Annonceurs

L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    En bref sur Ticpharma

    Brèves de la semaine du vendredi 3 août 2018

    Visiomed Group a annoncé le 1er août l'émission de bons de souscription d'actions réservés à des investisseurs qualifiés (BSA3), dont une partie a été réalisée immédiatement, augmentant le capital du groupe de 472.000 euros afin de financer son plan stratégique "Confiance et croissance" qui met notamment l'accent sur les thérapies digitales.


    General Electric (GE) a fait appel à une banque d'affaires pour réfléchir à la vente de ses actifs numériques, selon des informations rapportées le 30 juillet par le Wall Street Journal. L'activité numérique de GE, valorisée à plusieurs milliards de dollars, comprend notamment la plateforme analytique Predix pour l'internet des objets (IoT) dans l'industrie.
    La création d'une Académie de l'innovation numérique en santé fait partie des propositions formulées par Philippe Tcheng, directeur des relations gouvernementales de Sanofi France, dans le cadre de sa candidature à la présidence du Leem, l'organisation professionnelle de l'industrie pharmaceutique. Il s'agirait d'une "instance d'accompagnement de la transformation des entreprises face à la digitalisation du secteur".
    L'Union européenne et le Japon ont signé le 17 juillet un accord de partenariat économique dont l'un des volets, consacré à l'échange de données, prévoit un alignement de la législation japonaise sur le règlement général européen relatif à la protection des données personnelles (RGPD).
    Le think tank européen Healthcare Data Institute, spécialisé dans l'intelligence artificielle (IA) et l'exploitation des données de santé, a lancé le 20 juillet un appel à manifestation d'intérêts consacré à l'IA en santé. Les porteurs de projets ont jusqu'au 15 septembre pour soumettre leurs idées et contribuer au "Data Innovation Program" du think tank.
    La start-up Anapix Medical a équipé "une dizaine de dermatologues" du Var avec son application SkinApp, a-t-elle annoncé le 18 juillet. Elle permet aux professionnels de santé de consulter via leur smartphone des photographies de lésions et ainsi déterminer, lors d'une consultation, s’ils sont face à un mélanome ou un naevus bénin.

    Brèves de la semaine du vendredi 27 juillet 2018

    La Commission européenne a demandé le 19 juillet à plusieurs Etats membres dont la France de "transposer intégralement" d'ici deux mois la directive européenne 2016/1148 du 6 juillet 2016, dite directive NIS (Network and Information Security), relative à la cybersécurité. Cette directive est applicable en droit français depuis le 9 mai dernier, rappelle-t-on. Elle a été en partie transposée par une loi datée du 26 février 2018 (voir dépêche du 7 février 2018).


    Le gouvernement a publié le 25 juillet un appel à manifestations d’intérêt pour la constitution d’un réseau composé de "4 ou 5" instituts interdisciplinaires d'intelligence artificielle (3IA), autour desquels l’ensemble du potentiel français en IA aura vocation à s’organiser. Cet appel intervient dans le cadre du programme national pour IA annoncé le 29 mars par le président de la République, Emmanuel Macron (voir dépêche du 30 mars 2018).
    La start-up américaine Click Therapeutics, spécialisée dans les produits thérapeutiques numériques, a annoncé lundi avoir levé 17 millions de dollars dans le cadre d'un tour de table menée par Sanofi Ventures, le fonds de capital-risque du groupe pharmaceutique Sanofi. L'argent frais doit permettre à la société de "continuer à développer sa plateforme et sa gamme de produits connectés pour traiter un large éventail de maladies".
    Dans un communiqué de presse diffusé le 20 juillet, Laure de La Raudière, députée Agir d'Eure-et-Loir, a salué les décisions prises lors de la première réunion du Conseil de l'innovation, le 18 juillet, concernant l'intelligence artificielle (IA) (voir dépêche du 23 juillet 2018). Elle a toutefois déploré "qu'aucune décision n'ait été prise pour développer les recherches sur l'efficacité et les usages de la technologie blockchain".
    Une attaque informatique ciblant une base de données de l'Etat de Singapour a conduit au vol des données personnelles et médicales d'1,5 million d'habitants, dont celles du premier ministre, ont indiqué le 20 juillet les autorités locales. Elles ont également annoncé l'ouverture d'une commission d'enquête et l'adoption immédiate de mesures "pour renforcer les systèmes d'information de l'Etat contre les cyberattaques".

    Brèves de la semaine du vendredi 20 juillet 2018

    Conformément à un arrêt de la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE), le Conseil d’Etat a annulé le 12 juillet l'obligation de certification des logiciels d'aide à la prescription (LAP). La procédure est actuellement assurée par la Haute autorité de santé (HAS), qui a dit "prendre acte" de cette décision, tout en rappelant que la certification HAS restait possible "sur la base du volontariat".


    La banque publique d'investissement Bpifrance a annoncé le 12 juillet dans un communiqué que Boehringer Ingelheim, Takeda, Ipsen et Servier allaient participer au financement du fonds d'investissement Innobio 2, dans lequel Sanofi s'était déjà engagé à investir 50 millions.
    B.Braun Medical, filiale du groupe B.Braun en France, a annoncé le 17 juillet le lancement du logiciel de gestion de données patients Nexadia Expert, qui doit permettre de "simplifier et sécuriser" la séance d'hémodialyse, qu'elle soit effectuée en centre ou en télédialyse.
    Verily, filiale d'Alphabet (groupe Google), a annoncé le 11 juillet la création d'une joint-venture avec la société spécialisée dans les dispositifs médicaux ResMed, pour aider les personnes atteintes d'apnée du sommeil non diagnostiquée et non traitée.
    Visiomed, groupe spécialisé dans l’électronique médicale, a annoncé le 17 juillet le lancement en Italie de la nouvelle offre de santé connectée d'Europ Assistance "MyClinic", intégrant la solution BewellCheck-up de Visiomed, un service de consultation médicale virtuelle développé par BewellConnect.
    L’entreprise MeSoigner va déployer dans 2.000 pharmacies son logiciel de bilan partagé de médication (BPM) doté d'intelligence artificielle (IA), a-t-elle annoncé dans un communiqué le 19 juillet. Ces bilans ont été autorisés par l’Union nationale des caisses d’assurance maladie (Uncam) en mars.