L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    Diabète: Sanofi obtient de premiers résultats "prometteurs" avec ses outils connectés

    BERLIN (TICpharma) - Le directeur des "solutions intégrées de santé" de Sanofi, Gilles Litman, a fait part à TICpharma des premiers résultats "prometteurs" obtenus par le laboratoire avec ses applications mobiles et dispositifs connectés pour la gestion du diabète, présentés le 22 février à Berlin lors du congrès annuel de l'Association for Advanced Technologies and Treatments for Diabetes (ATTD).

    Le groupe français a multiplié ces dernières années les partenariats avec des sociétés technologiques et médicales pour construire une "offre intégrée" qui combine médicaments, dispositifs médicaux connectés et systèmes d'aide à la prise de décision dans la gestion du diabète.

    On peut citer la création en 2016 de la joint-venture Onduo avec Verily Life Sciences, filiale santé de Google (groupe Alphabet) (lire dépêche du 13 septembre 2016), et les partenariats noués avec le spécialiste de l'analyse de données Evidation Health, le fabricant de dispositifs médicaux Sensile Medical ou l'éditeur Voluntis, avec lequel Sanofi a développé les applications de suivi de l'insulinothérapie Diabeo et Insulia (lire dépêche du 27 septembre 2016).

    Les travaux les plus avancés du laboratoire concernent les outils d'aide à la titration, qui permettent d'ajuster les doses d'insuline en fonction de l'évolution de la glycémie du patient.

    Diabeo et Insulia, ainsi que l'application mobile MyDose Coach développée en interne, ont été mises sur le marché en Europe, en Inde, au Canada et au Mexique, et sont actuellement utilisées par "plus de 3.500 patients", a précisé Gilles Litman.

    Une étude présentée au congrès de l'ATTD, menée en Inde auprès de 137 patients diabétiques de type 2 traités par insuline basale, a démontré une baisse moyenne de l'hémoglobine glyquée (HbA1c) de 2,7% au bout de 12 semaines chez les patients utilisant l'application MyDose Coach.

    Cette étude souligne que "le titrage de l'insuline basale assisté par l'application mobile MyDose Coach est une option technologique efficace et sûre" pour optimiser la dose d'insuline, concluent les auteurs. Ils relèvent toutefois que l'analyse d'un usage prolongé de l'application par un plus grand nombre de patients aiderait à déterminer son effet de façon plus concluante.

    "Ces résultats nous paraissent très prometteurs et montrent bien que lorsque l'on combine l'insuline avec une solution d'aide à la titration et que l'on insère ces outils dans le quotidien du patient, on a un impact", a mis en avant Gilles Litman.

    En France, l'utilisation des applications Diabeo et Insulia est remboursée dans le cadre du programme Etapes (Expérimentations de financement de la télémédecine pour l'amélioration des parcours en santé, lire dépêche du 6 juin 2018) pour la télésurveillance des patients diabétiques. A l'issue de ce programme ouvert jusqu'en 2021, l'impact des outils sera mesuré pour un éventuel remboursement de droit commun.

    "Le cadre français d'expérimentation de financement est attractif. On constate un grand intérêt des médecins, mais l'adoption reste encore assez lente, parce qu'il faut que l'outil s'insère dans les modes opératoires des services hospitaliers", a analysé Gilles Litman.

    Une "clinique du diabète virtuelle"

    Le dirigeant a indiqué que Sanofi travaillait également au développement de stylos à insuline connectés, réutilisables ou jetables, pour "aider les patients à mesurer les doses d'insuline de façon simple et sans effort". "On a déjà un prototype, on est en train de tester des solutions pour lancer le produit à court terme", a-t-il précisé.

    Avec Verily et Sensile Medical, le laboratoire développe une pompe à insuline connectée pour les patients diabétiques de type 2, qui contient une insuline pré-remplie afin de "simplifier son utilisation".

    La co-entreprise Onduo, basée à Boston, a pour sa part ouvert il y a un an un "clinique du diabète virtuelle" composée d'une équipe soignante interagissant à distance avec les patients et d'une plateforme digitale de collecte et d'analyse des données.

    "Plus de 4.600 personnes" sont actuellement suivies par Onduo et "on commence à voir des résultats préliminaires encourageants", a relayé Gilles Litman.

    "On voit, en particulier pour les patients les moins bien contrôlés avec une hémoglobine glyquée supérieure à 9%, une baisse qui peut aller jusqu'à deux points depuis le début du programme", a-t-il rapporté, précisant que ces premières observations devaient être complétées par un plus grand nombre de données.

    Reconnaissant que la principale difficulté réside dans l'adoption d'"offres de soins intégrés" combinant médicament, dispositif médical et outils numériques, Gilles Litman a expliqué que Sanofi avait créé fin 2018 un groupe de travail indépendant baptisé Egide pour "réfléchir à la façon d'accélérer le déploiement" de ces offres.

    Composé d'anciens ministres de la santé, de cliniciens, de patients et d'innovateurs, ce groupe de travail est en train de finaliser un "livre vert" qui doit "poser les bases d'un cadre politique pour les soins intégrés en Europe".

    Raphael Moreaux
    raphael.moreaux@apmnews.com

    À suivre

    Boehringer Ingelheim s'allie à IBM pour intégrer la blockchain à ses essais cliniques

    Acteurs

    Le Syntec Numérique se réorganise pour "faire émerger le secteur du numérique en santé"

    PARIS (TICpharma) - Le comité santé du Syntec Numérique, syndicat professionnel des entreprises de services du numérique, a vu sa gouvernance remaniée au début de l'été et est désormais coprésidé par un binôme composé d'Olivier Vallet, PDG de Docapost (groupe La Poste), et Isabelle Zablit, présidente de Clavesis, qui veulent "faire émerger le secteur du numérique en santé en France".

    0 468

    Acteurs

    Voluntis peaufine ses thérapies digitales en oncologie

    PARIS (TICpharma) - Lancement d'une nouvelle plateforme pour les patients sous traitement anticancéreux, partenariat renforcé avec AstraZeneca, nouvelle version d'Insulia aux Etats-Unis... l'éditeur de logiciels thérapeutiques Voluntis a enchaîné les annonces cet été.

    0 415

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    6 + 7 =