L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    L'edito Hebdo du vendredi 5 juillet 2019

    IA et industrie: la convergence des luttes

    Tout le monde lutte avec l'intelligence artificielle (IA). Présentée comme une révolution en cours ou à venir, selon les secteurs d'activité, cette technologie bouleverse autant le modèle économique que les processus de travail et l'organisation des entreprises. Et cette adversité rapproche. Le 4 juillet, huit industriels français de taille (Thales, Valeo, Air Liquide, Dassault Aviation, EDF, Renault, Safran et Total) et le ministre de l'économie et des finances, Bruno Le Maire, ont signé un "manifeste pour l'intelligence artificielle au service de l'industrie". Ils s'y engagent notamment à dresser un "diagnostic commun" et à définir d'ici la fin de l'année des actions concrètes et "coordonnées" pour soutenir l'écosystème d'IA. Malgré la diversité de leurs champs d'activité, de l'énergie à la défense en passant par les transports, ces industries convergent en matière de défis posés par l'IA, a souligné Marko Erman, directeur technique de Thales, lors de la présentation du manifeste à Bercy. Du fait du caractère "critique" de leur filière, elles sont toutes à la recherche d'une "IA de confiance", qui puisse être "prouvée, explicable et dans certains cas certifiable". A cause des impacts énormes que peuvent avoir les décisions prises par les IA, elles devront aussi toujours "rester sous le contrôle et la responsabilité" d'un être humain, prendre en compte des besoins croissants en cybersécurité et répondre à l'évolution des cadres réglementaires. La santé coche tous ces enjeux et l'on peut s'étonner qu'aucun groupe pharmaceutique ne fasse partie des premiers signataires du manifeste. Mais que l'on se rassure, l'initiative est encore ouverte à tous ceux qui souhaitent lutter et résoudre ensemble les challenges posés par l'IA, qu'il s'agisse d'industriels, de PME, de start-up ou d'organismes de recherche. A bon entendeur...

    Raphael Moreaux