L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Etudes

    Un outil de réalité augmentée pour détecter les troubles cognitifs débutants

    BARCELONE (TICpharma) - Un outil de réalité augmentée disponible sur tablette permet d'évaluer différentes fonctions cognitives pour identifier facilement et rapidement les personnes présentant des troubles cognitifs débutants, selon une étude présentée au congrès Clinical Trials on Alzheimer's Disease (CTAD) fin octobre.

    Le diagnostic précoce de la maladie d'Alzheimer reste un défi majeur, à la fois pour mettre en oeuvre des traitements et thérapies non médicamenteuses et de futurs médicaments efficaces, rappellent Mircea Balasa du Global Brain Health Institute à Barcelone et ses collègues dans le résumé de leur poster.

    Le repérage des troubles cognitifs repose actuellement sur des tests neuropsychologiques qui, le plus souvent, ne permettent pas d'évaluer les patients dans leurs conditions de vie habituelles, et sont chronophages et coûteux.

    La société suisse Altoida a développé une approche visant à surveiller différents paramètres comportementaux afin de détecter précocement une altération des fonctions cognitives. Cette approche repose sur une application smartphone ou tablette qui permet de s'auto-évaluer par des tâches en réalité augmentée en moins de 10 minutes.

    Pour cela, les chercheurs ont développé un algorithme à l'aide des données recueillies de manière longitudinale sur huit ans pour plus de 2.700 personnes à risque de développer une maladie d'Alzheimer, incluses dans sept pays européens (projet Alzheimer's Disease Prediction Service soutenu par le réseau européen EIT Health).

    A l'aide de l'appli, ils ont pu capter des "biomarqueurs numériques" des fonctions visuo-spatiales lors des activités de la vie quotidienne, pour constituer un "index neuromoteur" et identifier un ensemble de "micro-erreurs" comportementales permettant de prédire le risque de progression vers une maladie d'Alzheimer prodromique dans un délai de six ans, avec une précision de 94%.

    Dans le poster présenté au congrès CTAD, les chercheurs rapportent les résultats pour deux tests, l'un évaluant la mémoire visuo-spatiale et l'autre les fonctions exécutives. Ils consistent à placer des objets virtuels en 3D dans l'environnement habituel des patients et leur demander d'interagir avec, tout en perturbant leur attention (interférence auditive).

    L'étude a porté sur 46 participants non déments dont 18 personnes âgées cognitivement normales (groupe contrôle) ainsi que 28 personnes avec un déclin cognitif léger (MCI) considérées selon le profil des biomarqueurs mesurés dans le liquide céphalorachidien (LCR) comme ayant une maladie d'Alzheimer prodromique (18) ou un MCI amnésique de type non-Alzheimer (10).

    Le temps nécessaire pour exécuter les deux tests permettait de distinguer le groupe MCI et le groupe contrôle mais pas les cas d'Alzheimer prodromiques des cas de MCI amnésique non-Alzheimer.

    La performance aux deux tests était significativement associée aux scores MMSE et CDR-SB, montrant une forte association avec le degré d'atteinte cognitive, et en particulier avec les fonctions exécutives.

    Interrogé sur la commodité de ces tests, les participants les ont préférés à la batterie de tests neuropsychologiques habituellement utilisée.

    Pour les chercheurs, cette appli permet d'avoir un test rapide, en conditions réelles, bien accepté et moins coûteux que les tests neuropsychologiques. Elle ouvre aussi la voie à un dépistage en population générale.

    Sur son site internet, Altoida indique que son appli a été homologuée par la Food and Drug Administration (FDA) américaine en tant que dispositif médical de classe II, comme outil d'aide à l'évaluation des fonctions perceptives et mnésiques des patients de 55 à 95 ans pour le repérage précoce de troubles cognitifs et d'un MCI en particulier, la surveillance de la cognition de personnes à risque ou avec un MCI ou une maladie d'Alzheimer prodromique.

    Après avoir été proposée dans un objectif de recherche en 2017, l'appli est promue auprès des neurologues, avec une tablette et un accès à une plateforme pour avoir accès aux résultats de chacun de leurs patients.

    Altoida

    Altoida espère ensuite proposer une version pour le grand public, ce qui permettra notamment de recueillir des données sur la maladie d'Alzheimer à très grande échelle.

    La société explore l'utilité de cette appli dans d'autres pathologies, comme la maladie de Parkinson, l'accident vasculaire cérébrale (AVC), les lésions cérébrales traumatiques, les troubles déficitaires de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), et la dépression.

    Luu Ly Do Quang

    À suivre

    "Si l'Europe n'encadre pas la simulation numérique en santé, ses industriels vont partir aux Etats-Unis"

    Etudes

    La numérisation des industries de santé érigée en "priorité stratégique" de la filière (étude Pipame)

    PARIS (TICpharma) - Une étude du pôle interministériel de prospective et d'anticipation des mutations économiques (Pipame), dévoilée le 19 juin, décortique les opportunités offertes par le numérique pour moderniser les industries de santé, appelant à "faire de la numérisation un sujet stratégique" et une "priorité" dont le pilotage doit être renforcé au niveau du comité stratégique de filière (CSF) santé.

    0 96

    Etudes

    Alzheimer: bons résultats d'un algorithme prédictif six ans avant le diagnostic final

    WASHINGTON (TICpharma) - Des chercheurs américains ont développé, à l'aide d'une approche d'apprentissage profond (deep learning), un algorithme qui permet de prédire la maladie d'Alzheimer six ans avant le diagnostic clinique final.

    0 765

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    4 + 3 =