L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    L'edito Hebdo du vendredi 7 octobre 2022

    La "déclaration des droits de l'IA" ou le nouveau rêve américain

    "Parmi les grands défis posés à la démocratie aujourd'hui figure l'utilisation de la technologie, des données et des systèmes automatisés d'une manière qui menace les droits des citoyens américains." La Maison Blanche s'attaque à l'épineuse question de l'éthique des nouvelles technologies et en dresse, d'entrée, un portrait peu reluisant. "Alimentés par la puissance de l'innovation américaine, ces outils ont le potentiel de redéfinir chaque secteur de notre société et d'améliorer la vie de chacun", affirme la présidence américaine, qui veut que le recours aux nouvelles technologies ne se fasse pas "au prix des droits civiques ou des valeurs démocratiques". En santé, les autorités sont conscientes des limites de la technologie et, plus précisément concernant l'utilisation de l'intelligence artificielle (IA). "Aux Etats-Unis et dans le monde, les systèmes censés aider à la prise en charge des patients se sont révélés dangereux, inefficaces ou orientés", souligne l'institution, mettant en lumière les "biais algorithmiques", sources de discriminations. Pour rappel, fin 2019, une étude avait révélé "un racisme généralisé dans les logiciels de prise de décision utilisés par les hôpitaux américains". Concrètement, un algorithme largement utilisé dans ces établissements pour déterminer les aides attribuées aux patients pour leurs soins de santé a "systématiquement" mésestimé les besoins des patients noirs. Toutefois, l'administration de Joe Biden fait valoir les avancées permises par les nouvelles technologies et "les algorithmes qui peuvent identifier les maladies chez les patients", si on les comprend. Pour cela, la présidence américaine a élaboré une V1 de sa "déclaration des droits de l'IA", un guide "pour une société qui protège toutes les personnes contre ces menaces et utilise les technologies de manière à renforcer la démocratie". Sans surprise, la nécessaire instauration d'un cadre éthique de l'IA, l'explicabilité des algorithmes et la protection des données personnelles de santé reviennent noircir les pages du texte de 77 pages… Comme ils noircissent les pages des rapports d'experts depuis plus d'une décennie. Cette déclaration, incitative mais nullement coercitive, suffira-t-elle à gommer les inégalités ou est-elle un nouveau rêve américain?

    Wassinia Zirar