L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    

    Innovations

    DiabiLive, l’application de suivi du diabète primée au CES 2018

    PARIS (TICpharma) - La start-up MirambeauAppCare a décroché un prix au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas pour son application DiabiLive, qui permet aux personnes atteintes du diabète de mieux gérer leur prise d’insuline, a indiqué à TICpharma son cofondateur, Benoît Mirambeau.

    L’application a décroché un innovation award honoree lors de l'édition 2018 du salon du numérique (9-12 janvier), dans la catégorie des produits logiciels et applications mobiles.

    Déjà lauréate du prestigieux prix du président de la République au concours Lépine 2016, l’application est développée par MirambeauAppCare, une start-up lancée en octobre 2017 par Benoît Mirambeau, directeur de supermarché, et Nicolas Babin, professionnel du marketing. La petite société est basée au sein de la Technopole de Martillac (Gironde).

    L’idée de DiabiLive avait, elle, germé en août 2015 dans l’esprit de Benoît Mirambeau, dont la mère, qui souffre du diabète, s’est parfois heurtée à des difficultés pour calculer seule ses doses d’insuline. Le quinquagénaire a alors l’idée de mettre au point une application qui donnerait aux diabétiques le taux d’insuline exact à s’injecter en fonction de leur activité, de leur nourriture et de leur taux de glycémie.

    "Vivez votre diabète sans penser au protocole!", martèle le slogan de DiabiLive. C’est en effet un professionnel de santé qui s’occupe d’inscrire le protocole de prescription d’insuline dans l’application.

    Capture d'écran de la vidéo de présentation de DiabiLive

    L'appli devrait être commercialisé au cours du second semestre. Elle sera téléchargeable gratuitement sur iOS (Apple) et Android (Google), et sera aussi utilisable directement en ligne.

    "C’est une application pour le diabétologue ou le médecin traitant qui vont prescrire le protocole de dosage d’insuline directement dans l’application qui, grâce à des algorithmes, permet aux patients d’obtenir la dose exacte d’insuline à s’injecter", indique Benoît Mirambeau.

    "Ce type d’application n’existait pas alors que 90% des diabétiques insulino-dépendants calculent mal leurs doses", précise-t-il. "DiabiLive permet également aux diabétologues de modifier à distance le protocole, par exemple dans le cas d'un voyage qui engendrerait de gros changements physiologiques."

    MirambeauAppCare est épaulée par un conseil scientifique composé de professionnels de santé émérites dans la région Nouvelle-Aquitaine.

    Signature de partenariats avec iHealth et Prévifrance

    L’application a séduit au-delà des frontières nationales puisque le CES 2018 a aussi été l’occasion pour MirambeauAppCare de nouer un important partenariat international.

    La start-up girondine a annoncé un accord commercial -dont elle n’a pas dévoilé le montant- avec l’entreprise américaine iHealth, qui fabrique et distribue des produits de santé connectés et dispositifs médicaux.

    La collaboration entre les deux sociétés doit faciliter la "connexion entre les produits iHealth dédiés au diabète et l'application DiabiLive", indique Benoît Mirambeau.

    Outre ce partenariat, l’année 2018 marquera un tournant dans le développement de DiabiLive, que MirambeauAppCare compte lancer sur le marché sous trois modèles économiques différents.

    La jeune pousse mise ainsi sur deux modèles de commercialisation en B2B (business to business): d’abord avec la vente de DiabiLive -sous forme d’un abonnement mensuel ou annuel- directement aux CHU et cliniques, puis une seconde offre correspondant à la mise en location de leur interface de programmation (API) pour d’autres start-up qui développent des applications de santé, notamment pour le diabète.

    Un autre modèle en B2C (business to consumer) va également être proposé, cette fois aux patients qui pourront, via la souscription à un abonnement mensuel ou annuel, inviter leur diabétologue, médecin traitant et aidants personnels à interagir avec l’application.

    Le 19 décembre 2017, MirambeauAppCare a aussi annoncé la signature d’un accord avec la mutuelle Prévifrance, très implantée dans le Sud-Ouest. Bien que les montants tarifaires ne soient pas encore connus, Prévifrance va prendre en charge une partie de l’abonnement à l’application DiabiLive, pour leurs adhérents.

    Trésorerie solide

    En attendant, MirambeauAppCare peut compter sur une trésorerie solide.

    Sans détailler les montants levés, la start-up a bénéficié du soutien de la région Nouvelle-Aquitaine et de la banque publique d'investissement Bpifrance, mais aussi "de crédits auprès de diverses banques" qui lui permettent aujourd’hui de comptabiliser 500.000 euros.

    "Cela peut paraître beaucoup pour une levée mais c’est la somme nécessaire pour la commercialisation et la certification 2b (pour les équipements médicaux, NDLR) de DiabiLive", explique Benoît Mirambeau.

    MirambeauAppCare héberge ses données chez Coreye, un hébergeur agréé de données de santé (HADS) français "capable d'aller à l’international".

    Pour 2018, MirambeauAppCare mise donc sur un lancement fructueux de DiabiLive sur le marché et un futur partenariat pourrait y contribuer.

    "Au CES, nous avons été contactés par une société internationale de télécoms qui souhaite inclure notre application dans ses offres d’abonnement, nous en discutons en ce moment", déclare Benoît Mirambeau. Pas de nom, ni de prix: le dirigeant garde le secret sur ce futur partenariat, qui pourrait accélérer le déploiement de DiabiLive.

    Mounir Mahjoubi, VRP de la healthtech française à Las Vegas
    Présent devant les étals de la French Tech au CES 2018, le secrétaire d'Etat chargé du numérique, Mounir Mahjoubi, a vanté le travail des start-up e-santé tricolores au micro d'Europe 1, le 10 janvier: "En France, on a parmi les meilleures start-up de santé au monde [...] Elles répondent à des vrais problèmes des patients en post-traitement, en prévention et en traitement. C'est révolutionnaire. Aujourd'hui, sur certaines maladies, le cancer du sein, les maladies néphrétique, la rééducation pelvienne, on a des start-up qui proposent des innovations qui sont uniques au monde", a-t-il déclaré.
    Wassinia Zirar

    À suivre

    Les pistes de l'assurance maladie pour généraliser l'e-prescription dès 2019

    Innovations

    La réalité virtuelle ou augmentée au service de la santé, tendance phare du CES 2018 (Bpifrance)

    PARIS (TICpharma) - Lors d’une conférence organisée le 31 janvier, Bpifrance et l'agence Interaction Healthcare sont revenus sur l’édition du 2018 du Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas qui a consacré la santé connectée avec, en lame de fond, l’explosion des technologies de réalité virtuelle ou augmentée au service des patients et professionnels de santé.

    0 204

    Innovations

    CES 2018: les acteurs français de l'e-santé en force

    LAS VEGAS (TICpharma) - La France envoie cette année 48 entreprises ou start-up spécialisées en e-santé au Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas, dont l'édition 2018 se tiendra du 9 au 12 janvier.

    0 216

    Vos réactions

    • M

      Monique

      Merci et bravo, je n'attendais que ce genre de logiciel pour bien calculer mes ,doses en fonction de la journée que je vais vivre; je suis diabétique insulino-dépendante.
      Merci de me faire savoir quand le logiciel sera disponible.
      monidel.mds@gmail.com

      26/06/2018 à 11:46

      Signaler un abus au modérateur

    • j

      jeanpaul

      bravo!!!!

      09/05/2018 à 09:06

      Signaler un abus au modérateur

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    2 + 7 =