Une opération de maintenance est prévue jeudi 22 Avril 2021 entre 13h15 et 13h45. L'accès au site sera interrompu durant cette période. Nous vous remercions pour votre compréhension.

L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    Microsoft et AstraZeneca ouvrent un accélérateur de start-up spécialisées dans l'IA et la santé

    PARIS (TICpharma) - Microsoft et AstraZeneca ont annoncé le 5 septembre, lors d'un évènement AI for Health organisé à Paris, leur collaboration afin d'ouvrir un accélérateur européen de start-up spécialisées dans l'intelligence artificielle (IA) appliquée au secteur de la santé.

    Cet accélérateur, intitulé AI Factory for Health, est une déclinaison de l'AI Factory créée par Microsoft en 2017 et qui a accompagné 27 jeunes pousses, dont Posos et Ad Scientiam dans le domaine de la santé.

    Le géant informatique a depuis identifié cinq secteurs dans lesquels il souhaite faire évoluer son accélérateur: la santé, l'énergie et l'environnement, les transports, les services financiers et l'agroalimentaire.

    Dans la santé, il s'est allié avec AstraZeneca afin de bâtir ce "laboratoire de co-innovation" et aider les start-up à "poursuivre leur développement dans l'intelligence artificielle et le cloud computing pour repousser les limites de la science", a-t-il expliqué dans un communiqué commun avec le laboratoire.

    AstraZeneca apportera aux jeunes entreprises ses compétences juridiques et son expertise dans les pathologies qu'il couvre en matière de besoins des patients et des professionnels de santé, d'accès aux établissements et aux données de santé.

    Microsoft contribuera à l'accompagnement technologique des start-up et mettra à leur disposition les services de sa plateforme cloud Azure et son réseau commercial.

    Les deux partenaires n'ont pas précisé le montant des investissements financiers dans ce programme.

    L'Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria), l'association France Digitale, la pépinière d'entreprises iPeps de l'Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM) à Paris et les fonds Partech et Serena sont également associés à l'accélérateur AI Factory for Health.

    Un appel à candidatures a été ouvert jusqu'au jeudi 31 octobre pour sélectionner les six premières start-up qui intégreront le programme.

    Les principaux critères de sélection sont d'avoir développé un outil de santé s'adressant aux patients, aux professionnels et établissements de santé ou aux entreprises à partir de technologies d'IA, et d'avoir déjà réalisé une levée de fonds.

    Les lauréats de cet appel à candidatures seront annoncés en novembre.

    Comme beaucoup d'industriels pharmaceutiques, AstraZeneca a accentué ses dernières années ses efforts sur le numérique. En 2018, il a créé son propre programme d'accompagnement de start-up françaises en oncologie, intitulé Realize.

    L'année suivante, il s'est allié avec la jeune pousse britannique BenevolentAI afin d'utiliser les technologies d'IA pour la découverte et le développement de nouveaux médicaments.

    Il a également rejoint le projet de plateforme de données en oncologie mené par l'Alliance pour la recherche et l'innovation des industries de santé (Ariis) et l'Institut national du cancer (Inca) dans le cadre du nouveau contrat stratégique de filière (CSF) industries et technologies de santé signé en février dernier.

    Raphael Moreaux
    raphael.moreaux@apmnews.com

    À suivre

    Comment Novartis améliore la supervision des essais cliniques grâce à l'IA

    Acteurs

    Kap Code et Microsoft s'allient pour créer une base de données sur le Covid-19

    PARIS (TICpharma) - La start-up Kap Code et l'entreprise américaine Microsoft ont annoncé le 19 juin une collaboration pour créer une base de données au sein de la plateforme Epilogue "afin d'aider la recherche dans le cadre de l'épidémie de Covid-19 et disposer d'une boîte à outils en cas de deuxième vague", a expliqué à TICpharma Adel Mebarki, directeur général adjoint de Kap Code.

    0 1078

    Politique

    Health Data Hub: la Cnil s'inquiète de possibles transferts de données hors de l'Union européenne

    PARIS (TICpharma) - La Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) a estimé que "des données [du Health Data Hub] pourront être transférées hors de l’Union européenne dans le cadre du fonctionnement courant de la solution technique, notamment pour gérer et assurer le bon fonctionnement du système informatique", dans une publication consacrée à la plateforme mise en ligne le 11 juin.

    0 1783
    https://www.santexpo.com/exposer/participer-au-salon/?utm_campaign=TICPHARMA&utm_source=SW&utm_medium=BAN&utm_salon=SE

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    5 + 2 =