L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    Le HDI formule 9 recommandations pour mieux répondre aux crises sanitaires grâce aux données

    PARIS (TICpharma) - La "task force Covid-19" du think tank Healthcare Data Institute (HDI) a identifié "trois axes majeurs d’amélioration du système et de sa réponse aux crises sanitaires, grâce aux données" et formulé neuf recommandations dans ce sens, a rapporté le 18 novembre sa copilote, Caroline Henry, à l'occasion de l'événement HDI Day.

    Pour cette sixième édition du HDI Day, organisée dans un format 100% digital, l'événement a été consacré au thème "pourquoi les données de santé sont-elles indispensables pour gérer une pandémie?".

    Il a permis à ses organisateurs de restituer les travaux de la task force Covid-19, articulés autour de trois grands axes, qui ont fait l’objet des trois tables rondes du HDI Day: la continuité des soins, le pilotage de la crise par les données et les nouvelles formes de collaboration.

    La task force, copilotée par Adel Mebarki, directeur général de la start-up Kap Code, et Caroline Henry, avocate au sein du cabinet Pons & Carrère, a aussi compté parmi ses membres les représentants d’OpenHealth, de l’Institut Imagine, de McKinsey et des laboratoires Roche, Sanofi, Pierre Fabre et Amgen. Elle s'est aussi appuyée sur les retours de 18 experts en santé, rappelle-t-on..

    "Nous avons entendu des cris d'alerte et nous avons aussi senti un souffle d'innovation collaborative et solidaire dont nous nous sommes efforcés de faire la relation dans nos travaux", a relaté Caroline Henry.

    Le groupe de travail a identifié trois axes majeurs "d’amélioration du système et de sa réponse aux crises sanitaires, grâce aux données":

    • la data et le numĂ©rique en santĂ© (via des outils puissants de lutte contre la discontinuitĂ© des soins et des essais cliniques en pĂ©riode de crise sanitaire)
    • des "donnĂ©es adaptĂ©es, accessibles et transparentes" (pour aider au pilotage de la crise par les donnĂ©es)
    • le jeu collectif (via des organisations collaboratives Ă©mergentes et le partage des donnĂ©es pour amĂ©liorer la qualitĂ© des rĂ©ponses aux crises sanitaires).

    En ouverture de l'événement, Christian Deleuze, président du HDI et directeur général de Sanofi Genzyme, a salué le fait que "sous pression sanitaire extrême", les collaborations ont été "beaucoup plus rapides à se mettre en place". Il a souligné leur nécessité pour œuvrer efficacement contre l'épidémie de Covid-19.

    Pour mettre en œuvre ces axes, la task force a formulé neuf recommandations:

    1. Accélérer le déploiement de la télésurveillance, "vecteur d’amélioration de la continuité des soins en période de crise sanitaire et de coordination de la prise en charge des patients ville/hôpital", alors que le boom de la téléconsultation a été salué mais jugé insuffisant, en particulier pour les malades chroniques.
    2. Faciliter l’accès au dossier médical partagé (DMP) des patients pour les médecins concourant à la permanence des soins, "pour remplir leur mission et permettre une permanence et une continuité effective des soins, ils doivent connaître l’histoire médicale des patients".
    3. Associer les associations de patients et les usagers du système de santé à la planification et à la réponse aux crises sanitaires et valoriser leur rôle de vecteur d’information, pour favoriser "la circulation de l’information et des données".
    4. Favoriser le monitoring à distance des essais cliniques et la possibilité pour les patients de faire des visites à distance, "facteur de continuité des essais, de qualité de vie pour les patients et de compétitivité pour les centres de recherche français", alors que la crise sanitaire a ralenti la réalisation d'études cliniques.
    5. Développer une véritable stratégie de la donnée en santé, alors que "la crise sanitaire a mis en lumière la multiplicité des sources et des acteurs de la collecte comme de l’exploitation des données".
    6. Détecter et traiter les signaux faibles grâce à une méthodologie multi-sources, après que "de nombreuses études ont montré le potentiel de nouvelles sources de données pour accroître la capacité d’anticipation des menaces sanitaires".
    7. Favoriser l’émergence d’une culture de l’open-access (accès libre) en sécurisant les usages, afin de "permettre à la culture de l’open-access et de l’open science de se développer dans le secteur de la santé".
    8. Associer les acteurs privés à la démarche capacitaire, pour apporter "une réponse organisationnelle et capacitaire appropriée" en associant les acteurs privés du système de santé "à l’anticipation et à la gestion des menaces sanitaires".
    9. Evaluer l’impact des collaborations, en valorisant les collaborations, à l'image des nombreuses initiatives d’innovation ou de recherche qui ont émergé depuis le début de la crise.

    "Notre groupe de travail considère qu’il est urgent de développer le cadre de bonnes pratiques qui permettra la généralisation du recours à ces expertises et technologies innovantes, dans le respect des droits des patients", a insisté Christian Deleuze, président du HDI.

    "Les différentes études publiées depuis la première vague épidémique démontrent bien l’intérêt de l’intégration de nouvelles sources de données, comme les réseaux sociaux ou les données de mobilité, pour des prises de décisions qui impactent toute la population", a rappelé Adel Mebarki, mettant en avant l'importance de ces approches "multi-sources".

    Un point de vue partagé par Aurélien Rousseau, directeur général de l'agence régionale de santé (ARS) Ile-de-France, qui a qualifié le Covid-19 d'"épidémie de l'incertitude" et de "crise dans la durée".

    "Cette épidémie nous a permis, assez tôt, de récupérer et de structurer de très nombreuses données en nous disant 'ça peut servir', et nous avons essayé de monter en puissance sur ce sujet", a-t-il expliqué.

    "Le premier enjeu est celui de la confiance dans le dialogue avec nos concitoyens, je suis rentré dans cette crise Covid avec l'obsession de la confiance et de la transparence, ce que la donnée peut permettre", a-t-il complété. Il a pointé la nécessité de "qualifier la donnée" pour répondre à la crise et notamment développer des outils prédictifs efficaces de lutte contre l'épidémie de Covid-19.

    Wassinia Zirar
    Wassinia.Zirar@apmnews.com

    À suivre

    Covid-19: AstraZeneca et Janssen lancent le projet Inno'Vaccins en France

    Acteurs

    Les données de santé à l'heure du Covid-19 au menu du HDI Day

    PARIS (TICpharma) - Le think tank Healthcare Data Institute (HDI) présentera les travaux de sa "task force Covid-19" lors de l'événement annuel HDI Day, organisé le 18 novembre et consacré "à l'utilisation des données santé dans la gestion de la pandémie", ont détaillé à TICpharma Adel Mebarki et Anca Petre, organisateurs de la journée.

    0 410

    Acteurs

    Cancer du poumon: partenariat entre BMS France et Sivan pour déployer le logiciel de télésurveillance Moovcare

    PARIS (TICpharma) - Bristol-Myers Squibb (BMS) France et la société Sivan ont annoncé le 16 mars un partenariat exclusif de "support au déploiement" du logiciel de télésurveillance Moovcare auprès des hôpitaux et professionnels de santé impliqués dans la prise en charge du cancer du poumon en France.

    0 1547

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    6 + 8 =