L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Solutions

    Partenariat Medidata/Median Technologies pour "concilier" données cliniques et d'imagerie

    SOPHIA ANTIPOLIS (TICpharma) - Un partenariat signé entre le fournisseur américain de solutions cloud pour la recherche clinique Medidata et l'éditeur français Median Technologies va permettre de "concilier données cliniques et d'imagerie en temps réel, sous une seule interface", a expliqué Fredrik Brag, CEO de Median, dans un entretien accordé à TICpharma.

    Annoncé par les deux sociétés le 22 juin dans un communiqué commun, ce partenariat va permettre de combler un trou dans la raquette de la digitalisation de la recherche clinique: celui du chaînage entre les données cliniques de patients suivis dans le cadre d'une cohorte, et leurs imageries médicales.

    Pour bien le comprendre, il faut se mettre à la place d'un utilisateur actuel de la plateforme Medidata Clinical Cloud, conçue comme un gigantesque progiciel de gestion intégré, ou ERP, leader mondial de la gestion d'essais cliniques avec l'éditeur Oracle.

    Sur cette plateforme, l'industriel du médicament peut avoir accès en temps réel à un ensemble d'informations sur un essai clinique, de la facturation à la gestion des centres d'investigation cliniques en passant par les données patients générées par tous les sites impliqués.

    En revanche, il reçoit les informations d'interprétation des images médicales réalisées sur les patients séparément, le plus souvent de façon mensuelle ou bimestrielle, dans le cadre d'un accord passé avec un groupement de radiologues.

    Il doit alors assurer à la main dans son système la correspondance entre telle image médicale réalisée et interprétée à un instant T, et les données cliniques du patient à ce même instant.

    "Grâce à notre partenariat avec Medidata, les utilisateurs de la plateforme vont pouvoir accéder en quasi temps réel à toutes les données de l'essai clinique, imagerie comprise, ce qui va permettre d'accélérer le développement des médicaments", a souligné le CEO de Median Technologies auprès de TICpharma.

    Forte valeur ajoutée en oncologie

    Créée en 2002 et basée à Sophia Antipolis, Median Technologies a développé une plateforme logicielle de gestion des flux d'imagerie médicale "de bout en bout", reposant sur l'utilisation d'algorithmes pour assurer une automatisation et une standardisation de l'interprétation, à partir de biomarqueurs détectés sur l'imagerie.

    Le partenariat noué avec Medidata va lui permettre de "se brancher" à la plateforme cloud de la société américaine pour lui faire parvenir des flux d'imagerie.

    "Les clients Medidata vont continuer à travailler dans le même univers logiciel, mais avec un nouveau 'tuyau' connecté à leur système pour leur amener de l'information sur des données d'imageries interprétées venant de la plateforme Median", a précisé Fredrik Brag.

    "C'est d'une grande valeur pour la pharma afin de disposer de toutes les informations cliniques en temps quasi réel et sur une interface intégrée", a-t-il poursuivi, assurant être "les seuls" avec Medidata à pouvoir proposer une telle solution.

    Il a notamment cité l'exemple des recherches en oncologie, où l'imagerie est un facteur clé d'évaluation de la réponse au traitement, grâce à la mesure de l'évolution de la taille des tumeurs.

    Les deux sociétés vont travailler ensemble à la promotion et à la vente de la solution couplée Medidata/Median technologies. "Nous sommes déjà en train de travailler sur des appels d'offre ensemble afin d'être opérationnels le plus rapidement possible", a indiqué Fredrik Brag.

    Côté tarif, les utilisateurs de la plateforme Medidata Clinical Cloud vont "tout de suite" pouvoir bénéficier de l'appariement avec Median Technologies, "sans surfacturation", a assuré le CEO de Median.

    La solution couplée proposée par les deux acteurs est "une façon de rendre les clients plus captifs en leur apportant une offre intégrée" a-t-il poursuivi.

    Qualité de la donnée

    Interrogé par TICpharma sur la propension du monde médical à intégrer les technologies numériques à leurs pratiques, Fredrik Brag a reconnu que si "la santé en général est souvent le dernier secteur à adopter ces technologies", les laboratoires pharmaceutiques se montrent de plus en plus réactifs.

    "C'est vraiment une question d'efficacité pour les laboratoires qui s'avèrent plus aptes à utiliser la technologie que, par exemple, le système de soins au plus près du patient", a-t-il estimé, jugeant que "la question de la qualité de la donnée" est "cruciale" pour les industriels.

    "Pendant des années tout le travail était fait manuellement. On arrive aujourd'hui à quelque chose d'automatisé, de standardisé, avec une information reproductible et de qualité. C'est le jour et la nuit, et nous avons évidemment à faire un travail de pédagogie", a-t-il reconnu.

    Son entreprise mise sur le passage à une médecine personnalisée et travaille à l'identification de biomarqueurs permettant d'évaluer la réponse à un traitement en fonction du profil du patient, afin de poursuivre une thérapie ou faire le choix d'une autre.

    Loin d'être du domaine de la science fiction, le passage à une médecine profitant des apports des technologies de l'information et de la communication se fera selon Fredrik Brag dans "les 5 ans".

    "Dans 5 ans, la santé n'aura plus rien à voir avec ce qu'elle est aujourd'hui. Les technologies sont prêtes, et le secteur est déjà en train d'être bousculé par les Google, Microsoft, Facebook et autres", a-t-il prévenu.

    Labellisée "Entreprise innovante" par BPI Financement et cotée sur Alernext d'Euronext Paris, Median Technologies possède une filiale à Boston. Elle est également labellisée "Pass French Tech promotion 2016-2017".

    Raphael Moreaux

    À suivre

    Les propositions de l'Institut de l'entreprise pour diffuser les innovations de la santé connectée

    Solutions

    La CJUE sonne le glas de la certification des logiciels d'aide à la prescription

    LUXEMBOURG (TICpharma) - La Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) a estimé jeudi 7 décembre que les logiciels d'aide à la prescription (LAP) constituaient des dispositifs médicaux au sens du droit de l'UE, ce qui rend ainsi superflue la procédure française de certification des logiciels médicaux sous l'égide de la Haute autorité de santé (HAS).

    0 428

    Solutions

    Comment Dassault Systèmes progresse dans la modélisation informatique du cœur

    PARIS (TICpharma) - Le projet "Living Heart" initié par Dassault Systèmes a franchi un nouveau palier fin 2017 avec la mise à disposition sur le cloud d'un outil "reproduisant le modèle électrique, mécanique, fluidique, et maintenant électrophysiologique" d'un cœur sain, afin d'accélérer la recherche médicale dite "in silico", a expliqué à TICpharma Jean Colombel, vice-président industries des sciences de la vie de Dassault Systèmes.

    0 515

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    8 + 8 =