L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Politique

    Gouvernement: Agnès Buzyn nommée aux solidarités et à la santé, Mounir Mahjoubi hérite du numérique

    PARIS (TICpharma) - Le Pr Agnès Buzyn, jusqu'à présent présidente du collège de la Haute autorité de santé (HAS), a été nommée mercredi ministre des solidarités et de la santé du premier gouvernement d'Edouard Philippe, tandis que Mounir Mahjoubi, ancien président du Conseil national du numérique (CNNum), est devenu secrétaire d'Etat au numérique.

    0 123

    Politique

    Philippe Burnel quitte la délégation à la stratégie des systèmes d'information de santé pour l'Igas

    PARIS (TICpharma) - Le délégué à la stratégie des systèmes d'information de santé (DSSIS) et président du comité stratégique du numérique en santé (CSNS), Philippe Burnel, a quitté ses fonctions pour intégrer l'inspection générale des affaires sociales (Igas) depuis le 15 juin, a-t-il confirmé à TICpharma.

    0 114

    Politique

    Santé et numérique: ce qu'il faut retenir du mercato dans les ministères et administrations

    PARIS (TICpharma) - Qui dit nouveau gouvernement dit aussi composition de nouveaux cabinets ministériels et jeu de chaises musicales dans les administrations. TICpharma revient en détail sur les principales nominations à retenir dans le domaine de la santé et du numérique.

    0 137

    L'édito hebdo

    Raphael Moreaux

    Prêts, feu, partagez !

    De l'attachement au bien commun à la propension individuelle à partager ses données pour un intérêt collectif, il y a un fossé que les Français se disent désormais prêts à franchir. Selon une étude Odoxa réalisée pour le think tank Healthcare Data Institute (HDI) et dévoilée le 16 novembre, plus de 8 Français sur 10 sont prêts à partager leurs propres données de santé pour quelques "grandes causes" comme l'amélioration des diagnostics, des traitements médicaux, de la coordination des prises en charge, et la mesure de la performance des produits de santé. A quelques conditions toutefois: en plus de la sécurisation et de l'anonymisation de ces données, une courte majorité des personnes interrogées (52%) souhaite savoir à quelles fins ces informations peuvent être utilisées, et surtout par qui, dans l'objectif notamment de pouvoir faire valoir un droit d'opposition. Pour Thomas London, président du HDI, la question est maintenant de savoir "quelles sont les solutions innovantes qui vont permettre d'assurer la sécurité des données, c'est-à-dire les intérêts individuels, et ce, sans freiner l'innovation pour le bien commun". Les technologies de l'information et de la communication (TIC) ont ici un rôle essentiel à jouer.

    Raphael Moreaux

    DECOUVREZ L’UNIVERS TICSANTE

    Plus de 80% des Français favorables, sous conditions, au partage des données de santé (sondage)

    PARIS, 23 novembre 2017 (TICsanté) - Près de 83% des Français se sont dits prêts à partager leurs propres données de santé sous certaines conditions, selon les résultats d'un sondage Odoxa pour le think tank Healthcare Data Institute (HDI), présentés le 16 novembre.