Annonceurs

L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    En bref sur Ticpharma

    Brèves de la semaine du vendredi 24 janvier 2020

    La biotech Biogen a annoncé en marge du sommet "Choose France" le 20 janvier une augmentation de 22 millions d'euros de ses investissements annuels en France et la création de 45 emplois supplémentaires en 2020. Cet investissement permettra notamment d'accélérer les "programmes stratégiques liés aux biomarqueurs digitaux et aux solutions permettant de faciliter le diagnostic et le suivi dans la maladie d'Alzheimer" au sein de Biogen Healthcare Solutions (BHS).


    Carlos Jaime, directeur général de l'éditeur informatique InterSystems, a été désigné par le Conseil du numérique en santé (CNS) pour piloter un groupe de travail autour de la thématique "développement économique des entreprises en France et à l’international", a annoncé InterSystems le 23 janvier. Créé dans le cadre du suivi des actions de la loi "Ma Santé 2022", ce groupe s'est réuni pour la première fois le 22 janvier pour identifier "les freins majeurs" au développement des entreprises tricolores du numérique en santé.
    La start-up Lumeen, qui développe une solution de réalité virtuelle thérapeutique pour l'anxiété préopératoire, a été retenue lors de la 3ème édition de l'appel à projets "Innovation clinique" porté par les Hospices civils de Lyon (HCL) et le pôle de compétitivité Lyonbiopôle, ont annoncé les HCL le 13 janvier. Elle bénéficiera de 100.000 euros de subventions.
    Les laboratoires de biologie Eurofins Biomnis et la start-up montpelliéraine SeqOne, à l’origine de la création d’une plateforme d'analyse génomique bio-informatique, ont annoncé le 22 janvier avoir noué un partenariat pour simplifier l’interprétation des données de séquençage. "Ce partenariat permet à Eurofins Biomnis de proposer aux cliniciens, dans le cadre de la recherche de maladies génétiques, un séquençage associé à une analyse bio-informatique dans un délai de 6 semaines".
    L'immuno-oncologie et la médecine personnalisée continueront de stimuler l'industrie pharmaceutique en 2020, d'après une étude du GlobalData publiée le 21 janvier. Près des trois quarts des industriels interrogés ont identifié ces deux thématiques comme les tendances "les plus marquantes qui façonneront le secteur pharmaceutique" cette année.

    Brèves de la semaine du vendredi 17 janvier 2020

    Bayer et la société spécialisée dans la découverte de médicaments à l'aide de l'intelligence artificielle (IA) Exscientia ont annoncé le 9 janvier un contrat de collaboration de trois ans portant sur la découverte de nouveaux traitements dans les maladies cardiovasculaires et oncologiques. Exscientia est éligible à un paiement pouvant aller jusqu'à 240 millions d'euros, ainsi qu'à des redevances sur les futures ventes nettes.


    Insilico Medicine a conclu un partenariat de recherche avec Pfizer, permettant au laboratoire d'utiliser la technologie d'apprentissage automatique de la start-up afin d'identifier des cibles thérapeutiques potentielles "dans un grand nombre de maladies", a-t-elle indiqué le 14 janvier. L'accord "aidera à identifier des biomarqueurs qui pourraient aider dans les programmes de découverte et potentiellement conduire à des thérapies pour les besoins médicaux non satisfaits".
    Didier Moire, ancien directeur senior des services techniques EMEA (Europe/Moyen-Orient/Afrique) et des ventes France et Bénélux de Novartis Diagnostic, a été nommé vice-président des ventes et du développement de Diabnext, a annoncé la société spécialisée dans la télésurveillance du diabète le 14 janvier.
    L'ancien directeur général du groupe Profession Santé (GPS) Nicolas Bohuon a rejoint l'éditeur Cegedim en tant que "Senior Vice President Business Development", a annoncé la société le 13 janvier. Il "aura pour mission principale de favoriser les synergies commerciales entre les activités du groupe et d’en accompagner le développement".
    La société française spécialisée dans l'immunothérapie en oncologie Transgene et la société japonaise NEC ont fait part le 7 janvier du lancement de deux essais cliniques visant à développer un vaccin thérapeutique individualisé à l'aide de l'intelligence artificielle chez des patientes atteintes d'un cancer du col de l'ovaire et des patients atteints de cancer de la tête et du cou.
    Les vêtements connectés de BioSerenity, le coeur artificiel de Carmat, l'exosquelette d'Ergosanté et le robot chirurgical de Robocath font partie des produits sélectionnés pour l'exposition "fabriqué en France" qui se tiendra au palais de l'Elysée les 18 et 19 janvier.
    L'International Trade Commission (ITC) américaine a signalé le 10 janvier l'ouverture d'une enquête sur des fabricants d'objets connectés portables, notamment Garmin et Fitbit, en réaction à des accusations de violations de brevets portées par Philips.

    Brèves de la semaine du vendredi 10 janvier 2020

    La start-up suédoise spécialisée dans la télémédecine Kry, qui opère en France sous le nom de Livi, a levé 155 millions de dollars dans un tour de table mené par le Régime de retraite des enseignantes et enseignants de l'Ontario, un fonds d'investissement institutionnel canadien, a-t-elle annoncé le 7 janvier.


    Un arrêté publié le 9 janvier au Journal officiel a fixé à 5 millions d'euros le montant pour l'exercice 2019 du financement du Health Data Hub.
    L'Institut mines-télécom (IMT) a remis à l'occasion du Consumer Electronics Show (CES) un "grand prix innovation Bercy-IMT" de 20.000 euros à la start-up Meyko incubée au sein de l'école. La jeune pousse développe un "objet-compagnon" de rappel de traitement pour enfants atteints d'une maladie chronique.
    Le fonds d'investissement du laboratoire pharmaceutique suisse Debiopharm a investi 5 millions d'euros dans la start-up lyonnaise Novadiscovery, qui développe une plateforme de simulation biomédicale pour essais cliniques, ont annoncé les deux sociétés le 9 janvier. Ces fonds doivent permettre à Novadiscovery "d'industrialiser la plateforme" et de la rendre disponible en mode Saas (Software as a Platform).
    La start-up française PKvitality a levé 2,25 millions d'euros auprès du groupe allemand spécialisé dans les équipements médicaux Beurer pour le développement de K'Watch, une montre connectée qui intègre un moniteur de glycémie en continu capable d'alerter l'utilisateur et ses proches en cas d'épisode d'hypoglyclémie ou d'hyperglycémie, a-t-elle annoncé le 3 janvier.
    Anne-Aurélie Epis de Fleurian, ancienne directrice "accès au marché" du Syndicat national de l'industrie et des technologies médicales (Snitem), a rejoint Dassault Systèmes en tant que "Life sciences industry solution experience manager" début janvier, a-t-on appris à la lecture de son profil LinkedIn.