L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Rechercher

    Trier par :

    L'édito hebdo

    Wassinia Zirar

    Les certification HDS, nouvel Eldorado des Gafam?

    Microsoft, AWS (Amazon) et maintenant Google. La certification "hébergeur de données de santé" (HDS) serait-elle devenue le sésame que les Gafam s'arrachent? Pourquoi un tel engouement? Confier les données patients aux géants de la tech est-il sans risque? Le 18 juillet, quand Google Cloud a annoncé avoir décroché la certification HDS "à la fois pour Google Cloud Platform et pour G Suite", toutes ces questions se sont posées. Pour rappel, la loi de santé du 26 janvier 2016 a remplacé la procédure d'agrément des hébergeurs de données de santé par une certification délivrée par un organisme accrédité par le Comité français d'accréditation (Cofrac). Dans le cas de Google Cloud, la certification concerne 25 sites "en Europe, sur le continent américain et en Asie du sud-est" mais l'entreprise américaine ne compte aucun datacenter sur le sol français. Alors que ce sésame habilite Google Cloud pour l'hébergement et le traitement des données de santé et vient valider la conformité de ses solutions adressées aux acteurs et professionnels de la santé (hôpitaux, cliniques, laboratoires de recherche...), des voix s'élèvent pour dénoncer le remplacement d'une procédure d'agrément par "des standards ISO" et réclamer une souveraineté française en matière d'hébergement des données de santé. Tarifs concurrentiels, puissance de stockage gargantuesque, les as du big data ont les arguments pour attirer le client mais quid de la protection de ses données? Et si la certification HDS était le nouvel Eldorado des Gafam?

    Wassinia Zirar

    Premier Préc.   2 3 4 5 6 7 8 9 10 11  Suivant Dernier