L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    Novartis choisit Microsoft comme "partenaire stratégique" dans l'IA

    BALE (Suisse), REDMOND (Washington) (TICpharma) - Novartis a annoncé le 2 octobre dans un communiqué commun avec Microsoft la création d'un laboratoire d'innovation sur l'intelligence artificielle (IA) et le choix du géant américain comme "partenaire stratégique" dans l'IA et l'analyse de données afin d'accélérer la découverte, le développement et la commercialisation de nouveaux médicaments.

    Cette alliance, dont les détails financiers n'ont pas été précisés, prévoit un effort de recherche et de développement pluriannuel concentré sur deux objectifs principaux.

    Le premier est de permettre aux collaborateurs de Novartis d'utiliser des outils faisant appel à l'IA pour "augmenter leurs capacités" et "leur permettre de relever les nouveaux défis de la médecine", a précisé la société suisse.

    Il s'agit de réunir une grande quantité de données dont dispose le laboratoire et d'y appliquer des solutions de Microsoft pour "créer de nouveaux modèles et applications d'intelligence artificielle". Novartis pourra notamment se reposer sur les services cloud disponibles sur la plateforme Azure du géant américain de l'informatique.

    Le second objectif du partenariat est d'utiliser les technologies d'IA pour "relever certains des défis informatiques les plus difficiles" dans les sciences du vivant, ont poursuivi les partenaires, citant comme exemples la segmentation et l'analyse d'imagerie pour personnaliser les thérapies, et l'optimisation à grande échelle des thérapie géniques et cellulaires.

    Les activités communes de recherche auront lieu sur le campus de Novartis à Bâle (Suisse), au sein de son centre de services à Dublin et au laboratoire de recherche de Microsoft à Cambridge (Royaume-Uni).

    Elles se concentreront dans un premier temps sur les thérapies personnalisées pour le traitement de la dégénérescence maculaire, les thérapies cellulaires et géniques et la conception de médicaments.

    L'investissement global des partenaires comprendra du financement de projets, la mise à disposition d'experts, d'outils et de technologies, ont-ils précisé.

    "En associant notre connaissance approfondie de la biologie humaine et de la médecine à la grande expertise de Microsoft en intelligence artificielle, nous pourrons transformer la façon dont nous découvrons et développons les médicaments", a souligné Vas Narasimhan, directeur général de Novartis, cité dans le communiqué.

    Fin 2017, quelques mois avant sa prise de fonction officielle, il avait partagé sa volonté de mettre en oeuvre une "révolution de la productivité" et de réduire de 20% à 25% les coûts des essais cliniques grâce à l'utilisation du digital, rappelle-t-on.

    Depuis, le laboratoire a annoncé l'ouverture de deux laboratoires d'innovation digitale, appelés "Biome", à San Francisco et à Paris.

    Microsoft a pour sa part multiplié les partenariats avec les industries de santé ces dernières années, notamment depuis 2017 dans le cadre de l'initiative "Healthcare NExT" visant à démocratiser l'usage de l'IA, du big data et du cloud dans le secteur.

    Il a récemment annoncé l'ouverture d'un accélérateur de start-up spécialisées dans l'IA et la santé avec AstraZeneca.

    Il a par ailleurs obtenu en 2018 la certification d'hébergeur de données de santé à caractère personnel (HDS) pour ses quatre centres d'hébergement situés en France.

    Raphael Moreaux
    raphael.moreaux@apmnews.com

    À suivre

    Les GAFAM continuent leur percée dans la santé

    Innovations

    CES 2019: les chatbots de WeFight s'étendent à la migraine, l'asthme et la dépression

    PARIS (TICpharma) - Après avoir développé Vik sein, un chatbot (ou agent conversationnel) qui répond aux questions des patientes atteintes d'un cancer du sein, la start-up WeFight annoncera en janvier au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas la sortie d'une version anglaise de l'outil, et son extension prochaine à d'autres pathologies comme la migraine, l'asthme et la dépression, a annoncé à TICpharma son directeur, Benoît Brouard.

    0 644

    Acteurs

    Coup d'arrêt pour la lentille mesurant la glycémie d'Alcon et Verily

    SAN FRANCISCO (TICpharma) - Verily (groupe Alphabet) a annoncé le 16 novembre sur son blog qu'il avait décidé de suspendre le développement d'une lentille de contact capable de mesurer la glycémie développée avec Alcon (groupe Novartis).

    0 507

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    5 + 2 =