Annonceurs

L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Innovations

    CES 2020: l'évaluation scientifique des innovations en santé reste la grande absente à Las Vegas

    PARIS (TICpharma) - Si l'e-santé s'est encore taillée la part du lion au Consumer Electronics Show (CES), qui s'est tenu la semaine dernière à Las Vegas, elle a souffert du manque d'évaluation clinique de ses innovations, ont déploré plusieurs experts du secteur auprès de TICpharma.

    Acteurs

    La première promotion du "French Tech 120" taille la part belle à la santé

    PARIS (TICpharma) - En marge du sommet "Choose France" organisé le 20 janvier à l'Elysée, Cédric O, secrétaire d'Etat en charge du numérique, a dévoilé la liste de la première promotion "French Tech 120" qui compte 22 start-up du domaine de la santé, faisant ainsi de l'e-santé le secteur le plus représenté au sein du nouveau programme.

    0 30

    Politique

    Des acteurs financiers s'engagent à investir 6 milliards d'euros pour faire émerger des start-up françaises

    PARIS (TICpharma) - Le ministre de l'économie et des finances, Bruno Le Maire, le secrétaire d'Etat chargé du numérique, Cédric O, et une vingtaine d'investisseurs institutionnels ont signé lundi 13 janvier un accord formalisant leur engagement d'investir plus de 6 milliards d'euros dans des start-up françaises, a annoncé dans un communiqué le ministère de l'économie et des finances.

    0 76

    L'édito hebdo

    Léo Caravagna

    Le casse-tête de l'évaluation des algorithmes auto-apprenants

    Gains de temps pour les professionnels de santé, développement de nouveaux soins, prévention, médecine personnalisée... Tout le monde s'accorde sur le fait que l'intelligence artificielle (IA) peut révolutionner le secteur de la santé. Elle est d'ores et déjà intégrée dans certains dispositifs médicaux (DM), à l'instar de l'outil de dépistage de la rétinopathie diabétique IDx-DR, premier dispositif doté d'IA à avoir obtenu une autorisation de mise sur le marché aux Etats-Unis en 2018. Mais il reste un obstacle de taille: celui de l'évaluation des algorithmes auto-apprenants, c'est-à-dire capables, en plus de leur tâche, d'améliorer leur performance au fur et à mesure qu'ils engloutissent des données. Encore qualifiés de "boîtes noires", leur évolution permanente questionne: comment les évaluer? comment expliquer leurs résultats aux médecins? Peut-on les surveiller en permanence? Qui doit assurer cette mission? Les algorithmes des DM sont évalués en amont de leur marquage CE, et il n'est plus question de les modifier ensuite, sinon ils retournent à la case départ de l'examen de conformité. La réforme européenne de la réglementation des DM, qui entrera en vigueur en mai, comprend de nouvelles obligations pour les éditeurs de logiciels médicaux, et risque de compliquer l'arrivée sur le marché des algorithmes auto-apprenants. S'ils laissent entrevoir un monde des possibles en santé, les risques induits pour le patient sont trop importants pour ne pas se saisir de cette problématique. En France, les pouvoirs publics ont commencé à prendre conscience des enjeux. Les premiers résultats de la concertation publique lancée en novembre par la Commission nationale d'évaluation des dispositifs médicaux et des technologies de santé (Cnedimts) de la Haute autorité de santé (HAS) sont attendus pour "début avril". Ils devraient fournir des clés pour résoudre le casse-tête de l'évaluation des technologies d'IA dans le domaine médical.

    Léo Caravagna

    En bref sur Tic Pharma

    DECOUVREZ L’UNIVERS TICSANTE

    Télémédecine: la DGOS publie un guide de facturation des actes pour les établissements de santé

    PARIS (TICsanté) - La direction générale de l'offre de soins (DGOS) a publié en fin de semaine dernière un guide de facturation des actes des téléconsultations et télé-expertises réalisés par un médecin d'un établissement de santé dans le cadre de son activité salariée.