foerster, Remedee Labs a mis au point le premier stimulateur d'endorphine par ondes millimétriques à usage individuel pour la douleur.

    La solution repose sur son module breveté MEET (microelectronic endorphin trigger), premier module miniaturisé d’émission d’ondes millimétriques pour application médicale.

    Concrètement, cette approche thérapeutique permet de gérer la douleur grâce à une stimulation des endorphines du patient, analgésiques naturels de l’organisme.

    La technologie peut notamment être intégrée dans des dispositifs portatifs.

    Essais cliniques en cours au CHU de Grenoble

    Un premier essai d'innocuité a été réalisé en 2017. Le stimulateur d'endorphine est à présent évalué au travers de plusieurs essais cliniques au CHU de Grenoble afin de valider la solution pour la prise en charge de douleurs spécifiques.

    Ces essais portent sur la gestion de la douleur périopératoire et le soulagement des douleurs rhumatismales.

    La start-up prépare également d’autres essais, dont un portant sur la prise en charge des migraines et céphalées, et un autre se positionnant en support des soins de rééducation dans le but d’en accélérer et améliorer les résultats. Le premier de ces essais devrait être lancé début 2020.

    Ce nouveau financement doit servir à l'élargissement des essais cliniques dans la prise en charge de la douleur, dont l'arthrose et la migraine.

    Wassinia Zirar
    Wassinia.Zirar@apmnews.com

    À suivre

    Nouvelle promotion de start-up e-santé chez Tech Care Paris

    Acteurs

    Les industriels s'emparent du débat autour de la télémédecine

    PARIS (TICpharma) - Le Leem (Les entreprises du médicament), l'Association des laboratoires japonais présents en France (LaJaPF) et la société Iqvia (ex-QuintilesIMS) ont dévoilé, le 12 décembre, les résultats d'une étude sur l'impact de la télémédecine sur les parcours de soins, une façon pour les industriels "de participer à la réflexion autour de la transformation de notre système de santé", a expliqué Philippe Lamoureux, directeur général du Leem.

    0 661

    Acteurs

    Maladies rares: Sanofi Genzyme va développer trois outils numériques pour accélérer le diagnostic

    GENTILLY (Val-de-Marne) (TICpharma) - Sanofi Genzyme s'est engagé à développer trois outils numériques afin de diminuer l'errance diagnostique des patients atteints de maladies rares, parmi 14 solutions technologiques identifiées dans un livre blanc publié le 5 décembre par un collectif d'acteurs initié par le laboratoire en partenariat avec Orange Healthcare.

    0 520

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    2 + 9 =