Annonceurs

L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    En bref sur Ticpharma

    BrĂšves de la semaine du vendredi 7 mai 2021

    Lilly a annoncé le 6 mai la conclusion d'accords avec Roche, Dexcom, Glooko et MyDiabby Healthcare, afin que les plateformes de gestion du diabÚte de ces sociétés puissent intégrer les données de son stylo à insuline Tempo Pen, transmises via un capteur développé par Lilly, Tempo Smart Button, qui se fixe sur le stylo à insuline. Roche a annoncé que ce systÚme sera compatible avec son application de surveillance du diabÚte mySugr.


    Un arrĂȘtĂ© publiĂ© au Journal officiel le 2 mai reconduit pour trois ans Natacha Lemaire en tant que rapporteure gĂ©nĂ©rale sur les expĂ©rimentations "pour l'innovation dans le systĂšme de santĂ©" (dites "article 51"), fonctions qu'elle occupe depuis 2018. Ces expĂ©rimentations visent "Ă  encourager, accompagner et accĂ©lĂ©rer le dĂ©ploiement de nouvelles organisations en santĂ© ainsi qu'Ă  amĂ©liorer la pertinence de la prise en charge des produits de santĂ© par l'assurance maladie", rappelle-t-on.
    Merck KGaA a conclu un partenariat scientifique de 3 ans avec l'Observatoire français de la sclérose en plaques (OFSEP) et la fondation Edmus, a annoncé la société le 3 mai. Elle s'engage à soutenir financiÚrement "en vue de sa pérennisation, l'enrichissement et le développement de la base de données développée par la fondation", alimentée par la cohorte de plus de 79.000 patients de l'OFSEP.
    Nordic Pharma a lancé un appel à projets à destination de start-up, appelé NordicLab, pour "pour accélérer l'émergence de solutions digitales qui proposent de nouveaux modes de consommation de l'information dédiés aux professionnels de santé", a fait savoir la société à TICpharma le 3 mai. Cinq candidats seront présélectionnés en juin, et la solution retenue sera déployée à partir de septembre.
    Le laboratoire suédois Vicore Pharma a conclu un accord avec Alex Therapeutics, une société spécialisée dans les thérapies numériques, pour développer des thérapies comportementales et cognitives à destination des patients atteints de fibrose pulmonaire idiopathique à l'aide la plateforme utilisant de l'intelligence artificielle "Alex DTx Platform", a-t-il annoncé le 4 mai. Vicore conserve les droits de la thérapie, et a reçu un premier paiement d'un million d'euros, auquel pourra s'ajouter une redevance sur les ventes.
    La licorne suisse MindMaze, spĂ©cialisĂ©e dans la rĂ©alitĂ© virtuelle et les jeux thĂ©rapeutiques et prĂ©sente Ă  Montpellier depuis 2019, se prĂ©pare Ă  entrer sur le Nasdaq via une Spac (Special Purpose Acquisition Company), selon une information de Reuters publiĂ©e le 5 mai. La sociĂ©tĂ© s'apprĂȘte Ă  lever 100 millions de dollars, ce qui la valoriserait Ă  plus de 2 milliards de dollars.

    BrĂšves de la semaine du vendredi 30 avril 2021

    Le laboratoire pharmaceutique Takeda et la plateforme analytique de recherche de TriNetX ont annoncé le 26 avril un partenariat pour "libérer la valeur des données en vie réelle et accélérer le développement de thérapies innovantes". ConcrÚtement, TriNetX va mettre sa plateforme au service de Takeda pour ses recherches de nouveaux traitements. Les termes financiers de l'accord n'ont pas été dévoilés.


    Le groupe néerlandais Philips a annoncé lundi un bond de 74% de ses bénéfices au premier trimestre 2021. Ces bons résultats sont portés par la pandémie de Covid-19 qui "stimule la demande pour ses équipements hospitaliers et ses appareils de santé". "Sur cette base et dans la perspective d'un deuxiÚme trimestre solide, nous relevons nos prévisions", a annoncé son directeur général monde, Frans Van Houten.
    Voluntis, société spécialisée dans les solutions logicielles thérapeutiques, a annoncé le 27 avril, un partenariat avec le laboratoire pharmaceutique de recherche japonais Eisai. Ensemble, les deux partenaires vont développer des thérapies numériques (digital therapeutics ou DTx) en oncologie et vont "explorer les opportunités de collaboration dans le domaine de la neurologie". Eisai a également choisi d'investir dans Voluntis et entre à son capital à hauteur de 1,1%.
    Iqvia, spécialiste de l'exploitation des données de santé, a dévoilé le 28 avril son programme "Connected Intelligence" pour "faire progresser les soins de santé en créant des connexions intelligentes" avec son vaste portefeuille de solutions et son expertise dans l'analyse de données. Avec ce programme, Iqvia promet de "connecter les données pour accélérer plus de 350 études de recherche clinique en cours pour trouver de nouveaux traitements et vaccins anti-Covid" ou encore de faciliter le recrutement de patients dans des essais cliniques.
    Le groupe américain Medtronic a annoncé le 26 avril avoir noué un partenariat avec Surgical Theater pour interfacer la technologie de réalité augmentée SyncAR de son nouveau partenaire avec son systÚme navigation chirurgicale StealthStation S8. Cet interfaçage permettra aux neurochirurgiens d'utiliser la réalité augmentée en temps réel au bloc afin d'améliorer la visualisation de la boßte crùnienne pendant une opération chirurgicale complexe.

