L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    L'edito Hebdo du vendredi 16 juillet 2021

    Le Covid-19 fait matcher la vaccination et les applis de rencontres

    Quel est le rapport entre le Covid-19, le gouvernement français et un éditeur de sites de rencontres? A priori, aucun. Et pourtant, l’épidémie de Covid-19 a réussi à faire "matcher" ces acteurs entre eux. C’est ainsi que le bien nommé Match Group, qui distribue les marques Tinder, Meetic ou encore DisonsDemain, a annoncé le 15 juillet soutenir la campagne vaccinale tricolore et accorder aux pouvoirs publics un espace publicitaire sur ses sites "pour promouvoir la vaccination". "La vaccination du plus grand nombre reste le principal facteur d’espérance d’un retour à une vie la plus normale possible afin que les Français, et les célibataires français en particulier, puissent de nouveau se rencontrer en vrai", a déclaré Alexandre Lubot, le directeur général EMEA (Europe Middle East & Africa) et Asie-Pacifique de Match Group, qui ne perd pas le Nord. Argument de séduction comme un autre, le statut vaccinal pourra désormais être mis en avant dans les présentations des utilisateurs de Tinder, Meetic ou DisonsDemain. Par exemple, des badges et des autocollants "vacciné.e.", "l'immunité, ensemble", "bientôt vacciné.e" et "le vaccin sauve" viendront compléter les profils sur Tinder. Le n°1 mondial des rencontres en ligne va, par ailleurs, lancer un centre de ressources sur la vaccination, a-t-il annoncé. Cultiver sa "vax-appeal" pour plaire et accélérer la campagne vaccinale? Gageons que l’idée fera des émules.

    Wassinia Zirar