L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Politique

    Les algorithmes, "un outil extraordinaire" pour une meilleure médecine (Agnès Buzyn)

    PARIS (TICpharma) - La ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn, a estimé le 31 août sur la chaîne CNews que les algorithmes n'allaient pas remplacer les médecins mais qu'ils constituaient "un outil extraordinaire" qui va permettre "une meilleure médecine".

    Interrogée sur la capacité de "bons algorithmes" et des "robots-médecins" à établir un diagnostic et à prescrire des soins à la place des professionnels de santé, la ministre a d'abord nuancé l'efficacité des algorithmes et souligné qu'"il y aura toujours besoin de médecins".

    "Vous dites les 'bons algorithmes' mais en fait personne ne sait si les algorithmes sont bons aujourd'hui. Il faut des médecins pour les tester. Ça va vite mais personne ne sait si ces algorithmes sont justes. A l'arrivée, on vous sort une formule magique et on vous dit: voilà le diagnostic. Encore faut-il prouver qu'il est juste!", a-t-elle relevé.

    "C'est comme si on avait dit au moment où la radiographie est arrivée: on n'a plus besoin de médecin parce qu'on voit à l'intérieur du corps. Comme si on avait dit, au moment où la biologie est arrivée, où on a pu faire des prises de sang: maintenant on est capable de détecter tout dans le sang et on n'a plus besoin de médecins", a-t-elle illustré.

    "Mais non, tous ces algorithmes, ces robots, ce sont des outils supplémentaires pour une meilleure médecine", a-t-elle poursuivi.

    "C'est un outil extraordi

    Pour accéder à la suite de l’article, vous devez accepter les cookies de performance et de suivi. Ils nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
    Raphael Moreaux
    raphael.moreaux@apmnews.com

    À suivre

    Nouvelle mise Ă  jour des stimulateurs cardiaques d'Abbott face aux risques de cyberattaques

    Politique

    Dominique Polton et Stéphanie Combes reviennent sur la révolution des données de santé

    PARIS (TICpharma) - De la création du Système national d'information inter-régimes de l'assurance maladie (Sniiram) à la naissance du Health Data Hub, Dominique Polton, ex-présidente de l'Institut national des données de santé (INDS), et Stéphanie Combes, actuelle directrice du hub, sont revenues pour TICpharma sur l'épopée du pilotage des données et sa mise en œuvre, parfois difficile.

    0 1172

    Politique

    Covid-19: l'expérimentation "article 51" sur la télésurveillance du diabète gestationnel élargie à 6.000 patientes

    PARIS (TICpharma) - Un arrêté publié le 9 octobre au Journal officiel (JO) a élargi l'expérimentation de prise en charge de la télésurveillance du diabète gestationnel, relevant de l'article 51 de la loi de financement de la sécurité sociale (LFSS) pour 2018, à 6.000 patientes (contre 3.000 initialement) "dans le cadre de l'épidémie de Covid-19".

    0 1111

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    6 + 4 =