L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Rechercher

    Trier par :

    L'édito hebdo

    Wassinia Zirar

    La voix au chapitre

    "Ok Google! Suis-je malade?". La requête paraît absurde mais elle pourrait bien, à court terme, permettre d'établir un pré-diagnostic et sauver des vies. Après avoir contribué à l'avènement de la maison connectée, la voice tech (ou technologie de la voix) s'affirme dans le monde de la santé. Le gouvernement australien, par exemple, a choisi d'investir dans la technologie vocale pour prédire les crises cardiaques, rapporte ZDNet. Les autorités victoriennes ont annoncé début février un investissement de 1,36 million de dollars australiens (845.000 euros) dans un programme de voice tech dotée d'IA porté par l'université Monash de Melbourne et le Samu local. Concrètement, les chercheurs australiens peaufinent actuellement une IA qui reconnaît les signes d'un arrêt cardiaque à partir du son de la voix du patient appelant les services de secours, de mots-clés ou encore d'intonations. La technologie peut aussi prendre l'initiative d'envoyer une ambulance en urgence pendant l'appel. L'exemple australien n'est pas isolé et l'édition 2020 du Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas a largement mis à l'honneur la technologie vocale. En ouverture du Digital Health Summit (DHS), le Dr Sandhya Pruthi, médecin à la Mayo Clinic, n'a pas hésité à définir cette technologie comme un "biomarqueur de diagnostic" et à vanter les usages en santé d'Alexa d'Amazon pour répondre aux questions des patients aux urgences. Gain de temps pour les professionnels de santé grâce à la reconnaissance vocale ou accompagnement personnalisé pour les patients avec le concours d'assistants vocaux performants, la voice tech ne définira pas les usages en santé demain. Elle a déjà voix au chapitre.

    Wassinia Zirar

    Premier Préc.   7 8 9 10 11 12 13 14 15 16  Suivant Dernier