L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Innovations

    Novartis lance plusieurs applications mobiles consacrées aux pathologies ophtalmologiques

    PARIS, EAST HANOVER (New Jersey) (TICpharma) - Après avoir annoncé le 25 avril la mise à disposition de l'app FocalView permettant aux patients de générer des données sur leur pathologie depuis leur domicile dans le cadre d'essais cliniques en ophtalmologie, Novartis a lancé deux autres apps, ViaOpta Sim et Daily, pour mieux comprendre les troubles de la vision et aider les patients au quotidien.

    L'objectif de l'application développée sur la plateforme ResearchKit* d'Apple est de permettre aux chercheurs de suivre la progression de maladies visuelles en donnant la possibilité au patient de générer lui-même, et à domicile, des données en temps réel sur sa pathologie.

    Il s'agit pour Novartis de "réduire les barrières à la participation aux essais cliniques", d'"arriver à une compréhension plus fine des maladies ophtalmiques" et "potentiellement d'accélérer le développement de nouveaux traitements", a détaillé le laboratoire dans son communiqué.

    Le laboratoire a relevé que la collecte de données dans les essais cliniques traditionnels en ophtalmologie peut être "rigide et peu fréquente", rendant difficile pour les chercheurs de suivre avec précision les évolutions de la maladie et d'accéder à des informations de vie réelle.

    L'application FocalView permet aux patients de réaliser eux-mêmes, sur un smartphone ou une tablette, des tests de mesure de l'acuité visuelle et de la sensibilité aux contrastes, ce qui évite de passer par la consultation d'un médecin.

    "Les patients souffrant de pathologies visuelles sont souvent peu mobiles, et FocalView offre un énorme avantage aux chercheurs qui souhaitent développer de meilleurs traitements pour ces patients", a déclaré Dr Mark Bullimore, conseiller médical de Novartis pour le développement de l'application et doyen de l'université d'optométrie du Sud Californie, cité dans le communiqué du laboratoire.

    L'application mobile sera évaluée dans le cadre d'une étude prospective non interventionnelle afin de mesurer son efficacité.

    Les chercheurs évalueront aussi sa facilité d'utilisation, et son potentiel usage pour recueillir des documents dans le cadre de futurs essais cliniques, comme le consentement éclairé des patients.

    Une dernière étape d'évaluation citée par Novartis consistera à valider scientifiquement l'utilisation de l'application pour la recherche en la comparant aux tests visuels effectués dans les essais cliniques traditionnels.

    "Optimiser le recours aux technologies digitales dans les processus de recherche et développement, particulièrement dans les pathologies visuelles, pourrait avoir un impact sur la qualité de la donnée que nous collectons", a relevé Bertrand Bodson, Chief Digital Officer (CDO) de Novartis, cité dans le communiqué.

    D'ores et déjà téléchargeable gratuitement sur l'App store américain, l'utilisation de l'application nécessite de consentir à contribuer aux données de recherche, précise le laboratoire. Novartis prévoit de lancer ce type d'initiatives sur d'autres marchés à l'avenir, est-il ajouté.

    Deux nouvelles apps pour aider et se faire aider

    A l'occasion du 124e congrès international de la Société française d'ophtalmologie (SFO) qui s'est tenu du 5 au 8 mai à Paris, le laboratoire a présenté deux autres applications mobiles destinées à mieux comprendre les troubles de la vision et à aider le malade dans sa vie quotidienne: ViaOpta Sim et ViaOpta Daily.

    • ViaOpta Sim

    Destinée à "voir avec les yeux d'une personne atteinte de troubles de la vision", cette app de simulation permet notamment aux proches et aidants de comprendre les symptômes associés à la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA), l'occlusion de la veine centrale de la rétine (OVCR), l'occlusion de la branche veineuse rétinienne (OBVR), la néo-vascularisation choroïdienne secondaire à une myopie (NVCm), la rétinopathie diabétique ou encore le glaucome.

    Grâce à un smartphone ou une tablette, l'app -téléchargeable gratuitement sur l'App Store (iPhone) et Play (Android)- reproduit ces symptômes (tâche noire au centre de la scène, mauvaise vision latérale, vision floue...) via la caméra du mobile qui peut ainsi filmer une scène telle que perçue par le proche atteint de troubles de la vision.

    Elle est également conçue pour "sensibiliser" l'entourage du malade et l'inciter à se faire dépister.

    • ViaOpta Daily

    Cette deuxième application est conçue pour "apporter une aide au quotidien". Concrètement, cette app d'audiodescription regroupe plusieurs fonctionnalités permettant aux personnes malvoyantes de percevoir l'environnement qui les entoure sans risque.

    L'assistance vocale permet de distinguer des objets pour éviter la prise de produits dangereux, différencier des couleurs ou encore retranscrire vocalement des mots écrits en petits caractères, là encore grâce à la caméra du smartphone ou de la tablette.

    Comme pour la première app, ViaOpta Daily est téléchargeable gratuitement sur l'App Store (iPhone) et Play (Android).

    La Rédaction
    redaction@ticpharma.com

    À suivre

    E-santé, IA et sécurité des données au programme de la Paris Healthcare Week 2018

    Solutions

    E-santé, IA et sécurité des données au programme de la Paris Healthcare Week 2018

    PARIS (TICpharma) - Le salon Heath-IT (HIT), qui se tiendra du 29 au 31 mai dans le cadre de la Paris Healthcare Week, s'articulera autour de deux villages thématiques "start-up" et "e-santé" ainsi que deux espaces de conférences et de retours d'expérience, et accueillera pour la première fois un "HIT Summit" sur le sujet de l'intelligence artificielle (IA).

    0 427

    Etudes

    Big pharma et réseaux sociaux: des contenus moins nombreux en 2017, mais mieux ciblés

    PARIS (TICpharma) - Les publications des 20 plus grands laboratoires pharmaceutiques mondiaux sur les réseaux sociaux ont été moins nombreuses en 2017 que l'année précédente, mais ciblées vers des audiences plus pertinentes, selon les résultats du troisième "Social Check-up" réalisé par l'agence Ogilvy Healthworld et consultés par TICpharma.

    0 405

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    1 + 9 =