L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Etudes

    Un algorithme associé aux montres connectées Fitbit apparaît fiable pour détecter la fibrillation atriale en population générale

    DALLAS (TICpharma) - Un nouvel algorithme pour montre connectée permet d'identifier des fibrillations atriales non diagnostiquées dans la population générale, avec une bonne fiabilité, selon une étude américaine présentée fin novembre au congrès virtuel de l'American Heart Association (AHA).

    La fibrillation atriale peut passer inaperçue et rester non diagnostiquée. Elle expose cependant à un risque de morbidité, en particulier d'accident vasculaire cérébral (AVC).

    Les dispositifs mobiles comme les montres connectées sont répandus et nombre d'entre eux ont des capteurs optiques de photopléthysmographie de pouls, mesurant la fréquence cardiaque, rappelle Steven Lubitz du Massachusetts General Hospital à Boston, dans sa présentation faite en session late-breaking science.

    Des algorithmes analysant de façon passive les données de photopléthysmographie de pouls enregistrées peuvent détecter la présence d'une fibrillation atriale, mais une classification correcte des rythmes anormaux détectés est nécessaire afin de minimiser les notifications de faux positifs, souligne-t-il.

    Son équipe a développé un nouvel algorithme de détection d'irrégularités du rythme cardiaque (IHRD), fonctionnant avec les dispositifs connectés de la société Fitbit proposant une surveillance continue du rythme cardiaque.

    L'algorithme analyse des tachogrammes du pouls par tranches de 5 minutes et "chevauchants", pendant les phases d

    Pour accéder à la suite de l’article, vous devez accepter les cookies de performance et de suivi. Ils nous permettent d’établir des statistiques que nous partageons de manière anonyme avec nos annonceurs. C’est en effet grâce à la publicité, que ce site est financé et que les articles rédigés par nos journalistes sont mis à votre disposition gratuitement.
    Pour modifier les paramètres de vos cookies, cliquer ici.
    Carole Debray

    À suivre

    PariSanté Campus: 32 start-up incubées et 90 millions d'euros de budget pour se lancer

    Etudes

    DĂ©pistage du cancer du sein: l'IA a encore un "long chemin" Ă  faire avant une utilisation en pratique clinique

    LONDRES (TICpharma) - L'utilisation de l'intelligence artificielle (IA) pour le dépistage du cancer du sein a encore un "long chemin" à faire avant de pouvoir être implémentée en pratique clinique et des essais randomisés bien conçus dans de grandes populations sont nécessaires pour bien évaluer les systèmes actuellement commercialisés, estiment les auteurs d'une analyse systématique publiée début septembre par le British Medical Journal (BMJ).

    0 2469

    Etudes

    Outils de réalité virtuelle et augmentée: l'Anses met en garde contre le risque de "cybercinétose"

    PARIS (TICpharma) - L'utilisation d'outils de réalité virtuelle ou augmentée peut perturber les capacités sensorimotrices ainsi que le système sensoriel et conduire à des symptômes de cybercinétose, de type nausées, vertiges, sueurs, pertes d'équilibre, selon un avis de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) qui émet quelques recommandations pour limiter les effets indésirables.

    0 2952

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    8 + 7 =