L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Innovations

    Trophées de l'e-santé 2018: un palmarès qui consacre les plateformes de santé en ligne

    (Par Wassinia ZIRAR, à l'université d'été de l'e-santé)

    CASTRES (Tarn) (TICpharma) - Les Trophées de l'e-santé, remis les 4 et 5 juillet dans le cadre de la 12ème édition de l'université d'été de l'e-santé à Castres, ont récompensé plusieurs projets tournés vers les plateformes de santé et solutions logicielles.

    Au total, ce sont 12 prix qui ont été décernés.

    Parmi eux, trois "prix spéciaux" sont venus consacrer les innovations les plus marquantes de l'année en e-santé: le grand prix Pierre Fabre, le prix des internautes et le coup de cœur du jury.

    • Le grand prix Pierre Fabre

    Il a récompensé le projet bordelais Lucine, une plateforme d'e-santé qui propose une prise en charge personnalisée permettant de mesurer, analyser et soulager les douleurs chroniques à domicile. Elle offre aussi aux professionnels de santé un suivi à distance.

    • Le prix des internautes (parrainé par OVH Digital Launch Pad)

    C'est le projet éponyme de la start-up bretonne Efelya qui a décroché ce prix pour sa plateforme de télémédecine consacrée à l'amélioration de la prise en charge médicale des femmes enceintes. Le projet permet notamment de dépister le plus précocement possible les grossesses à risque et de mettre en place un suivi prédictif grâce à l'utilisation de son algorithme.

    • Le coup de cœur du jury (parrainé par le groupe de protection sociale Harmonie Mutuelle-Groupe Vyv)

    Le jury a choisi de mettre à l'honneur deux projets. Le premier est le Start project, une plateforme de dépistage des troubles du spectre de l'autisme (TSA) présentée par le Pr Bhismadev Chakrabarti, chercheur principal (Reading, Royaume-Uni).

    L'autre lauréat est le projet Professeur Fizzgobble, application conçue par la start-up toulousaine Inconito à la demande de Novartis et de l’équipe du professeur David Laplaud (CHU de Nantes). Elle s’adresse aux enfants de patients atteints de sclérose en plaques (SEP) et a pour vocation de les familiariser avec la maladie et ses conséquences dans la vie quotidienne.

    Les autres lauréats sont...

    Outre ces trois prix spéciaux, neuf autres distinctions ont été remises aux participants des Trophées de l'e-santé.

    Dans la catégorie télémédecine, parrainée par Alcatel Lucent Enterprise, deux projets se sont vu décerner un prix: le projet suédois Doctrin, qui aide les professionnels de santé à "digitaliser intelligemment le parcours du patient" via une plateforme de télémédecine, et le projet Deuxiemeavis.fr, présenté par Carians, un service qui permet aux patients confrontés à un problème de santé grave d’obtenir un 2ème avis médical en moins de 7 jours auprès de médecins spécialisés.

    Le prix MSanté patient /Grand public, parrainé par Sanofi, a récompensé le projet Deepsen de la start-up lyonnaise au même nom. Cette solution thérapeutique utilise la réalité virtuelle pour soulager l'anxiété et la douleur, en s'inspirant des techniques de la sophrologie.

    Pour le prix MSanté Professionnel de santé, parrainé par Chronic CareConnect, le jury a choisi de mettre à l'honneur le projet ScientiFeet, porté par la start-up parisienne Podo3D. La société équipe 200 podologues en France auxquels elle propose sa technologie d'impression en 3D de semelles orthopédiques.

    Le prix intelligence artificielle (IA) et big data, parrainé par Thales, a récompensé la start-up bordelaise Lucine, qui fait coup double en décrochant le grand prix Pierre Fabre et cette distinction.

    Dans la catégorie coordination des soins, parrainée par Orange, c'est le projet Postelo qui s'est distingué. Cette plateforme de télé-expertise des professionnels de santé connecte tous les acteurs du soin et leur permet de communiquer de façon sécurisée au sujet des patients.

    Le prix autonomie et maintien à domicile, dont la catégorie était parrainée par I2ML, a été décerné au projet Cross Brain, présenté par les Parisiens de Trois Prime Lab. La société propose des environnements d'entraînement en réalité virtuelle pour permettre à des patients atteints de maladies neurodégénératives, psychiatriques ou lésionnelles de retrouver une autonomie.

    Dans la catégorie objets connectés de santé, parrainée par Consort NT, c'est le projet lyonnais Meersens qui a été récompensé. Meersens développe une solution connectée via des capsules-capteurs environnementaux à brancher sur une box pour tester un environnement en temps réel: qualité d'air, de l'eau, UV, ondes, pesticides, allergènes... L'ensemble des données est ensuite consultable via l'application smartphone mCheck.

    De plus en plus prégnant, les jeux intelligents ou "serious games" font leur entrée dans le classement des Trophées de l'e-santé. Cette catégorie parrainée par l'école d’ingénieurs Isis de Castres (qui accueille l'événement) a décerné son prix serious game santé au projet Covirtua Cognition, développé par les Toulousains de Covirtua Healthcare. Leur jeu propose une remédiation cognitive aux personnes victimes d’accident vasculaire cérébral (AVC), de traumatisme crânien ou de maladie neurodégénérative.

    Autre petit nouveau des Trophées, le prix eSanté animale, parrainé par MSD Santé Animale. Il a été décerné à la société grenobloise Linky Vet et sa solution de visio-consultation et télémédecine vétérinaire.

    Wassinia Zirar

    À suivre

    Le numérique et l'e-santé dans le viseur du Conseil stratégique des industries de santé

    Innovations

    Tour d'horizon des récompenses pour les apps des industriels de santé

    PARIS (TICpharma) - De la remise des prix du Festival de la communication santé aux Trophées de la santé mobile, les entreprises ou start-up de e-santé et les laboratoires pharmaceutiques ont été récompensés pour plusieurs de leurs applications.

    0 375

    Politique

    Apnées du sommeil: le télésuivi de l'observance réintroduit dans les modalités de prise en charge

    PARIS (TICpharma) - Les modalités de prise en charge du syndrome d'apnées/hypopnées obstructives du sommeil (SAHOS) par pression positive continue (PPC) seront actualisées au 1er janvier 2018, selon un arrêté publié samedi 16 décembre, qui prévoit notamment la réintroduction du télésuivi de l'observance thérapeutique.

    0 311

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    6 + 2 =