L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Solutions

    Biolog-id équipe un centre du LFB avec un portique de traçabilité par radio-identification

    BERNAY (Eure) (TICpharma) - Biolog-Id, société spécialisée dans la traçabilité par radio-identification (RFID), a équipé le site du Laboratoire français du fractionnement et des biotechnologies (LFB) situé aux Ulis (Essonne) avec un portique permettant de tracer les produits "sans avoir à faire de manipulation manuelle", a indiqué à APMnews son directeur général, Pierre Parent.

    Ce portique permet d'effectuer des réceptions de produits entrants -souvent depuis l'Etablissement français du sang (EFS)- en évitant de devoir les réceptionner "un à un" en raison d'une puce équipée d'une antenne apposée sur chaque produit.

    Cette puce est mise en amont, sur le plateau de préparation de l'EFS après la séparation des composants du sang, a expliqué le dirigeant.

    Dès que ces produits arrivent au LFB, ils sont congelés et conditionnés dans des cartons et passent sous un porche, "ce qui permet de détecter automatiquement quel produit est entré et quand".

    Il a fait valoir la technologie RFID à haute fréquence (RFID-HF) installée au LFB, qui a l'avantage d'être "très ciblée" sur le produit, même si elle ne permet d'opérer que sur des distances courtes. Le taux de non-détection est "de l'ordre de 1 pour 1 million", a-t-il précisé.

    Cette technologie est par ailleurs utilisée dans les produits issus des globules rouges et des plaquettes. "Nous assurons toute la traçabilité de ces produits, de la préparation jusqu'au bras du patient", a souligné Pierre Parent. Biologic-Id est ainsi présent en Suisse, en Italie, au Mexique et en Inde. Aux Etats-Unis, une filiale doit être créée cette année.

    Malgré l'ancrage historique dans les produits dérivés du sang, la société s'est aussi diversifiée récemment dans la chimiothérapie injectable, notamment via un partenariat avec l'Institut Curie. La phase de commercialisation a débuté fin 2016.

    Cette société créée en 1981, implantée à Bernay (Eure) et dont le siège est à Paris, emploie 41 personnes. Pierre Parent a fait savoir qu'un plan de recrutement en cours, essentiellement dans les forces commerciales, porterait ce nombre à 50.

    La société a réalisé un chiffre d'affaire de 7,5 millions d'euros en 2016, contre 3,5 millions en 2015. Elle est détenue par le fonds Xerys, qui a abondé sa trésorerie à hauteur de 7 millions fin 2016 pour accélérer la commercialisation de ses solutions à l'international.

    Youness Bousenna

    À suivre

    E-santé: les propositions des acteurs publics et privés pour "sortir de l'inertie politique"

    Solutions

    Comment Roche a construit sa base de données ouverte sur le cancer

    BOULOGNE-BILLANCOURT (TICpharma) - Le directeur de l'innovation du laboratoire Roche, Jean-Frédéric Petit-Nivard, est revenu sur les différentes étapes de construction de la base Roche Open Database dans un livre blanc tirant le bilan de la première année du programme de recherche collaboratif sur le cancer Epidemium.

    0 118

    Solutions

    L'informatique et les réseaux sociaux au secours de la détection des pénuries de médicaments

    LONDRES (TICpharma) - Huit associations européennes du secteur pharmaceutique ont publié le 1er février des recommandations visant à mieux détecter les pénuries de médicaments grâce à la mise en place de systèmes d'information "ouverts et sans barrière" et à un meilleur suivi des signaux envoyés par les patients, notamment via les réseaux sociaux.

    0 136

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    2 + 7 =