L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    Philips poursuit le recentrage en santé de ses activités

    PARIS (TICpharma) - Alors que Philips achève la cession de son activité "électroménager pour la maison", le groupe poursuit son recentrage "à 100% dans la santé" et finalise l'intégration des équipes de Capsule Technologies, a expliqué le 30 avril à TICpharma le président de la filiale France, David Corcos.

    Le groupe néerlandais a pris le virage de la santé au début de l'année 2016, après la cession de son activité "éclairage". Cinq ans après, Philips est en passe de finaliser sa montée en puissance dans le secteur des technologies de santé.

    "Nous achevons la cession de notre activité 'confort de la maison' pour près de 4 milliards d'euros. Elle sera effective en milieu d'année et nous avons désormais un beau groupe européen 100% centré en santé", a déclaré David Corcos.

    Crédit : LinkedIn/David Corcos

    "Nous sommes leader dans tous nos métiers, tous autour de la santé, qu'il s'agisse de l'axe 'prévention' ou de celui du diagnostic et de la thérapeutique."

    Concernant l'axe "diagnostic et thérapeutique", Philips est aujourd'hui leader mondial des solutions et équipements de scanner, IRM, PACS et "très présent dans le monitorage en réanimation et le dossier patient en réanimation et anesthésie", s'est félicité le président de la filiale française.

    Le groupe développe également un axe important dans l'activité interventionnelle et mini-invasive. "Nous sommes aussi leader mondial et en France dans cette activité et c'est très important pour nous car nous accompagnons ce virage ambulatoire et mini-invasif dans de plus en plus d'aires thérapeutiques", a souligné David Corcos.

    "Notre dernier axe stratégique concerne les soins respiratoires à l'hôpital et au domicile des patients, avec de la ventilation non invasive, d'assistance respiratoire contre la BPCO [bronchopneumopathie chronique obstructive] ou l'apnée du sommeil, etc. Il y a des centaines de milliers de Français qui utilisent nos équipements connectés."

    Pour s'offrir l'ambition de couvrir la globalité du "continuum de santé", Philips dépense 1,8 milliard d'euros par an en R&D (recherche et développement), soit 10% de son chiffre d'affaires monde (19,5 milliards d'euros en 2020).

    "Nous sommes de très gros investisseurs en R&D et plus d'un milliard d'euros n'est que pour le logiciel. Cela marque aussi un virage car nous sommes passés d'une entreprise qui faisait des produits et équipements à une entreprise d'informatique de santé", a fait valoir David Corcos.

    Des acquisitions stratégiques pour booster la croissance

    Philips poursuit la concentration de ses ressources "sur des secteurs d'avenir pour se développer et être leader sur des marchés à fort potentiel".

    Pour cela, le groupe néerlandais fait le pari de la croissance externe via des rachats stratégiques d'entreprises et des collaborations dans des domaines clés liés ou complémentaires à ses activités.

    C'est ainsi qu'en janvier dernier, il annonçait l'acquisition de la société américaine Capsule Technologies, spécialiste des systèmes d'intégration des dispositifs médicaux (DM) et des données pour les établissements de santé, pour 635 millions de dollars en numéraire.

    Ce rachat lui permet d'enrichir son portefeuille avec la plateforme d'information sur les DM de Capsule et d'accélérer dans la prise en charge à distance des patients.

    "Quand nous nous sommes désinvestis des activités 'confort de la maison', c'était pour nous réinvestir dans la santé et notamment à l'hôpital. Avec Capsule Technologies, Philips devient un acteur majeur en matière d'interopérabilité entre les DM et de cybersécurité à l'hôpital; et même en dehors, entre l'hôpital et le domicile", a salué David Corcos.

    "Capsule est présent dans 38 pays, elle compte 300.000 lits équipés, ils connectent 950 DM différents et font circuler les informations de plus de 20 millions de patients par an", a énuméré le patron de Philips France.

    "Nous faisions un peu d'interopérabilité entre les moniteurs Philips et des dossiers patients. Là, la force de Capsule est d'avoir cette bibliothèque de drivers pour les 950 DM de marques différentes."

    Fondée en 1997, l'entreprise Capsule Technologies -initialement française- compte 300 salariés, dont 150 en France, parmi lesquels 100 font partie de l'équipe R&D.

    "L'acquisition est totalement finalisée et nous sommes en train d'intégrer les équipes de Capsule Technologies aux équipes françaises de Philips."

    En 2020, l'entreprise nouvellement acquise a réalisé un chiffre d'affaires de plus de 100 millions de dollars et a connu une forte croissance à deux chiffres.

    "Tous ces DM produisent énormément de données qui, si elles ne sont pas transmises au dossier patient, sont perdues. Capsule les stocke dans le dossier patient et ces données vont servir à améliorer la qualité des soins et à poser un meilleur diagnostic", a détaillé David Corcos.

    "Elles serviront aussi à alimenter des outils d'aide à la décision: des algorithmes, voire des modules d'intelligence artificielle (IA)."

    Pour rappel, en avril 2018, Philips a installé à Suresnes (Hauts-de-Seine) un centre d’expertise mondiale en IA dédié à l'imagerie médicale, à la génomique et à l'écosystème des start-up French Tech en IA.

    Il regroupe aujourd'hui 50 chercheurs et ingénieurs, détient plus de 100 brevets et revendique 200 publications. Le centre a un focus clinique en cardiologie, oncologie et maladies rares.

    En outre, Philips compte aussi sur ces données pour "alimenter la recherche".

    Un partenariat scientifique et d'innovation en santé visant notamment à améliorer la prise en charge de l'accident vasculaire cérébral (AVC) et la surveillance "intelligente" en réanimation grâce à l'exploitation des données de santé a notamment été signé avec le CHU de Rennes en janvier dernier, rappelle-t-on.

    "La nouvelle frontière, c'est l'intégration de l'IA dans de plus en plus de nos équipements pour aider à un meilleur diagnostic. Ce virage informatique et algorithmique est aujourd'hui notre quotidien et le meilleur reste à venir", a déclaré le président de Philips France.

    Wassinia Zirar
    Wassinia.Zirar@apmnews.com

    À suivre

    Sérialisation: objectif 100% d'officines connectées fin 2021, syndicats et éditeurs toujours en désaccord sur le coût

    Acteurs

    Ophtalmologie: Tilak Healthcare et Novartis s'allient pour Ă©tendre l'utilisation de l'appli OdySight

    PARIS (TICpharma) - La start-up Tilak Healthcare, éditrice du jeu mobile médical en ophtalmologie OdySight, et le laboratoire Novartis, partenaire de la solution, ont annoncé dans un communiqué diffusé le 3 juin "étendre l'utilisation d'OdySight afin d'accompagner le suivi des patients atteints de maladies chroniques oculaires", dans le cadre de la crise sanitaire du Covid-19.

    0 1186

    Acteurs

    Cancer du poumon: accord au CEPS sur le remboursement de l'outil de télésurveillance Moovcare

    PARIS (TICpharma) - La société Sivan a trouvé un accord avec le Comité économique des produits de santé (CEPS) sur le remboursement du logiciel Moovcare poumon dans la télésurveillance médicale des rechutes et complications chez les patients atteints d'un cancer du poumon, a appris TICpharma le 11 juin auprès des deux parties.

    0 1283

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    2 + 1 =