L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Etudes

    Cédric Villani et le Pr Bernard Nordlinger cosignent un ouvrage sur la santé et l'IA

    PARIS (TICpharma) - Le député LREM de l'Essonne Cédric Villani et le professeur en oncologie Bernard Nordlinger ont publié le 18 octobre aux éditions du CNRS un ouvrage intitulé "Santé et intelligence artificielle", présenté comme le "fruit d'une rencontre entre l'Académie des sciences et l'Académie de médecine".

    Mathématicien, médaille Fields 2010, Cédric Villani a notamment piloté le rapport "Donner un sens à l’intelligence artificielle (IA), pour une stratégie nationale et européenne", remis au président de la République, Emmanuel Macron, le 29 mars (voir dépêche du 30 mars 2018).

    Le député LREM de l'Essonne, féru d'IA, promeut cette révolution depuis plusieurs années. En 2012, déjà, dans son ouvrage "Mathématiques en liberté", il soulignait l'importance d'une "intégration informatique-mathématiques" qui se réalise à "plusieurs niveaux" et bouleverse "le développement de nouvelles branches de la logique et de l'algorithmique" dont l'IA.

    De son côté, le Pr Bernard Nordlinger, oncologue à l'hôpital Ambroise-Paré (AP-HP, Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine), "n'ignorait rien des exigences méthodologiques et des moyens les plus appropriés d'exploitation des données" offerts par l'IA, expliquent en avant-propos Daniel Couturier, secrétaire perpétuel de l'Académie nationale de médecine, et Catherine Bréchignac, son homologue de l'Académie des sciences.

    Le 28 novembre 2017, une conférence commune des deux académies organisée sur le thème "Mathématiques, mégadonnées et santé: l'exemple du cancer" a accéléré une collaboration initiée en 2016, posant les piliers fondateurs de l'ouvrage de Cédric Villani et du Pr Nordlinger.

    Les deux hommes, qui cosignent l'introduction de ce livre, ont rassemblé pléiade d'experts des mathématiques, des sciences plus largement et de la médecine issus des deux académies, dont les articles scientifiques sur l'IA et la santé constituent les 410 pages de l'ouvrage.

    Ainsi, Alain Livartowski, oncologue et responsable des projets e-santé de l'Institut Curie, signe un chapitre sur les bases de données des hôpitaux, Gilles Wainrib, cofondateur de la start-up Owkin, revient sur les impacts de l'IA dans la recherche médicale et pharmaceutique (voir dépêche du 19 octobre 2018), tandis que Laurence Devillers, spécialiste des interactions homme-machine au CNRS, questionne, elle, "la conscience des robots".

    Base de données, aide au diagnostic et au traitement, recherche, protection des données et place de "l'humain"... tous les aspects généralement questionnés par l'IA sont interrogés et tout au long de cet ouvrage, les auteurs apportent aux lecteurs "la conviction" que la machine ne remplacera pas le médecin mais l'aidera à s'améliorer dans sa pratique quotidienne et fera une place au patient, acteur de sa santé.

    Lire un extrait du livre

    ("Santé et intelligence artificielle", sous la direction de Cédric Villani et Bernard Nordlinger, CNRS Editions, 416 pages, 25 euros)

    Wassinia Zirar
    Wassinia.Zirar@apmnews.com

    À suivre

    L'intérêt de Twitter pour surveiller l'épidémie de grippe confirmé dans une étude

    Politique

    Health Data Hub: une première version attendue pour juin 2019

    PARIS (TICpharma) - Le 12 septembre lors de la remise des conclusions du rapport de préfiguration du Health Data Hub, la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn, a confié à Jean-Marc Aubert, directeur de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), le pilotage de ce projet de "laboratoire d'Etat au service des données de santé", dont la première version est attendue pour juin 2019.

    0 481

    Politique

    Bioéthique: le CCNE appelle à "la plus grande retenue" dans la régulation du numérique en santé

    PARIS (TICpharma) - Le Comité consultatif national d'éthique (CCNE) appelle à observer "la plus grande retenue dans le recours aux instruments législatifs et réglementaires" pour réguler le numérique en santé afin de ne pas bloquer sa diffusion, dans son avis sur la révision de la loi relative à la bioéthique rendu public le 25 septembre.

    0 420

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    2 + 9 =