L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    L'edito Hebdo du vendredi 13 mars 2020

    Télémédecine et Gafam: Covid contre Goliath

    La crise du Covid-19 n'en finit plus de redéfinir les pratiques de soins. Ces derniers jours, elle est même devenue un cas d'usage éprouvé de la télémédecine qui, plus d'un an et demi après son entrée dans le droit commun et son remboursement, peine encore à décoller en France. Un décret du ministre des solidarités et de la santé, Olivier Véran, publié le 10 mars au Journal officiel, est venu assouplir jusqu'au 30 avril les dérogations aux modalités de réalisation des actes de télémédecine pour répondre à la crise sanitaire. Mieux encore, les téléconsultations peuvent être réalisées en utilisant "n'importe lequel des moyens technologiques actuellement disponibles pour réaliser une vidéotransmission", explique le gouvernement dans la notice. Olivier Véran est allé plus loin le 10 mars sur France Info, indiquant qu'un patient incapable de recourir aux outils conventionnels peut "contacter par FaceTime ou WhatsApp un autre médecin qui est capable de lui faire son ordonnance, son arrêt de travail". Parmi les solutions de télécommunication les plus utilisées par les particuliers au quotidien, on compte Hangouts (Google), FaceTime (Apple), WhatsApp (Facebook) et Skype (Microsoft). Et voilà qu'entrent en piste les Gafam!
    "Quand on voit que beaucoup de plateformes proposent leur outil gratuitement pendant la crise, on s'interroge. Ça envoie le signal qu'on ne peut pas se passer des Gafam alors qu'on a les outils", a déploré Nesrine Benyahia, docteure en droit et DG de la start-up DrData. Un point de vue partagé par Stanislas Niox-Chateau, fondateur de Doctolib. "Comment le médecin qui fait une téléconsultation sur Skype va-t-il envoyer une ordonnance de manière sécurisée et en crypté sur des hébergeurs agréés données de santé où le patient a le contrôle exclusif de sa donnée? C'est une blague!", s'est-il insurgé. A grands (et coûteux) renforts de communication, les acteurs de la téléconsultation doivent maintenant convaincre patients et professionnels de santé de faire le choix de la raison et de la sécurité. Face à eux, sans rien demander, les Gafam viennent de faire une entrée fracassante -bien qu'éphémère- sur le marché de la téléconsultation. C'est Covid contre Goliath au pays de la télémédecine.

    Wassinia Zirar