L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    

    Solutions

    DrData, la start-up qui prend le pouls de la protection des données de santé

    PARIS (TICPharma) - Fondée en mars, la start-up DrData s'est spécialisée dans la protection des données personnelles de santé et ambitionne de "réguler intelligemment la donnée dans un environnement de big data", a expliqué à TICpharma sa cofondatrice, Nesrine Benyahia.

    Avec l'entrée en vigueur du règlement général européen relatif à la protection des données personnelles (RGPD), le 25 mai dernier, la responsabilité des acteurs de santé et le droit des personnes sont renforcés, et les professionnels s'organisent pour répondre à la nouvelle réglementation.

    Au milieu des centaines d'annonces "de mise en conformité RGPD" et des nombreuses arnaques signalées par la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) et la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) (voir dépêche du 26 juin 2018), une start-up, DrData, veut "accompagner les acteurs dans la protection de leurs données" et les responsabiliser.

    Lancée en mars à l'initiative de Nesrine Benyahia, docteure en droit public spécialisée en analyse des systèmes de santé, qui s'est entourée d'amis développeurs et architectes en système informatique, la start-up est née de la volonté de "mixer [les] compétences juridiques et technologiques" des deux mondes du droit et de l’informatique.

    Au quotidien, la start-up intervient auprès d'entreprises ou structures de santé "pour l'instant privées", auprès desquelles la société agit en tant que délégué à la protection des données (DPO) externe ou "pour des missions d'audit et de mise en conformité".

    "Nous sommes partis du constat selon lequel notre environnement quotidien est piloté par l’utilisation massive et systématique de données personnelles, parfois sans en avoir connaissance. Notre objectif est de contribuer à la régulation intelligente de l’utilisation de ces données et d'accompagner les acteurs", a expliqué Nesrine Benyahia.

    "DrData est déjà DPO externe Europe pour Arterys, une start-up spécialisée en intelligence artificielle (IA) appliquée à l'imagerie médicale. Nous traitons tout ce qui relève du RGPD pour eux parce qu’ils sont sous-traitants d’établissements de santé et, par ailleurs, comme ils font du machine learning (apprentissage automatique), nous avons aussi des projets sur l’anonymisation de données", a-t-elle précisé.

    Nesrine Benyahia, ancienne collaboratrice au sein du cabinet d'avocats Houdart & associés, a évolué auparavant dans l’industrie, notamment chez Toshiba Medical. Elle a expliqué vouloir allier activité "conseil" et expertise technique, pour un bon traitement du sujet RGPD.

    HealthDPO: une solution "clé en main"

    DrData propose ainsi HealthDPO, un outil "numérique et sécurisé" de gestion de la mise en conformité au RGPD.

    Entièrement dédiée au secteur de la santé, la solution s'adresse en premier lieu aux professionnels que la start-up souhaite sensibiliser en proposant un pack de "formation" gratuit.

    Au menu: e-learning, formation et conseils pour leur permettre de s'approprier les outils relatifs à la protection des données.

    L'idée de DrData est de faire bénéficier à ses clients de leur expertise juridique et réglementaire spécialisée dans les données de santé, tout en les amenant à "devenir autonomes".

    "Nous privilégions la pédagogie car nous souhaitons que nos clients reprennent la main sur leur protection des données, qu'ils soient impliqués. C'est toujours plus facile de payer un consultant ou un avocat 15.000 euros pour quelques jours d'intervention RGPD et après? Il faut que la mise en conformité vive", a commenté Nesrine Benyahia.

    Pour aider les professionnels de santé à se mettre en conformité, DrData propose également de leur fournir une messagerie sécurisée données de santé afin "d'arrêter de voir des médecins envoyer des documents à leurs patients via Gmail".

    Côté tarifs, DrData mise sur des prix abordables. "Il ne faut pas que la protection des données soit du luxe ou un business sans fond. Nous avons donc voulu industrialiser cela", a déclaré Nesrine Benyahia.

    Ainsi l'offre "sensibilisation" à destination des professionnels de santé est gratuite: elle implique un accès à la plateforme HealthDPO, des modules d'e-learning, des contenus vidéos autour de la protection des données ou encore des guides et documentations.

    L'offre standard, qui intègre, outre l'offre "freemium", un volet assistance technique et de la communication interne, est, elle, proposée à 50 euros par mois et par utilisateur.

    Par ailleurs, DrData dispose de deux offres "confort" et "premium", avec la formule DPO externe notamment, à laquelle les professionnels peuvent souscrire après l'établissement d'un devis sur-mesure.

    Prochaine étape: le recrutement de juristes et d'un développeur pour muscler la société et constituer une "solide équipe de DPO".

    En attendant la croissance, DrData souhaite également -à terme- proposer ses services aux établissements hospitaliers publics et aux groupements hospitaliers de territoires (GHT), qui au-delà de la refonte et de la convergence de leurs systèmes d'information doivent aussi se conformer au RGPD.

    Wassinia Zirar

    À suivre

    Trophées de l'e-santé 2018: un palmarès qui consacre les plateformes de santé en ligne

    Solutions

    Consommation de médicaments: l'outil Eureka Med' (Heva) surfe sur l'open data de l'assurance maladie

    LYON (TICpharma) - La société Heva, spécialisée dans le traitement des données de santé, a officiellement lancé en juillet le site Eureka Med', outil de visualisation des médicaments remboursés, prescrits en ville et à l'hôpital, à partir de données mises à disposition en open data par la Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts).

    0 153

    Solutions

    J&J développe une plateforme numérique de suivi post-chirurgie bariatrique en France

    LEYDE (Pays-Bas) (TICpharma) - Johnson & Johnson (J&J) travaille sur une plateforme numérique de suivi des patients obèses ayant subi une chirurgie bariatrique en France, a-t-on appris à l'occasion d'un voyage de presse organisé début juillet par le groupe américain aux Pays-Bas.

    0 172

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    2 + 9 =