L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Etudes

    Intérêt d'une appli de stimulation musicale dans la maladie de Parkinson

    OSLO (TICpharma) - Une application mobile de stimulation musicale a permis d'améliorer la marche chez des patients atteints d'une maladie de Parkinson et semble réduire le risque de chutes, selon les résultats d'une étude pilote européenne présentés début juillet au congrès de l'European Academy of Neurology (EAN) à Oslo.

    Les patients atteints de la maladie de Parkinson ont des difficultés à marcher, avec des petits pas, une vitesse réduite et des périodes de freezing (immobilité soudaine et brève), ce qui peut favoriser les chutes.

    De précédentes études ont montré que la musique renforce la motivation pour pratiquer une activité physique et la stimulation rythmique auditive améliore la marche chez ces patients, rappellent Valérie Cochen De Cock de la clinique Beau soleil et du CHU à Montpellier et ses collègues dans le résumé de leur "e-presentation". Il s'agit de demander aux patients de marcher au rythme d'un tempo régulier, comme celui produit par un métronome.

    Dans le cadre du projet financé par la Commission européenne BeatHealth, l'équipe du CHU de Montpellier a travaillé avec le laboratoire EuroMov de l'université de Montpellier, l'université belge de Gand et celle irlandaise de Maynooth et la société espagnole Tecnalia.

    Ils ont développé BeatPark, un système de stimulation musicale de la marche, constitué notamment de capteurs placés au niveau des jambes pour enregistrer les données cinétiques de la marche du patient et d'une application mobile pour smartphone avec un logiciel capable d'analyser les données cinétiques pour adapter la musique et la synchroniser avec la cadence de marche du patient.

    La conception de ce système d'auto-rééducation, décrite par Ainara Garzo de Tecnalia et ses collègues, a fait l'objet d'une publication dans Plos One en novembre 2018, note-t-on.

    Au congrès de l'EAN, les chercheurs ont rapporté les résultats d'une étude pilote évaluant le dispositif auprès de 45 patients atteints de la maladie de Parkinson (65 ans en moyenne, score de Hoehn & Yahr de 2,4 points).

    Pendant un mois, les patients ont suivi un programme de rééducation à raison de séances de marche en extérieur de 30 minutes par jour, cinq jours par semaine, tout en écoutant de la musique avec le système BeatPark.

    Il apparaît que le nombre de chutes hebdomadaires est passé de 0,26 à l'inclusion à 0,14 après un mois d'utilisation, une diminution statistiquement significative.

    La tolérance était bonne, sans fatigue accrue mais aussi avec une réduction significative de la douleur.

    La vitesse de marche au test de 6 minutes était significativement accrue, passant de 1,28 m/s à 1,32 m/s après la rééducation, et associée à une augmentation à la fois de la cadence de marche et à la longueur du pas.

    Ces résultats sont encourageants mais doivent être confirmés dans un essai clinique randomisé, concluent les chercheurs.

    Le laboratoire EuroMov avait été lauréat, pour ce projet, du concours 2018 innovation et santé de la Société française de médecine et de réadaptation (Sofmer), comme la société montpelliéraine Resilient pour sa solution Walk Me.

    Ce système, qui a l'allure d'un walkman (baladeur à cassette audio), repose également sur la stimulation rythmique auditive. Sur son site internet, la société rapporte des résultats d'une évaluation par autoquestionnaire de 44 patients atteints de la maladie de Parkinson ayant utilisé le dispositif pendant sept jours, note-t-on.

    Luu Ly Do Quang

    À suivre

    Partager ses données, un "changement culturel majeur" pour la pharma (Emmanuelle Quilès)

    Etudes

    Dépistage du cancer du sein: une intelligence artificielle supérieure à des spécialistes

    LONDRES (TICpharma) - Un nouveau système d'intelligence artificielle appliqué au dépistage du cancer du sein s'est montré supérieur à des spécialistes en termes de sensibilité et spécificité, et pourrait permettre de diminuer la charge de travail des lecteurs de mammographie, dans une étude publiée dans Nature le 2 janvier.

    0 1454

    Etudes

    Un système d'IA détecte efficacement les polypes colorectaux

    WASHINGTON (TICpharma) - Un système d'intelligence artificielle (IA) a permis une détection plus rapide et d'une sensibilité de 99,7% des polypes lors de coloscopies en lumière blanche, selon une étude publiée dans Gut.

    0 1242

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    1 + 3 =