L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    Microsoft et AstraZeneca ouvrent un accélérateur de start-up spécialisées dans l'IA et la santé

    PARIS (TICpharma) - Microsoft et AstraZeneca ont annoncé le 5 septembre, lors d'un évènement AI for Health organisé à Paris, leur collaboration afin d'ouvrir un accélérateur européen de start-up spécialisées dans l'intelligence artificielle (IA) appliquée au secteur de la santé.

    Cet accélérateur, intitulé AI Factory for Health, est une déclinaison de l'AI Factory créée par Microsoft en 2017 et qui a accompagné 27 jeunes pousses, dont Posos et Ad Scientiam dans le domaine de la santé.

    Le géant informatique a depuis identifié cinq secteurs dans lesquels il souhaite faire évoluer son accélérateur: la santé, l'énergie et l'environnement, les transports, les services financiers et l'agroalimentaire.

    Dans la santé, il s'est allié avec AstraZeneca afin de bâtir ce "laboratoire de co-innovation" et aider les start-up à "poursuivre leur développement dans l'intelligence artificielle et le cloud computing pour repousser les limites de la science", a-t-il expliqué dans un communiqué commun avec le laboratoire.

    AstraZeneca apportera aux jeunes entreprises ses compétences juridiques et son expertise dans les pathologies qu'il couvre en matière de besoins des patients et des professionnels de santé, d'accès aux établissements et aux données de santé.

    Microsoft contribuera à l'accompagnement technologique des start-up et mettra à leur disposition les services de sa plateforme cloud Azure et son réseau commercial.

    Les deux partenaires n'ont pas précisé le montant des investissements financiers dans ce programme.

    L'Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria), l'association France Digitale, la pépinière d'entreprises iPeps de l'Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM) à Paris et les fonds Partech et Serena sont également associés à l'accélérateur AI Factory for Health.

    Un appel à candidatures a été ouvert jusqu'au jeudi 31 octobre pour sélectionner les six premières start-up qui intégreront le programme.

    Les principaux critères de sélection sont d'avoir développé un outil de santé s'adressant aux patients, aux professionnels et établissements de santé ou aux entreprises à partir de technologies d'IA, et d'avoir déjà réalisé une levée de fonds.

    Les lauréats de cet appel à candidatures seront annoncés en novembre.

    Comme beaucoup d'industriels pharmaceutiques, AstraZeneca a accentué ses dernières années ses efforts sur le numérique. En 2018, il a créé son propre programme d'accompagnement de start-up françaises en oncologie, intitulé Realize.

    L'année suivante, il s'est allié avec la jeune pousse britannique BenevolentAI afin d'utiliser les technologies d'IA pour la découverte et le développement de nouveaux médicaments.

    Il a également rejoint le projet de plateforme de données en oncologie mené par l'Alliance pour la recherche et l'innovation des industries de santé (Ariis) et l'Institut national du cancer (Inca) dans le cadre du nouveau contrat stratégique de filière (CSF) industries et technologies de santé signé en février dernier.

    Raphael Moreaux
    raphael.moreaux@apmnews.com

    À suivre

    Diabète: Sanofi et Abbott s'associent pour développer des stylos intelligents

    Acteurs

    Paris Healthcare Week 2019: le salon HIT fait la part belle aux start-up

    PARIS (TICpharma) - Le salon Health-IT (HIT) reviendra du 21 au 23 mai dans le cadre de la Paris Healthcare Week avec un programme musclé qui s'articulera autour de deux villages thématiques "start-up" et "e-santé Grades", accueillant son deuxième "HIT Summit" et récompensant les sociétés d'e-santé les plus innovantes dans le cadre de ses premiers "HIT Innovations Trophées".

    0 740

    Acteurs

    Novartis prédit une transformation du secteur pharmaceutique "dans les 10 ans" grâce à la blockchain

    VIENNE (TICpharma) - Alors que l'engouement pour la blockchain de la part des laboratoires pharmaceutiques ne fait plus aucun doute, Pascal Bouquet, directeur monde en charge de la technologie, de l’architecture et du numérique du laboratoire suisse Novartis, a jugé que la technologie "transformera le secteur pharmaceutique dans les 10 ans".

    0 630

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    7 + 5 =