L’actualité numérique des industries de santé

    L’actualité numérique des industries de santé

    Acteurs

    Expérimentation, évaluation, accès au marché: un Lab Santé francilien au chevet des innovateurs

    PARIS (TICpharma) - Le Pr Jean-François Dhainaut, directeur du Lab Santé Île-de-France, a détaillé dans un entretien à TICpharma l'expertise offerte par l'"accélérateur de partenariats public-privé" qu'il dirige afin de favoriser l'émergence et la diffusion d'innovations dans le secteur de la santé, notamment dans le numérique.

    Opérationnel depuis le début du mois de septembre, le Lab Santé est né d'une initiative de l'agence régionale de santé (ARS) Île-de-France et de l'engagement de ses deux membres fondateurs, à savoir la Chambre de commerce et d'industrie de Paris (CCIP) et le pôle de compétitivité Medicen Paris Région.

    Il sera présenté par le Pr Dhainaut aux participants de la 13ème réunion plénière "TIC&Santé", organisée lundi 19 septembre par l'interpôle Cap Digital, Medicen et Systematic. Cette réunion sera accueillie pour la première fois par un laboratoire pharmaceutique, en l'occurrence Sanofi, sur son campus Val-de-Bièvre/Gentilly (Val-de-Marne).

    La création du Lab Santé est partie des difficultés rencontrées par les industriels et acteurs du système de santé pour assurer l'expérimentation, l'évaluation, l'accès au marché et l'intégration globale des innovations dans le système de soins.

    "Lorsqu'on compare la qualité de la recherche en Île-de-France aux innovations qui en émergent, on est encore loin du compte", a regretté le Pr Dhainaut, ancien président de l'Agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur (2007-11) et du Haut conseil des biotechnologies (2011-14).

    "Industriels, laboratoires, établissements ou professionnels de santé, tout le monde partage le sentiment d'une grande difficulté à travailler ensemble, notamment à cause d'un manque de visibilité et de l'absence de filière structurée", a-t-il confié.

    Le premier champ d'action du Lab Santé est de faciliter la mise en réseau des acteurs franciliens et de trouver les terrains d'expérimentation nécessaires pour tester les innovations.

    Il propose également de trouver des experts du domaine de la santé issus du monde académique ou industriel pour accompagner les projets "le plus en amont possible de leur développement", a expliqué son directeur.

    "Il faut recentrer les projets sur les besoins réels des patients et des professionnels de santé, les intégrer à une réflexion globale qui associe l'intérêt d'une nouvelle technologie ou d'une nouvelle organisation et son impact sur le système de soins", a-t-il poursuivi.

    Repenser les organisations

    Selon le directeur du Lab Santé, le champ de l'e-santé "oblige à repenser nos organisations de prise en charge avec les professionnels" et "c'est sur ce point que l'on pèche encore aujourd'hui en France".

    Pour combler ce déficit, le Lab Santé propose de soutenir les porteurs de projets dans la mise en place d'études médico-économiques et de programmes d'évaluation d'impact organisationnel. Il travaille également avec la CCIP à construire une veille de l'écosystème santé-social et des filières économiques associées.

    L'ensemble de ces services seront proposés aux adhérents du Lab Santé, créé sous le statut d'association loi 1901.

    Le Pr Dhainaut a indiqué à TICpharma avoir commencé à travailler sur trois projets, en plus de rendez-vous déjà fixés avec "une dizaine d'autres acteurs intéressés par le Lab Santé". Il a mis en avant une "représentation équilibrée" des différents adhérents à l'association, avec 40% d'institutionnels et 60% d'industriels.

    Nouvelles méthodes d'évaluations

    Lors de la journée "TIC&Santé" du 19 septembre, le directeur du Lab Santé participera à un atelier sur le thème "e-santé et évaluation clinique" au cours duquel il défendra la mise en place de "nouvelles méthodes d'évaluation plus adaptées".

    "Au niveau du médicament, la tendance est aujourd'hui aux études plus serrées avec des cohortes de patients moins nombreuses mais plus ciblées et un suivi à l'hôpital et à la ville grâce à la collecte de données en vie réelle. Il faut intégrer ces évolutions", a-t-il souligné.

    Pour les dispositifs médicaux, "l'évolution de l'évaluation va être considérable", a-t-il présagé. "La question ne va plus être est-ce que ça marche ou pas, mais comment ça modifie l'organisation, cette organisation est-elle facile à mettre en place, est-elle efficiente?", a-t-il énuméré.

    Le fondateur et directeur général de la société Bio-Modeling Systems (BMSystems), Manuel Gea, ancien vice-président à l'innovation de l'école Centrale-Santé, et le Pr Jacques Belghiti, président de la Commission nationale d'évaluation des dispositifs médicaux et des technologies de santé (Cnedimts) à la Haute autorité de santé (HAS), interviendront également lors de l'atelier de "TIC&Santé".

    rm/gb

    Raphael Moreaux
    raphael.moreaux@apmnews.com

    À suivre

    Teva s'allie avec Intel dans la maladie de Huntington

    Acteurs

    Voluntis peaufine ses thérapies digitales en oncologie

    PARIS (TICpharma) - Lancement d'une nouvelle plateforme pour les patients sous traitement anticancéreux, partenariat renforcé avec AstraZeneca, nouvelle version d'Insulia aux Etats-Unis... l'éditeur de logiciels thérapeutiques Voluntis a enchaîné les annonces cet été.

    0 469

    Acteurs

    E-santé: l'offensive estivale des GAFAM

    PARIS (TICpharma) - Pas de trêve estivale pour Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft (GAFAM), qui semblent bien décidés à prendre la pole position dans la course à l'e-santé et ont enchaîné les annonces cet été.

    0 540

    Vos réactions

    • E

      EMD

      Bonjour,
      je suis assez surpris de l'Edito du jour sur la présence des politiques à La Vegas, alors que beaucoup d'entrepreneurs souhaitent moins d'état, pour moins d'impôts. De plus le coût d'un voyage officiel serait mieux investi directement dans les PME qui font le déplacement.

      16/01/2019 à 12:24

      Signaler un abus au modérateur

    Anti-spam : Veuillez saisir le résultat de ce calcul S.V.P
    8 + 2 =