Annonceurs

L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Etudes

    La numérisation des industries de santé érigée en "priorité stratégique" de la filière (étude Pipame)

    PARIS (TICpharma) - Une étude du pôle interministériel de prospective et d'anticipation des mutations économiques (Pipame), dévoilée le 19 juin, décortique les opportunités offertes par le numérique pour moderniser les industries de santé, appelant à "faire de la numérisation un sujet stratégique" et une "priorité" dont le pilotage doit être renforcé au niveau du comité stratégique de filière (CSF) santé.

    Politique

    Bioéthique: l'avant-projet de loi intègre la notion de "garantie humaine" de l'IA

    PARIS (TICpharma) - Les parlementaires seront invités à plancher sur l’introduction dans la loi de la "garantie humaine" du numérique en santé, l'information au patient et son consentement en cas de recours à l’intelligence artificielle (IA), selon l'article 11 de l'avant-projet de loi relatif à la bioéthique, qu'APMnews (site du groupe APM International dont fait partie TICpharma) a pu consulter.

    0 50

    Acteurs

    Dassault Systèmes investit 50 millions d'euros dans la start-up BioSerenity

    VELIZY-VILLACOUBLAY (Yvelines) (TICpharma) - L'éditeur Dassault Systèmes a annoncé le 18 juin un investissement de 50 millions d'euros dans la start-up BioSerenity, spécialisée dans le développement de dispositifs médicaux textiles pour le suivi continu et personnalisé des patients.

    0 78

    L'édito hebdo

    Wassinia Zirar

    L'ADN, nouvel or noir des hackers

    Pirater des séquenceurs d'ADN? L'idée paraît saugrenue et pourtant, des hackers iraniens en ont fait leur spécialité et les attaques se multiplient depuis le 12 juin. Dans les faits, ces hackers s'attaquent méthodiquement à l'application dnaLIMS, destinée à gérer les opérations de séquençage de l’ADN, et prennent le contrôle de leurs serveurs. Interrogé par ZDnet, Ankit Anubhav, spécialiste sécurité chez NewSky Security, explique ce nouvel attrait pour les séquenceurs d'ADN par le marché illégal fructueux de l'ADN et... le besoin d'une quantité importante de serveurs pour "miner" de la blockchain. En effet, pour créer des "blocs" et produire des crypto-monnaies, des personnes (appelées "mineurs") utilisent de la puissance de calcul informatique et génèrent des blocs qui doivent ensuite être stockés sur des serveurs. C'est là que les serveurs de dnaLIMS trouvent toute leur utilité et accueillent ces mineurs, pour une toute autre finalité que le séquençage de l'ADN. Si le piratage est rendu facile, c'est en grande partie à cause d'une faille de sécurité de l'app, qui est pourtant connue depuis deux ans par le fournisseur. En attendant que des mesures de sécurisation soient prises, les données personnelles de santé contenues dans l'outil sont, elles, livrées au bon vouloir des pirates, qui peuvent les détruire ou les revendre à prix d'or, au détriment de la recherche en génomique.

    Wassinia Zirar

    En bref sur Tic Pharma

    DECOUVREZ L’UNIVERS TICSANTE

    Télémédecine: Agnès Buzyn réservée sur l'extension du remboursement aux plateformes spécialisées

    PARIS (TICsanté) - La ministre des solidarités et de la santé a exprimé le 19 juin de fortes réserves sur une extension du remboursement des actes de télémédecine pratiqués par les plateformes spécialisées, en raison de la contradiction avec l'objectif du parcours de soins coordonnés.