L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    L'edito Hebdo du vendredi 23 novembre 2018

    Le jour où le NHS a accusé Google de "trahison"

    C'est l'histoire de Streams, une application détenue par DeepMind, qui passe dans le giron de Google. A priori, pas de grand bouleversement, car l'app destinée à aider médecins et infirmières en compilant les données médicales des patients reste dans la même famille, celle du groupe Alphabet. Et pourtant... Outre-Manche, ce changement de tutelle ne passe pas. Pire, il est perçu comme une "trahison". En 2016, Mustafa Suleyman, cofondateur de DeepMind, filiale d'intelligence artificielle d'Alphabet, signait un partenariat historique avec le National Health Service (NHS) pour alimenter Streams et promettait que les données des patients ne seraient "jamais associées à des comptes Google", comme l'a rappelé The Guardian. Comment cette garantie peut-elle encore tenir quand Streams devient propriété de Google? Comment Google peut-il ne pas avoir envie d'exploiter une telle mine d'or d'informations de santé? Furieux, le NHS accuse Google d'avoir "brisé" leur accord. Le géant du web, lui, assure qu'il n'auras pas accès aux données patients et estime que cette restructuration était "nécessaire pour permettre à Streams de se développer à l'échelle internationale". Des arguments qui ne suffisent pas à le réconcilier avec le NHS, ni à rassurer les patients. Pour cela, la firme de Mountain View (Californie) devra faire preuve d'une grande transparence dans sa gestion de Streams. Une gageure pour un GAFAM?

    Wassinia Zirar