L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Rechercher

    Trier par :

    L'édito hebdo

    Wassinia Zirar

    Du sang et des likes

    Facebook proposait déjà de donner son avis en "likant" des publications, voilà maintenant qu'il offre à certains utilisateurs américains de donner... leur sang! Comme l'a rapporté le site américain The Verge, depuis le 12 juin, lorsqu'un membre du réseau social vivant à Chicago, New York, San Francisco, Baltimore ou Washington indique publiquement sur Facebook qu'il souhaite donner son sang, les centres de transfusion situés "à proximité" peuvent lui envoyer des notifications pour des collectes. La fonctionnalité est destinée à aider les centres de transfusion sanguine à faire face aux pénuries chroniques et saisonnières d’approvisionnement en sang qu'ils rencontrent. Et si, de prime abord, l'initiative paraît louable, l'enfer aussi est pavé de bonnes intentions. Alors qu'est célébrée aujourd'hui la journée mondiale des donneurs de sang, cet élan de solidarité estampillé Facebook soulève son lot d'inquiétudes. Aux Etats-Unis, seuls les centres de collecte de sang reconnus, tels que la Croix-Rouge américaine ou le New York Blood Center, peuvent solliciter les donneurs mais il n'en est pas ainsi partout. En Inde, une expérimentation de la fonctionnalité de Facebook avait tourné court lorsque les utilisateurs se sont mis à se vendre leur sang entre eux. Si la fonctionnalité venait à être élargie à l'ensemble des membres du réseau social, la crainte qu'elle puisse exacerber le commerce illicite de sang est bien réelle. En attendant, en France, l'Etablissement français du sang (EFS) propose une application mobile permettant aux donneurs d'accéder à leur espace personnalisé, de géolocaliser les points de collecte et d'auto-évaluer s'ils remplissent les conditions pour donner. Plus sûr.

    Wassinia Zirar

    Premier Préc.   2 3 4 5 6 7 8 9 10 11  Suivant Dernier