L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    L'edito Hebdo du vendredi 18 novembre 2022

    Amazon Care est mort, vive Amazon Clinic!

    A quoi joue Amazon? A la fin de l'été, le géant du e-commerce annonçait la mise en bière de son service américain de télémédecine en entreprise, "Amazon Care" pour le 31 décembre. La firme de Seattle expliquait doctement suspendre cette activité parce que "les clients ne voyaient pas la valeur du service". Deux mois et le rachat pour 3,9 milliards de dollars de la plateforme One Medical plus tard, il relance la machine. Après quelques ajustements stratégiques, le service ne sera pas tout à fait le même. Il s'appellera "Amazon Clinic" et fournira "une plateforme de soins virtuels" pour une vingtaine d'affections légères prédéfinies: perte de cheveux, brûlures d'estomac, acné ou encore allergies saisonnières, rapporte Reuters. Ouverte 24 heures/24 et 7 jours/7 aux résidents de 32 Etats américains, la solution se veut être une réponse à la bobologie qui engorge les cabinets médicaux. Ainsi, les patients-clients devront sélectionner leurs symptômes dans une liste préalablement édictée par la plateforme, puis choisir un prestataire de santé agréé, là encore dans un menu déroulant préétabli. A la différence du précédent service mort-né, la nouvelle plateforme ne proposera pas de vidéo-consultations. Elle agira davantage comme une marketplace de soins virtuels, comme Amazon était une marketplace pour les libraires à ses débuts. Concrètement, après avoir rempli un questionnaire d'admission, les patients-clients pourront se connecter à un médecin via le prestataire choisi pour réaliser une consultation, qui se fera exclusivement "via un portail de messagerie sécurisée" et pour un tarif variable selon le fournisseur. Avec quelques explications et une ordonnance en poche, ils pourront alors directement aller chercher leurs médicaments... ou les commander et se les faire livrer par Amazon Pharmacy. Mais comme avec Amazon Care, l'entreprise n'a rien inventé: les sociétés Ro, Hims & Hers Health ou encore et Thirty Madison sévissent sur ce segment depuis plusieurs années, pointe Fierce Healthcare. Le modèle économique et l'hégémonie technologique du géant de Seattle suffiront-t-ils à faire la différence?

    Wassinia Zirar