L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Rechercher

    Trier par :

    L'édito hebdo

    Wassinia Zirar

    La sérénade de Google à Davos

    Google aime (de plus en plus) la santé et le fait savoir. Son patron, Sundar Pichai, a déclaré le 22 janvier au Forum économique mondial de Davos que la santé représente "le plus grand potentiel au cours des cinq à dix prochaines années pour utiliser l'intelligence artificielle (IA)". Il a d'emblée promis que son entreprise n'omettra pas -cette fois- le volet confidentialité. Une précision de taille pour le géant de la tech qui pèche régulièrement en matière de protection des données personnelles de santé. En novembre dernier, un partenariat entre Google et le réseau de santé à but non lucratif Ascension, gérant près de 150 hôpitaux aux Etats-Unis, avait fait polémique parce qu'il permettait au géant d'avoir accès à des données de santé de millions d'Américains sans leur consentement. A Davos, Sundar Pichai a anticipé la volée de bois vert et a déclaré au parterre de stars de l'économie mondiale venues l'écouter que "lorsque Google travaille avec un hôpital, les données appartiennent à l'hôpital". Si, dans les faits, la question de la propriété des données n'est pas tranchée, cette déclaration avait surtout pour objectif de rassurer. Dans une sérénade adressée aux acteurs de santé et aux afficionados de la réglementation, Sundar Pichai a même conclu son envolée lyrique en affirmant que les lois existantes en matière de protection de la vie privée fournissent "un cadre de fonctionnement à Google". Si le doute est permis, eu égard aux circonstances précitées, la volonté du géant de l'internet de prendre la question de la confidentialité des données à bras-le-corps en 2020, est, elle, clairement édictée. Mais gare à l'emballement! L'enfer est pavé de bonnes intentions.

    Wassinia Zirar

    Premier Préc.   6 7 8 9 10 11 12 13 14 15  Suivant Dernier