    BrĂšves de la semaine du vendredi 23 avril 2021

    Sanofi et la start-up Libheros, qui développe un service de prise de rendez-vous et de location de matériel médical pour des soins à domicile notamment infirmiers, ont annoncé le 19 avril la conclusion d'un partenariat pour "l'amélioration de la prise en charge des patients dans le cadre de la crise sanitaire". ConcrÚtement, Libheros poursuit le développement de ses parcours spécifiques, notamment dans l'asthme sévÚre et dans la sclérose en plaques et bénéficie du soutien de Sanofi.


    Siemens Healthineers a annoncé le 21 avril le bouclage de l'acquisition de Varian Medical Systems annoncée en août 2020 pour 16,4 milliards de dollars. Les "synergies" entre les deux entités devraient permettre de "dégager au moins 300 millions d'euros par an d'ici l'exercice 2025", a affirmé Siemens. La nouvelle entité entend "bùtir un écosystÚme numérique, diagnostique et thérapeutique complet" et notamment exploiter des outils d'analyses par l'intelligence artificielle (IA) pour "redéfinir le diagnostic, la prise en charge et les soins post-traitement en cancérologie".
    L'entreprise d'e-santé suédoise Kry, maison mÚre de la société de télémédecine Livi, est sur le point de finaliser un nouveau tour de table de 240 millions à 300 millions de dollars, a rapporté Reuters le 21 avril. Cette nouvelle levée de fonds porterait sa valorisation à 2 milliards de dollars. Kry avait déjà levé 155 millions de dollars en janvier pour atteindre une valorisation de 700 millions de dollars.
    Thériaque, qui édite une base de données agréée sur les médicaments, et la start-up Synapse Medicine, qui conçoit une plateforme pour lutter contre les interactions médicamenteuses, ont annoncé le 21 avril un partenariat afin de proposer "un outil de conciliation médicamenteuse de pointe". ConcrÚtement, la base de données de Thériaque est intégrée à la plateforme de Synapse Medicine qui a assuré les développements technologiques du nouvel outil. Les deux partenaires ont, par ailleurs, publier un livre blanc intitulé "Conciliation médicamenteuse: la comprendre, l'implémenter et l'optimiser grùce aux solutions numériques".
    La start-up Chronolife, spĂ©cialisĂ©e dans les dispositifs mĂ©dicaux dont on peut se vĂȘtir, et la sociĂ©tĂ© TMM Software, qui Ă©dite des logiciels en e-santĂ©, ont annoncĂ© le 20 avril un partenariat stratĂ©gique. ConcrĂštement, la solution KeeSense de Chronolife va ĂȘtre associĂ©e Ă  la plateforme de tĂ©lĂ©suivi mĂ©dical apTelecare de TMM Software, pour "traiter en temps rĂ©el des alertes qualifiĂ©es, entraĂźnant une prise de dĂ©cision thĂ©rapeutique rapide et appropriĂ©e en cas de variation significative de l'Ă©tat de santĂ© des patients".
    Imageens, spin-off de l'Assistance publique-HÎpitaux de Paris (AP-HP) et de Sorbonne Université spécialisée dans l'intelligence artificielle (IA) pour l'imagerie médicale, a annoncé le 15 avril avoir bouclé une levée de fonds de 1,2 million d'euros. Le tour de table a été mené par le fonds Anaxago, auprÚs de BAdGE (Business Angels des Grandes Ecoles) et des fonds Coalescence et PBA. L'argent frais permettra à la start-up de financer le lancement de ses deux premiers produits: ArtFun+, logiciel d'IA et ses biomarqueurs pronostiques d'imagerie cardiovasculaire, et Label, solution algorithmique de classification automatique et de valorisation de données d'imagerie.