L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Solutions

    L'administration des chimiothérapies sécurisée par informatique à Montpellier

    MONTPELLIER (TICpharma) - L'Institut du cancer de Montpellier (ICM) a annoncé dans un communiqué diffusé en juillet la mise en place d'un système informatisé d'aide à l'administration des chimiothérapies, développé en partenariat avec B. Braun, permettant de sécuriser l'intégralité du circuit du médicament.

    Alors que plusieurs logiciels et systèmes robotisés existent pour l'aide à la prescription et à la préparation du médicament, "l'étape de l'administration restait jusqu'à présent principalement manuelle", a souligné l'ICM dans son communiqué.

    Selon un rapport de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) publié en 2010, 40% des erreurs médicamenteuses sont liées à l'administration d'un produit erroné au patient, rappelle-t-on.

    Pour remédier à ces erreurs, l'ICM a travaillé en collaboration avec B. Braun afin d'adapter le dispositif médical informatisé Onco Safety* de l'industriel aux spécificités des centres de lutte contre le cancer (CLCC) français. Le dispositif est déjà utilisé dans plusieurs centres hospitaliers en Espagne.

    Présenté comme "un outil de sécurisation au service des équipes soignantes", le système Onco Safety* repose sur la lecture informatique de codes-barres permettant de valider l'identité du patient, respecter l'ordre d'administration du médicament et programmer de façon automatisée les débits de perfusion.

    Il fait appel à des pompes de chimiothérapie connectées qui communiquent sur le réseau wifi avec le logiciel de prescription Chimio* (Computer Engineering) utilisé à l'ICM afin de vérifier qu'il s'agit du bon traitement, et transmettre automatiquement des données exhaustives sur les modalités d'administration, évitant la saisie d'informations par des infirmiers.

    Installé sur un poste de travail, le logiciel Onco Safety* collecte ainsi l'état d'avancée des traitements auprès de chaque patient et rassemble en temps réel les informations sur les administrations de chimiothérapie sur un tableau de bord consultable par les soignants.

    Développé avec B. Braun depuis la fin de l'année 2016, le système a été "testé" et "éprouvé" en 2017, avant d'être installé en hôpital de jour et dans les chambres des patients en hospitalisation complète à partir de juin dernier, a précisé un porte-parole de l'ICM contacté par TICpharma.

    Il a nécessité d'"importants investissements humains", mobilisant des équipes informatiques, des professionnels du département de pharmacie et des infirmières de l'institut pour adapter le logiciel déjà proposé par B. Braun en Espagne, a-t-il ajouté.

    L'ICM s'est félicité d'être "le premier établissement français à sécuriser totalement le circuit du médicament en oncologie, de la prescription à l'administration médicamenteuse".

    Plusieurs établissements de santé ont déjà pris contact avec le CLCC pour venir à Montpellier voir l'outil en production.

    Raphael Moreaux
    raphael.moreaux@apmnews.com

    À suivre

    Voluntis peaufine ses thérapies digitales en oncologie

    Innovations

    CES 2019: les chatbots de WeFight s'étendent à la migraine, l'asthme et la dépression

    PARIS (TICpharma) - Après avoir développé Vik sein, un chatbot (ou agent conversationnel) qui répond aux questions des patientes atteintes d'un cancer du sein, la start-up WeFight annoncera en janvier au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas la sortie d'une version anglaise de l'outil, et son extension prochaine à d'autres pathologies comme la migraine, l'asthme et la dépression, a annoncé à TICpharma son directeur, Benoît Brouard.

    0 762

    Acteurs

    Maladies rares: Sanofi Genzyme va développer trois outils numériques pour accélérer le diagnostic

    GENTILLY (Val-de-Marne) (TICpharma) - Sanofi Genzyme s'est engagé à développer trois outils numériques afin de diminuer l'errance diagnostique des patients atteints de maladies rares, parmi 14 solutions technologiques identifiées dans un livre blanc publié le 5 décembre par un collectif d'acteurs initié par le laboratoire en partenariat avec Orange Healthcare.

    0 525

    Vos réactions

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    8 + 4 =