L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    L'edito Hebdo du vendredi 4 octobre 2019

    La petite histoire du Cheval de Troie

    Récit phare de L'Odyssée d'Homère, l'épisode du Cheval de Troie raconte comment les armées de Ménélas sont entrées dans la ville assiégée de Troie en se cachant dans un immense cheval en bois. La morale de ce petit mythe est que les Troyens furent dupés par ce faux cadeau grec... et tout cela s'est très mal fini. En 2019, nous venons peut-être de reconstruire un Cheval de Troie avec les branches de nos arbres généalogiques, parce que l'envie de savoir d'où l'on vient nous tiraillait décidément trop. Depuis 2006, 23andMe, une start-up américaine devenue licorne, nous propose de dresser très précisément notre analyse génétique pour une centaine de dollars. La société, qui compte Google parmi ses actionnaires, "perd" pourtant de l'argent puisqu'il lui faut compter quelque 1.000 dollars par test. Le "service" n'en était pas un et la rentabilité se trouvait ailleurs. Depuis 13 ans, des millions de curieux ont envoyé à 23andMe des échantillons de salive contenant la totalité de leur ADN, si bien qu'aujourd'hui l'entreprise dispose d'une base de données gigantesque qu'elle vient de "mettre au service des essais cliniques". Concrètement, 23andMe a noué un partenariat avec la société technologique TrialSpark et propose à ses nombreux clients de participer à des essais. En attendant, que ces derniers soient volontaires ou non, ils ont déjà confié à 23andMe ce qu'ils ont de plus précieux, leur ADN, et advienne que pourra. Véritable Cheval de Troie ou entreprise louable au service de la recherche médicale, l'adage populaire a tranché pour 23andMe: les cadeaux sont donnés pour le plaisir de celui qui les offre, pas pour les mérites de celui qui les reçoit.

    Wassinia Zirar