L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Rechercher

    Trier par :

    L'édito hebdo

    Raphael Moreaux

    Du "webminaire" au "rançongiciel"

    Signe de la place de plus en plus importante qu'occupe l'informatique dans nos vies quotidiennes, les technologies de l'information et de la communication (TIC) ne cessent d'alimenter les pages de nos vieux dictionnaires. Le cru 2019 des nouveaux termes intégrés au Larousse et au Petit Robert n'a pas dérogé à la règle. Ainsi, les prochaines éditions de ces ouvrages de référence permettront à des "startupers" de participer à des "webminaires", et non plus à des séminaires en ligne. Ils pourront les "liker", voire même les diffuser sur leur propre "vlog", ou blog vidéo. Côté technologies, l'entrée de la "blockchain" dans le dictionnaire confirme l'intérêt croissant pour ce processus de stockage informatique transparent et sécurisé, qui séduit aussi le secteur de la santé. On notera la reconnaissance lexicale du "qubit", unité de stockage informatique à la base du fonctionnement des ordinateurs quantiques. Plus dangereux, les "ramsomwares", programmes malveillants procédant au chiffrement des données d'un poste de travail ou d'un serveur et exigeant une rançon pour fournir à l'utilisateur la clé de décryptage, ont enfin leur équivalent français avec le terme "rançongiciel". Enfin, puisque les technologies se succèdent et parfois disparaissent, il faut signaler le retrait du Larousse du verbe "miniteler", qui, bien que très rarement utilisé pour désigner l'utilisation d'un Minitel, nous rappelait avec nostalgie les débuts des télécommunications made in France.

    Raphael Moreaux

    Premier Préc.   1 2 3 4  Suivant Dernier