L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    L'edito Hebdo du vendredi 30 novembre 2018

    Des données, des hommes et des produits de santé

    L'outil informatique est loin d'être la seule solution pour améliorer notre système de santé. Et pourtant, lorsqu'il s'agit de respecter certains principes comme la transparence et la traçabilité d'actes, de médicaments ou de dispositifs médicaux (DM), pour renforcer la confiance que tout citoyen est en droit d'avoir en l'offre de soins, il peut s'avérer d'une aide précieuse. Si l'enquête des "Implant Files" menée par un consortium de journalistes internationaux a mis en lumière cette semaine les défaillances du marquage CE en Europe et de la matériovigilance assurée par les autorités sur les DM implantables, elle révèle aussi en creux l'insuffisance du recours à l'informatique dans ce vaste circuit de validation, de commercialisation et de suivi des effets indésirables causés par ces dispositifs. Il est d'ailleurs intéressant de noter que les deux règlements européens portant sur la sérialisation du médicament et sur les DM, qui doivent respectivement entrer en vigueur en 2019 et en 2020, ont des impacts forts en termes informatiques, avec la création de bases de données nationales et européennes pour enregistrer et accéder aux identifiants uniques des produits de santé ou aux déclarations d'incidents. Mais la mise en place d'une telle infrastructure n'est pas en soi une garantie d'amélioration du système. Encore faut-il que les hommes soient sensibilisés et formés pour créer la donnée et alimenter ces bases, et que l'accès à ces informations ne soit pas restreint aux seuls industriels et autorités de santé, mais bien ouvert à tous, citoyens et professionnels de santé. Un gage de transparence incontournable.

    Raphael Moreaux