L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    Un lab "100% dédié à l'e-santé" bientôt ouvert sur le campus de Sanofi

    PARIS (TICpharma) - Sanofi va ouvrir avant la fin de l'année sur son campus de Gentilly (Val-de-Marne) un laboratoire "100% dédié à l'e-santé" intitulé "39Bis", ont annoncé jeudi à la presse le directeur de Sanofi France, Guillaume Leroy, et la directrice de l'innovation, Isabelle Vitali.

    https://www.pharmagoraplus.com/ticpharma

    Politique

    La Conférence nationale de santé veut renforcer le pilotage du développement des applis et objets connectés de santé

    PARIS (TICpharma) - La présidente de la Conférence nationale de santé (CNS), Bernadette Devictor, a pointé le 8 février la nécessité d'un "pilotage volontaire" du développement des applications mobiles et objets connectés de santé de la part du ministère des solidarités et de la santé, afin que ces outils soient "au service de la réduction des inégalités".

    0 130

    Acteurs

    Sanofi inaugure le laboratoire "39bis" pour "booster" les projets en e-santé

    GENTILLY (TICpharma) - Sanofi a inauguré le 4 décembre au sein de son campus de Gentilly (Val-de-Marne) le "39bis", laboratoire d'innovation ouverte visant à "booster les visions, les pratiques et les projets" du groupe et de ses partenaires dans le domaine de l'e-santé, a expliqué Isabelle Vitali, directrice de l'innovation du laboratoire pharmaceutique.

    0 196

    L'édito hebdo

    Wassinia Zirar

    Les logiciels hospitaliers, nouveaux robots-tueurs?

    La question de l'informatique hospitalière est au cœur des enjeux de modernisation de notre système de santé mais, mal maîtrisé, le logiciel peut aussi menacer la vie du patient. Outre-Manche, une étude alerte sur les dangers des ordinateurs vieillissants du National Health Service (NHS), qui seraient responsables de "100 à 900 décès par an". Des chiffres effarants, dont l'à-peu-près révèle surtout une totale méconnaissance de l'impact réel des défaillances logicielles dans le monde de la santé. Les chercheurs affirment qu'une "proportion importante" des réclamations effectuées par les proches de patients décédés survient après des accidents informatiques causés par "des systèmes informatiques déficients, des bugs informatiques ou des erreurs humaines lors des manipulations informatiques". Comment connaître le nombre exact de victimes? Qui blâmer? L'éditeur dont on découvrirait que le logiciel n'est pas infaillible? Les professionnels de santé, qui ne sont pas formés à l'usage des outils informatiques? Et en cas de cyberattaque, à qui la faute? L'absence de chiffres précis sur les décès causés par des défaillances informatiques n'est pas propre à nos voisins britanniques. En France, il est également impossible de les quantifier. Dans le règlement européen sur la protection des données (RGPD), applicable à partir du 25 mai, le législateur impose aux responsables de traitement de données de réaliser une "étude d'impact sur la vie privée"... mais ne pourrait-on pas, d'abord, envisager des études d'impact des usages informatiques sur la vie... tout court?

    Wassinia Zirar

    DECOUVREZ L’UNIVERS TICSANTE

    MNH Group poursuit ses investissements chez les éditeurs de systèmes d'information hospitaliers

    COURBEVOIE (Hauts-de-Seine), 23 février 2018 (TICsanté) - La Mutuelle nationale des hospitaliers (MNH Group) a racheté la totalité du capital de l'éditeur de logiciels Medibase Systèmes et 51% de Vieviewer Entreprise, société développant des interfaces universelles de visualisation des données médicales, a-t-on appris le 21 février auprès de Xavier Vallin, directeur général de Vieviewer.