L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Rechercher

    Trier par :

    L'Ă©dito hebdo

    Wassinia Zirar

    L'Ă©thique de l'IA dans tous les Etats

    Comme une ritournelle, la nĂ©cessaire instauration d'un cadre Ă©thique de l'intelligence artificielle (IA) revient noircir les pages des rapports d'experts Ă  chaque saison. Au printemps dernier, la Commission europĂ©enne prĂ©sentait ses propositions pour faire de l'Europe des Vingt-Sept "le pĂŽle mondial d'une intelligence artificielle (IA) digne de confiance". Cette fois, c'est l'organisation des Nations unies pour l'Ă©ducation, la science et la culture (Unesco) qui a dĂ©cidĂ© de s'emparer du sujet. Le 24 novembre, une "recommandation sur l'Ă©thique de l'IA" a Ă©tĂ© adoptĂ©e par la confĂ©rence gĂ©nĂ©rale de l'Unesco rĂ©unie en session. DĂšs 2019, l'institution s'Ă©tait engagĂ©e Ă  Ă©laborer le premier instrument normatif mondial sur l'Ă©thique de l'IA sous la forme d'une recommandation. Ses derniers travaux s'appuient sur l'Ă©tude prĂ©liminaire de sa commission mondiale d'Ă©thique des connaissances scientifiques et des technologies (Comest), une Ă©tude qui souligne -justement- l'absence d'instrument sur le dĂ©veloppement et l'application de l'IA "dans une approche centrĂ©e sur l'ĂȘtre humain". Pour aboutir Ă  l'Ă©mergence d'un cadre normatif, 24 spĂ©cialistes du sujet ont planchĂ© sur la question pendant deux ans et ils ont, logiquement, ciblĂ© la santĂ© comme un "domaine stratĂ©gique". Sans surprise, les recommandations formulĂ©es rĂ©affirment toutes l'exigence d'utiliser des systĂšmes d'IA efficaces pour amĂ©liorer la santĂ© humaine sans renoncer aux droits et aux libertĂ©s fondamentales. Respect du droit international et des droits de l'Homme; maintien de la relation entre les patients et leur famille et le personnel soignant; rĂ©duction et attĂ©nuation des biais; respect de la vie privĂ©e et de la protection des donnĂ©es ou encore garantie humaine du professionnel de santĂ© et obtention du consentement Ă©clairĂ© des patients... Le texte Ă©nonce des principes attendus, que l'institution internationale n'a pas eu de mal Ă  faire adopter par 193 Etats membres. L'Unesco s'engage dĂ©sormais Ă  les accompagner dans la mise en Ɠuvre des recommandations mais elle leur demandera de rendre compte "rĂ©guliĂšrement" de leurs progrĂšs et de leurs pratiques, a prĂ©venu sa directrice, Audrey Azoulay. VoilĂ  qui pourrait (enfin) mettre l'Ă©thique de l'IA dans tous les Etats!

    Wassinia Zirar

    Premier PrĂ©c.   9 10 11 12 13 14 15 16 17 18  Suivant Dernier