Annonceurs

L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    En bref sur Ticpharma

    Brèves de la semaine du vendredi 22 mai 2020

    L'institut Bergonié, centre de lutte contre le cancer (CLCC) de la région Nouvelle-Aquitaine, a annoncé le 19 mai un partenariat avec la start-up Owkin afin de développer des projets sur le sarcome et l'immunologie en recourant à l'intelligence artificielle (IA) via la plateforme Owkin Connect. S'appuyant sur les données de 5.000 patients atteints de différents types de sarcomes, le projet a pour objectif de "déterminer l’apport de l'IA dans l'analyse des lames histologiques digitalisées par rapport aux outils conventionnels".


    Une déclaration du gouvernement suivie d'un débat de 2 heures et d'un vote sur "les innovations numériques dans la lutte contre l’épidémie de Covid‑19", portant notamment sur l'application StopCovid, auront lieu mercredi 27 mai après-midi à l'Assemblée nationale
    Le laboratoire spécialisé en ophtalmologie Horus Pharma propose désormais "des emballages munis d’un dispositif de réalité augmentée pour ses produits destinés au traitement de la sécheresse oculaire", a-t-il annoncé le 19 mai. La lecture d'un code-barre apposé sur l'emballage donne accès à des "information complémentaires: objets virtuels, animations, textes, données, sons".
    Bayer France a fait part le 19 mai son "soutien", sans plus de détails, à la start-up française Alaxione qui développe une plateforme permettant aux ophtalmologistes de suivre leurs patients et de les inciter à tester leur vision à l'aide de campagnes SMS ou e-mails.
    La société américaine Alphatec Holdings a renoncé à acquérir la société française spécialisée en imagerie orthopédique EOS Imaging, ont annoncé fin avril dans des communiqués distincts les deux entreprises. Alphatec, spécialisée dans les implants rachidiens, avait fait part de son intention d'acquérir EOS fin février, rappelle-t-on.

    Brèves de la semaine du vendredi 15 mai 2020

    La biotech Dyno Therapeutics a annoncé le 13 mai avoir conclu un accord de collaboration avec Novartis dans le but de développer des vecteurs améliorés à base de virus adéno-associé (AAV) dans les thérapies géniques pour les maladies oculaires. Pour cela, les entreprises vont utiliser la plateforme d'intelligence artificielle (IA) CapsideMad développée par Dyno.


    Bpifrance et le "Grand défi" intelligence artificielle (IA) et santé, ont lancé le 11 mai un appel à projets destiné à soutenir l'évaluation des dispositifs médicaux à base d'IA. Chaque projet retenu fera l’objet d’un soutien financier "d’un montant maximum de 500.000 € sous forme de subvention" pour une durée comprise entre 12 et 36 mois. Les candidatures sont ouvertes jusqu'au 1er décembre 2020 à midi via l'extranet collaboratif de Bpifrance.
    Abbott a annoncé le 12 mai avoir mis à jour sa plateforme cloud LibreView pour "faciliter le partage des données" issues du système de mesure de la glycémie en continu FreeStyle Libre et "optimiser la prise en charge du diabète". Cette mise à jour doit notamment permettre de maintenir le suivi des patients à domicile, "sans report des consultations nécessaires, grâce à la télésurveillance et la téléconsultation", dans le cadre de l'épidémie de Covid-19.
    Le fabricant de dispositifs médicaux ResMed, spécialisé dans le respiratoire, a annoncé le 7 mai la sortie "accélérée" de sa plateforme AirView de télésuivi pour la ventilation afin d’améliorer la prise en charge à distance des patients ventilés, dans le cadre de l'épidémie de Covid-19. La plateforme permet aux professionnels de santé de suivre à distance des paramètres cliniques tels que la fréquence respiratoire des patients et la saturation en oxygène du sang (SpO2).
    La start-up MyBrain Technologies, qui développe des solutions connectées de neurofeedback​ pour la gestion du stress et de l'anxiété, a annoncé le 13 mai avoir renforcé ses équipes. Philippe Hartmanshen, directeur général en charge de la division "cloud et solutions" de Toshiba entre 2012 et 2017, a été nommé directeur des opérations et le Dr Caroline Atlani, ex-directrice de la coordination "anti-contrefaçon" chez Sanofi (2011-2014), a pris les fonctions de directrice médicale consultante.
    La multinationale américaine Intel a annoncé le 12 mai avoir noué un partenariat avec l'université de Pennsylvanie et 29 centres médicaux américains pour développer des modèles d'intelligence artificielle (IA) qui identifient les tumeurs cérébrales basés sur "l'apprentissage fédéré". Ce type d'IA, issu du machine learning (ou "apprentissage machine"), consiste à entraîner un algorithme sur la machine des utilisateurs d'une application et à partager ensuite les apprentissages réalisés sur la machine de chaque utilisateur, en garantissant la confidentialité des données.

    Brèves de la semaine du jeudi 7 mai 2020

    La Coalition innovation santé, initiée par des acteurs de la santé dont France Biotech et AstraZeneca face à l'épidémie de coronavirus, a annoncé le 30 avril la sélection de nouveaux projets de télésurveillance et monitoring des données médicales. Ont été retenus la société de télésurveillance par SMS Calmedica, la plateforme de télésurveillance Cureety, la start-up Ad Scientiam, qui propose un télésuivi des patients atteints de maladies neurologiques, et myCharlotte, qui édite une application pour patients atteints d'un cancer.


    Le laboratoire pharmaceutique Roche a annoncé le 30 avril offrir aux patients diabétiques "un accès gratuit à l'application mySugr Pro". L'objectif est de permettre à ces patients de rester connectées à leur équipe de soins pendant toute la période de confinement induite par l'épidémie de Covid-19. Avec mySugr Pro, les patients peuvent notamment partager avec leur équipe soignante des rapports PDF détaillés de leurs données agrégées provenant des glucomètres Accu-Chek de Roche.
    Pour garantir la continuité des soins des patients en oncologie pendant toute la durée de la crise sanitaire, Pfizer a annoncé le 4 mai soutenir les initiatives de quatre start-up. Le laboratoire pharmaceutique va accompagner Exolis, qui édite une solution de suivi à distance des patients; Ako@Pro, société spécialisée dans le télésuivi de patients atteints d'un cancer du poumon et la jeune pousse myCharlotte qui a mis au point la solution "Bulle" pour aider les patientes atteintes du cancer du sein à faire face à la sédentarité et à la pression psychologique liées au confinement.
    La Commission européenne a retenu 26 "solutions innovantes" destinées à lutter contre le coronavirus dans la catégorie santé de son hackathon #EUvsVirus, a-t-elle annoncé le 30 avril. Le vainqueur de cette catégorie, Team Discover, est un objet connecté de télésurveillance hongrois visant à réduire les contacts entre patients et soignants à l'hôpital.