L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Innovations

    Le "big data" doit permettre de corriger les erreurs relatives à un médicament grâce à des données en vie réelle (Patrick Errard)

    PARIS (TICpharma) - Le président du Leem (Les entreprises du médicament), Patrick Errard, a considéré le 6 décembre lors d'un débat que la meilleure utilisation possible du big data concernant le médicament résidait dans "l'analyse critique" a posteriori afin de corriger les erreurs grâce aux informations recueillies en vie réelle.

    Le dirigeant intervenait à l'occasion de la 15ème édition du forum Paris biotech santé sur le thème de l'impact du big data en santé.

    Patrick Errard s'est montré critique sur le sujet qu'il a défini comme une "grande poupée russe" traitée seulement sur la question des moyens mais pas de la finalité.

    "Ce qui m'ennuie avec ce sujet, c'est qu'il est présenté souvent comme un grand débat de moyens", a-t-il analysé, prévenant que si "les intérêts particuliers ne sont pas transcendés par l'intérêt général", cela n'aura "pas de sens".

    "Il faut en revenir au grand projet: 'c'est quoi l'idée?'", a-t-il poursuivi, indiquant que le premier des objectifs à se fixer est de savoir "comment on améliore le bon usage des soins".

    Il a déterminé trois plans de réflexions: l'objectif, l'utilisation temporelle et la taille du périmètre de données utilisées.

    "On va bien trouver une taille, une pointure et un moment qui colle", a considéré Patrick Errard. Le président du Leem a décliné trois moments d'utilisation possible: en amont -pour trier les projets de développement-, "pendant" et "après".

    Selon lui, c'est sur ce plan "a posteriori" que le médicament peut trouver son plus grand intérêt dans le big data afin "d'éviter de faire des bêtises" et des erreurs de choix. "L'expertise en vie réelle permet de corriger les actes que nous faisons au quotidien", a-t-il assuré.

    Patrick Errard s'était dit prêt début octobre à réfléchir à des prix déterminés par indications sur la base de données en vraie vie, rappelle-t-on.

    Youness Bousenna

    À suivre

    Les 12 travaux d'un Chief Digital Officer de laboratoire pharmaceutique

    Acteurs

    Sérialisation: les officines en retard, les hôpitaux attendent les codes consolidés

    PARIS (TICpharma) - Un an après l'entrée en vigueur de la réforme européenne de sérialisation du médicament, le taux de connexion des officines françaises au système de vérification des identifiants uniques des produits est très inférieur à celui de leurs voisines européennes, tandis que les hôpitaux réclament toujours aux industriels et distributeurs des codes consolidés.

    0 1012

    Innovations

    L'informatique et la donnée parmi les "innovations de rupture" du système de santé (étude LIR/EY)

    PARIS (TICpharma) - Les dispositifs médicaux connectés et les outils informatiques représentent près de la moitié des 315 innovations qui vont impacter le système de santé "d'ici trois à cinq ans", identifiées dans une étude de l'association LIR (Laboratoires internationaux de recherche) et du cabinet de conseil EY présentée le 29 novembre.

    0 3094

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    4 + 2 =