L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    Après les hackathons, Pierre Fabre s'essaye au "chatbot challenge"

    CASTRES (TICpharma) - Le groupe pharmaceutique Pierre Fabre a organisé le 5 juillet lors de l'Université d'été de l'e-santé à Castres un premier "chatbot challenge" dans le champ médical, visant à concevoir des chatbots, ou agents conversationnels, pour lutter contre le paludisme en Afrique sub-saharienne.

    Après le développement tous azimuts d'applications mobiles de santé, le chatbot, logiciel dialoguant de façon automatisée et personnalisée par l'intermédiaire d'une messagerie instantanée ou de SMS, dessine-t-il le futur de la santé connectée ?

    C'est ce que croit Christophe Guillot, digital solutions partner de Pierre Fabre, qui a organisé ce qui constitue à sa connaissance le "premier chatbot challenge organisé par un laboratoire pharmaceutique en Europe".

    "C'est une vraie tendance. Demain, ce sont les chatbots qui iront chercher les services qui répondront le mieux à la demande des patients. Pour nous, l'enjeu est de trouver les bons services, faire qu'ils soient bien référencés, pour que les bots puissent les identifier et les fédérer afin de donner le bon conseil à la bonne personne", a-t-il analysé auprès de TICpharma.

    La technologie, qui s'est déjà déployée sur de nombreux sites d'e-commerce, est considérée comme "un axe avéré d'innovation digitale" par le groupe Pierre Fabre, a indiqué Christophe Guillot. "La vraie question est de savoir comment on les rend accessibles, et comment on leur donne de la valeur", a-t-il ajouté.

    Pour la 11e édition de l'Université d'été de l'e-santé à Castres, le laboratoire a donc décidé de passer des hackahtons, concours de développement informatique qu'il avait organisés lors des deux précédentes éditions sur le thème de l'arthrose puis de l'acné, au "chatbot challenge".

    Il s'est entouré de plusieurs start-up pour encadrer les travaux de la cinquantaine de participants, pour beaucoup étudiants ou issus de secteur des nouvelles technologies, répartis en 6 équipes.

    Parmi elles, la société Pastel Health, créée en janvier dernier, a mis à disposition des concurrents sa plateforme de développement de chatbots pour la santé.

    "Cette plateforme sécurisée permet de créer un chatbot en une trentaine de minutes, sans avoir de compétences particulières en informatique, grâce à un système de 'drag and drop'. Nous avons volontairement conçu cet outil pour qu'il soit transparent et simple d'utilisation pour les non-initiés", a expliqué Frédéric Gonnet, fondateur de Pastel Health.

    La start-up NextStep-Santé a également contribué au challenge avec son service d'accompagnement au développement de chatbots, intitulé BOTdesign, fournissant une méthodologie et des conseils aux participants.

    Et les lauréats sont…

    Après 9 heures de travail, l'équipe PaluPlay a été désignée lauréate du chatbot challenge grâce à son prototype de "PaluBot", d'ores et déjà accessible et fonctionnel sur Facebook Messenger.

    L'équipe a développé un agent conversationnel pour les enseignants des milieux ruraux en Afrique sub-saharienne. Ces derniers peuvent l'utiliser afin de sensibiliser des groupes d'élèves aux bons gestes pour prévenir le paludisme, sous forme de jeu.

    Le bot pose des questions et, en fonction des réponses de l'élève, lui propose des fiches d'information pour progresser ou aller plus loin dans la compréhension de la maladie.

    Arrivé en deuxième position, le projet "Malaria Aide" a conçu un chatbot pour recueillir auprès de professionnels de santé des signalements de cas de paludisme et constituer une base de données permettant à des ONG, des assureurs ou des laboratoires de mesurer la progression des épidémies.

    L'équipe PaluPlay va bénéficier d'un accès gratuit pendant un an à la plateforme Pastel Health pour poursuivre le développement de son chatbot et l'équipe "Malaria Aide" d'un accès pour 6 mois.

    Le laboratoire Pierre Fabre compte revoir "très rapidement" les deux lauréats et leur fournir un accompagnement "pour qu'ils puissent tester réellement sur le terrain leur chatbot, le promouvoir et procéder à des corrections si besoin", a détaillé Christophe Guillot.

    Sensibilisation des directions

    L'industriel se présente comme "un catalyseur" des projets d'e-santé qui ont émergé à la faveur des différents concours informatiques déjà organisés.

    "C'est dans ce genre d'évènements que l'on voit la vraie force de la collaboration entre des personnes qui ne se connaissaient pas le matin-même, mais qui réussissent en quelques heures à développer des outils fonctionnels", a commenté Christophe Guillot.

    Au-delà des apports de "l'innovation ouverte", le chatbot challenge a aussi été un moyen de sensibiliser les directions du groupe pharmaceutique à de nouveaux services qui tirent profit des nouvelles technologies.

    "A la fin du concours, le directeur de Pierre Fabre pour la zone Afrique et ses équipes, qui étaient présentes, étaient très agréablement surpris", a témoigné Christophe Guillot. Il s'est félicité d'avoir réussi à "planter un premier germe" afin d'apporter de "vrais services" aux populations d'Afrique sub-saharienne particulièrement touchées par le paludisme.

    Convaincu de l'utilité de ce type d'évènements portant sur l'utilisation d'une technologie dans le champ d'une pathologie spécifique, le digital solutions partner de Pierre Fabre a confié avoir déjà trouvé le thème du prochain concours qu'il organisera dans le cadre de l'Université d'été de l'e-santé.

    "Ce ne sera ni sur les chatbots, ni sur les thèmes déjà abordés dans nos précédentes éditions. Mais il s'agira d'une technologie dont on parle beaucoup dans le secteur de la santé", a-t-il indiqué tout en souhaitant "garder le suspens". Pour en savoir plus, rendez-vous à Castres en 2018.

    Raphael Moreaux

    À suivre

    La pharma à la peine dans l'univers des applications mobiles de santé (étude)

    Acteurs

    Pierre Fabre fait le pari de l’intelligence artificielle

    PARIS (TICpharma) - Pierre Fabre Médicaments a décidé de prendre le virage de l'intelligence artificielle (IA) et mise, pour cela, sur des partenariats avec des start-up identifiées lors de hackathons que le groupe organise, a expliqué son chief digital officer (CDO), Thierry Picard, dans un entretien à TICpharma.

    0 350

    Acteurs

    Le Prix Galien 2017 met à l'honneur les outils numériques en santé

    PARIS (TICpharma) - L'édition 2017 du Prix Galien qui s'est tenue le 6 décembre a accordé une large place aux outils numériques de santé, avec pas moins de 31 candidats dans son volet e-santé, et un prix du dispositif médical accordé à un système d'imagerie 2D/3D.

    0 334

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    4 + 9 =