L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    L'edito Hebdo du vendredi 7 février 2020

    Un candidat médicament créé à l'aide d'une IA testé au Japon

    La start-up spécialisée dans l'intelligence artificielle (IA) Exscientia et le laboratoire pharmaceutique japonais Sumitomo Dainippon Pharma lancent un essai clinique pour un candidat médicament créé en 12 mois à l'aide d'une IA. Relisez plusieurs fois cette information, elle semble surréaliste: un médicament créé en 12 mois avec une IA. C'est pourtant ce qu'ont annoncé les deux sociétés le 30 janvier. "Il s'agit de la première utilisation directe de l'IA dans la création d'un nouveau médicament", s'est réjoui Andrew Hopkins, le directeur général de la start-up, auprès de la BBC. Baptisée DSP-1181, cette molécule est destinée aux personnes souffrant de troubles obsessionnels compulsifs (TOC). Les algorithmes d'Exscientia ont créé des dizaines de millions de versions du médicament, avant de les passer au crible d'un grand nombre de paramètres et de sélectionner la formule la plus susceptible d'être bénéfique au patient. La start-up espère obtenir une autre molécule pour un essai clinique de la même manière d'ici à la fin de l'année. Les promesses sont faramineuses: des médicaments développés en un temps record, notamment en cas de crise sanitaire majeure comme l'épidémie de coronavirus. Des coûts de production ratiboisés. "Tous les médicaments pourraient avoir été créés par l'IA d'ici la fin de la décennie", a estimé Andrew Hopkins. Il n'y a qu'une ombre au tableau, toujours la même quand il s'agit d'algorithmes. Le résultat a beau être impressionnant, comprend-on vraiment comment l'IA y est parvenue? Peut-on? Et comment faire confiance?

    Léo Caravagna