L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    L'edito Hebdo du vendredi 19 novembre 2021

    Cloud souverain: avis de tempête chez Gaia-X

    L'initiative de "cloud souverain européen" Gaia-X vient de perdre un de ses membres fondateurs, le français Scaleway. La proverbiale goutte d'eau est venue du sponsoring du sommet annuel de l'association, fourni entre autres par les chinois Alibaba et Huawei et les américains Amazon Web Services (AWS) et Microsoft, a rapporté NextInpact le 18 novembre. Présenté en juin 2020 comme une alternative à ces géants non-européens, Gaia-X a pris la forme d'une association regroupant des hébergeurs autour de principes communs pour des secteurs stratégiques tels que la santé. Mais la présence de ces sociétés parmi ses membres, ainsi que celle de Google ou encore Palantir, a amoché la promesse d'une association souveraine dès les premiers mois. "On ne peut plus rien attendre de Gaia-X", a conclu le directeur général de Scaleway, Yann Lechelle, le 18 novembre auprès du Monde Informatique. "On n'a pas besoin des américains dans les comités techniques, mais ils sont finalement indirectement ou directement aux manettes, donc il n'y a plus de souveraineté." Dans la foulée, le CEO de l'hébergeur nantais Clever Cloud, Quentin Adam, a fait part de son "inquiétude que Gaia-X devienne un acte manqué de promouvoir le cloud européen, de reprendre le contrôle de notre économie numérique et de nos valeurs" auprès de NextInpact. La Commission européenne a pour sa part conforté Gaia-X dans ses choix, s'est félicitée l'association dans un communiqué le 17 novembre. Pour la souveraineté, on repassera.

    Léo Caravagna