L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    Pierre Fabre fait le pari de l’intelligence artificielle

    PARIS (TICpharma) - Pierre Fabre Médicaments a décidé de prendre le virage de l'intelligence artificielle (IA) et mise, pour cela, sur des partenariats avec des start-up identifiées lors de hackathons que le groupe organise, a expliqué son chief digital officer (CDO), Thierry Picard, dans un entretien à TICpharma.

    Les 24 et 25 novembre 2017 à Deauville (Calvados), à l’initiative de Pierre Fabre Médicaments et Microsoft, 16 équipes de développeurs se sont donné rendez-vous pour une compétition autour de l’IA appliquée à la santé.

    "Nous identifions deux start-up gagnantes et nous les incubons au sein de l’IA Factory -l’espace de Microsoft au sein de l’incubateur de start-up parisien Station F-. Nous les faisons travailler sur des problématiques de Pierre Fabre avec des jeux de données de l’entreprise que nous avons collectés en interne", a indiqué le CDO de la branche pharma de Pierre Fabre.

    "Nous allons également choisir, avec les start-up, les sujets sur lesquels elles souhaitent travailler parmi les 4 ou 5 thématiques 'métier' que nous développons chez Pierre Fabre. A l’issue de deux mois d'incubation, nous espérons signer un partenariat commercial", a précisé Thierry Picard.

    Ce partenariat commercial se traduit concrètement par un coup de pouce de Pierre Fabre pour la distribution de la technologie développée par la start-up ou des contrats de "co-innovation" entre la jeune pousse et le laboratoire français.

    Un rôle important "dès aujourd'hui"

    Au-delà des challenges qu’il coordonne, le groupe pharmaceutique a fait de l’IA un nouvel axe central dans le développement de sa stratégie digitale.

    "Nous considérons que l’IA peut jouer un rôle important dans la santé, pas demain mais dès aujourd’hui, notamment dans les technologies de prévention et d’observance", a observé le CDO. "Notre volonté est de monter en compétence en interne sur les sujets d’IA."

    Pour la dernière édition du hackathon de Deauville, baptisée "IA santé challenge", la compétition consistait à reconnaître un mélanome à partir de clichés dermatoscopiques de grains de beauté.

    Chaque des 16 équipes en compétition s’est penchée sur 13.000 images issues de la plateforme Azure de Microsoft, en vue de concevoir un algorithme de prédiction "aussi fiable que possible". Au total, 10 algorithmes ont été soumis à un test de fiabilité. Les équipes ont été coachées par les data scientists de Pierre Fabre et par des experts de Microsoft.

    Ce sont les développeurs de la start-up Sensome qui ont remporté le challenge après 24 heures de compétition.

    "Nous avons été surpris par la complexité de la tâche à réaliser dans un temps si court et par son réel intérêt au plan médical et industriel. Cela nous a énormément motivés car notre start-up a pour ambition de devenir la référence du marché des dispositifs médicaux intelligents", a réagi Gor Lebedev, de l’équipe Sensome, à l’issue de la compétition.

    L’IA santé challenge s’est poursuivi en ligne, avec 112 équipes en lice jusqu’au vendredi 12 janvier 2018. Le vainqueur de ce deuxième volet, dont le nom n’a pas encore été dévoilé, bénéficiera également d’un accompagnement par Pierre Fabre, comme le gagnant du challenge de Deauville.

    Préparation d'un baromètre sur l'IA

    Pierre Fabre n’en est pas à son premier hackathon. En 2015 et 2016, des challenges e-santé, sur les thèmes de l'arthrose, l’incontinence urinaire et de l'acné sévère chez l’adolescent, avaient déjà été organisés et, à la fin de l’été 2017, le laboratoire avait lancé un "Chatbot Challenge", autour de la lutte contre le paludisme en Afrique.

    Chaque année, ces hackathons sont organisés deux fois par an, lors de l'Université d'été de la e-santé à Castres (Tarn), où se situe le siège de Pierre Fabre, et du festival de la communication santé de Deauville. Ces dates ne sont pas des hasards du calendrier.

    "Nous organisons ces compétitions à ces deux occasions car toutes les professions de santé sont présentes mais aussi les associations de patients. Ce sont eux qui sont au cœur de nos préoccupations", a commenté Thierry Picard.

    Pour 2018, Pierre Fabre prépare un baromètre sur l’IA dans la santé, avec une liste et un classement des entreprises en fonction de leurs activités dans ce domaine, a ajouté le CDO.

    Basé sur différentes aires thérapeutiques, ce baromètre doit permettre de définir des zones sur lesquelles l’IA pourrait avoir des leviers d’applications.

    Wassinia Zirar
    Wassinia.Zirar@apmnews.com

    À suivre

    Données personnelles et IA: Bercy veut renforcer le contrôle des investissements étrangers

    Acteurs

    L'agence Paris&Co affiche la solidité de son incubateur de start-up e-santé

    PARIS (TICpharma) - L'incubateur Tech Care Paris de l'agence de développement économique et d'innovation Paris&Co a accompagné 54 start-up du domaine de la santé et du bien-être depuis sa création en 2014, et entend poursuivre sa dynamique avec le lancement d'un nouvel appel à candidatures, en partenariat avec de grandes entreprises comme Philips, Docapost ou Sanofi.

    0 671

    Solutions

    La start-up Owkin s'allie à des partenaires hospitaliers pour appliquer l'IA à la recherche médicale

    PARIS (TICpharma) - La start-up Owkin, qui a annoncé mardi 16 janvier une levée de fonds de près de 9 millions d'euros, souhaite multiplier en 2018 les partenariats avec les établissements de santé pour mettre ses outils d'intelligence artificielle (IA) au service de la recherche médicale, a expliqué à TICpharma l'un de ses cofondateurs, Gilles Wainrib.

    0 724

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    4 + 2 =