Annonceurs

L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    HĂŽpitaux et start-up: le Fonds FHF livre un nouveau guide Hospi'Up qui va "jusqu'Ă  l'achat"

    PARIS (TICpharma) - Officiellement présentée le 29 novembre, la troisiÚme version (V3) du guide Hospi'Up, conçue par le fonds "Recherche & Innovation" de la Fédération hospitaliÚre de France (FHF) et destiné à faciliter la collaboration entre établissements de santé et start-up, s'est enrichie de témoignages de décideurs hospitaliers et responsables de l'innovation et "va jusqu'à l'achat", a expliqué à TICpharma début novembre Enguerrand Habran, directeur du fonds.

    Acteurs

    Europe, hÎpital, pharma: Medexprim accélÚre dans les données de vie réelle "multiomiques"

    PARIS (TICpharma) - Sept ans aprÚs sa création, la société Medexprim, qui conçoit une suite logicielle utilisant les données de soins de routine à des fins de recherche clinique, multiplie les projets en Europe avec une quarantaine d'hÎpitaux partenaires et collabore avec dix laboratoires pharmaceutiques pour "mettre le partage de la donnée et sa valorisation au service de la recherche clinique et de la médecine personnalisée", a expliqué le 16 novembre à TICpharma Julie Baussand, Health innovation projects director de la société.

    0 168

    Politique

    SĂ©rialisation: vers une pĂ©nalitĂ© trimestrielle et reconductible de 2.000€ pour les officinaux

    PARIS (TICpharma) - Le gouvernement envisage une pĂ©nalitĂ© financiĂšre trimestrielle et reconductible de 2.000€ pour les pharmaciens d'officine qui contreviennent Ă  leurs obligations en matiĂšre de sĂ©rialisation, selon l'Ă©tude d'impact du projet de loi portant diverses dispositions d'adaptation au droit de l'Union europĂ©enne notamment en matiĂšre de santĂ©, prĂ©sentĂ© le 23 novembre en conseil des ministres.

    0 174

    L'Ă©dito hebdo

    Wassinia Zirar

    Fakenews: Twitter ouvre les vannes

    LibertĂ©, je dĂ©tricote ton nom! A longueur de tweets, Elon Musk n'en finit pas de clamer sa volontĂ© de faire de Twitter "un havre de libertĂ©". LibertĂ© de tweeter plus de 240 signes, libertĂ© d'acheter son badge de certification et... LibertĂ© de dĂ©sinformer! A l'instar de Facebook, Instagram ou YouTube, l'oiseau bleu avait engagĂ© de sĂ©rieux efforts depuis deux ans pour lutter contre la dĂ©sinformation en santĂ©, qui a explosĂ© avec la crise sanitaire du Covid-19. "Nous pensons que ce systĂšme des avertissements va aider Ă  Ă©duquer le public sur nos rĂšglements et Ă  mieux rĂ©duire la propagation d'informations potentiellement dangereuses ou trompeuses sur Twitter", expliquait le rĂ©seau social au printemps 2021. C'en est fini: Elon Musk ouvre les vannes de la dĂ©sinformation au nom d'une libertĂ© qu'il s'applique Ă  dĂ©voyer consciencieusement. L'effet sera dĂ©sastreux alors que "le rĂŽle des plateformes de mĂ©dias sociaux dans la diffusion et la viralitĂ© des fausses informations santĂ© est indĂ©niable", a rappelĂ© Ă  TICpharma Adel Mebarki, cofondateur et directeur gĂ©nĂ©ral de la start-up Kap Code, spĂ©cialisĂ©e dans l'analyse des donnĂ©es mĂ©dicales en vie rĂ©elle via les rĂ©seaux sociaux. "Le Conseil supĂ©rieur de l'audiovisuel (CSA) ou plus rĂ©cemment l'Arcom ont pointĂ© les dĂ©faillances ou impacts des algorithmes et politiques de modĂ©ration portĂ©s par les plateformes sur le sujet. Nous sommes aujourd'hui dans une phase d'accĂ©lĂ©ration de la dĂ©sinformation qui correspond aussi Ă  un dĂ©sengagement de certains dans cette lutte", a-t-il dĂ©plorĂ©. "L'infodĂ©mie est considĂ©rĂ©e par l'Organisation mondiale de la santĂ© (OMS) comme une menace majeure en matiĂšre de santĂ© publique, force est de constater que nous sommes face au dĂ©but de cette nouvelle vague!", a Ă©galement prĂ©venu l'expert. De Washington Ă  Bruxelles, les rĂ©gulateurs tentent bien de faire pression sur Elon Musk, jugeant sa vision de la modĂ©ration du contenu sur Twitter "inquiĂ©tante", et de nombreuses entreprises, y compris des Big Pharma, ont dĂ©jĂ  dĂ©sertĂ© les espace publicitaires du rĂ©seau social pour les mĂȘmes raisons. En vain, ces menaces et pressions ne sonnent pas encore l'hallali de Twitter, qui devrait mĂȘme gagner de nouveaux utilisateurs parmi les quelque 62.000 comptes suspendus pour infractions rĂ©pĂ©tĂ©es qu'Elon Musk s'apprĂȘte Ă  rĂ©habiliter. Et si c'Ă©tait l'abus de provocation qui finissait par annihiler la libertĂ©?

    Wassinia Zirar

    .

    "},{"id":4,"text": "

    Skezi, la plateforme de collecte de donnĂ©es sensibles issue de l\'Assistance publique-HĂŽpitaux de Paris (AP-HP) a annoncĂ© le 29 novembre un partenariat avec OVHcloud, leader europĂ©en du cloud. Skezi va ainsi intĂ©grer le \"Start-up Program\" d\'OVHcloud pendant un an et sera accompagnĂ©e \"dans le dĂ©ploiement de ses infrastructures\", a fait savoir la jeune pousse. Agissant comme un \"tremplin\", le programme accompagne financiĂšrement et opĂ©rationnellement, les start-up \"mettant le cloud au cƓur de leur modĂšle Ă©conomique et dans leurs dĂ©veloppements\", rappelle-t-on.

    "},{"id":5,"text": "

    La start-up WeFight, spécialiste des chatbots de santé, a annoncé le 22 novembre avoir reçu une subvention d\'un million d\'euros du concours d\'innovation I-Nov de Bpifrance pour poursuivre le développement de ses solutions visant à aider les patients atteints de maladies chroniques. L\'argent frais doit lui permettre d\'aller \"un cran plus loin dans le suivi des patients en mettant en place des algorithmes de détection plus performants et innovants reposant sur des technologies d\'apprentissage automatique\".

    "}] ;

    En bref sur Tic Pharma

    DECOUVREZ L’UNIVERS TICSANTE

    SASN: 48 millions d'euros supplémentaires pour la formation des professionnels de santé

    LYON (TICsanté) - La stratégie d'accélération en santé numérique (SASN) bénéficiera de 48 millions d'euros supplémentaires pour la formation au numérique en santé des professionnels de la santé, du médico-social et du social, a annoncé la ministre de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation, Sylvie Retailleau, le 14 novembre à l'occasion du premier anniversaire de la SASN à Lyon.