L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    Dassault Systèmes investit dans la start-up BioSerenity

    VELIZY-VILLACOUBLAY (Yvelines) (TICpharma) - La start-up BioSerenity, spécialisée dans le développement de dispositifs médicaux textiles pour le suivi continu et personnalisé des patients, a levé 65 millions d'euros dont 50 millions en capital, avec l'éditeur Dassault Systèmes comme investisseur principal, a annoncé ce dernier le 18 juin sans détailler le montant de son investissement.

    Les investisseurs historiques de la start-up (Bpifrance et les fonds Idinvest et LBO France) ont également participé au tour de table.

    Ces financements doivent permettre à BioSerenity d'"accélérer le développement de dispositifs médicaux connectés équipés de capteurs et de solutions associées pour le suivi des patients à distance" en cardiologie, neurologie et dans les troubles du sommeil, a précisé Dassault Systèmes.

    Les fonds seront aussi utilisés pour "poursuivre le développement de ses solutions au-delà de l'objectif initial", "développer ses activités à l'international" et "concevoir de nouvelles solutions de télémédecine".

    Dassault Systèmes dispose d'un siège au conseil d'administration de la jeune pousse accélérée au sein de son incubateur 3DExperience Lab, est-il précisé.

    Un nouveau partenariat stratégique pour BioSerenity

    Fondé en 2014 et hébergé dans la pépinière d'entreprises de l'Institut du cerveau et de la moelle épinière (iPEPS-ICM), BioSerenity est spécialisé dans les dispositifs médicaux connectés en textile et les outils numériques de suivi des patients déployés dans les établissements de santé et structures de soins.

    Il propose également aux laboratoires pharmaceutiques des "solutions clés en main de diagnostics complémentaires". Il emploie actuellement plus de 200 employés et a déposé plus de 30 brevets.

    BioSerenity a réalisé une levée de fonds de 15 millions d'euros en septembre 2017, menée notamment auprès de LBO France et de Bpifrance dans le cadre du programme des investissements d'avenir (PIA). Il a, quelques mois plus tard, intégré l'accélérateur de start-up santé de Bpifrance.

    Il a été récompensé cette même année dans le cadre de la troisième phase du Concours mondial d'innovation pour un vêtement connecté dans le traitement de l'épilepsie.

    Après avoir noué un partenariat avec WeHealth by Servier, filiale du laboratoire Servier consacrée à la santé connectée, BioSerenity a développé le t-shirt connecté Cardioskin pour la surveillance de l'activité cardiaque.

    En 2018, il a signé un accord avec Pierre Fabre portant sur le codéveloppement, l'accès au marché et la distribution de dispositifs médicaux connectés dans la prise en charge de l'incontinence urinaire.

    Et en 2019, il a intégré un consortium public-privé emmené par Sanofi et l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) pour mieux comprendre l'insuffisance cardiaque à fraction d'éjection préservée (ICFEP).

    L'annonce de l'investissement de Dassault Systèmes intervient quelques jours après l'acquisition, par la filiale de l'industriel aéronautique Dassault, de l'éditeur américain de solutions cloud pour les essais cliniques Medidata, pour 5,8 milliards de dollars, rappelle-t-on.

    Raphael Moreaux
    raphael.moreaux@apmnews.com

    À suivre

    Bioéthique: l'avant-projet de loi intègre la notion de "garantie humaine" de l'IA

    Politique

    L'Elysée lève 5 milliards d'euros et accentue son soutien aux start-up françaises

    PARIS (TICpharma) - Le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé le 18 septembre une série de mesures pour accélérer la croissance des start-up françaises, dont un investissement de 5 milliards d'euros et la création de l'indice Next40 regroupant les jeunes pousses les plus prometteuses, parmi lesquelles plusieurs sont actives dans le secteur de la santé.

    0 557

    Acteurs

    Partager ses données, un "changement culturel majeur" pour la pharma (Emmanuelle Quilès)

    PARIS (TICpharma) - La présidente de Janssen France (groupe Johnson & Johnson -J&J), Emmanuelle Quilès, a souligné dans un entretien accordé à TICpharma le "changement culturel majeur" que constitue le partage de données entre laboratoires pharmaceutiques dans le cadre de projets exploitant les technologies d'intelligence artificielle (IA).

    0 702

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    2 + 8 =